Rue d'Amsterdam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rue d’Amsterdam)
Aller à : navigation, rechercher
8e et 9e arrt
Rue d'Amsterdam
Rue d'Amsterdam vue de la place de Clichy.
Rue d'Amsterdam vue de la place de Clichy.
Situation
Arrondissement 8e et 9e
Quartier Europe, Saint-Georges
Début 106 rue Saint-Lazare, place du Havre
Fin 1 Place de Clichy
Morphologie
Longueur 835 m
Largeur 12 m
Historique
Création 1826, terminée en 1843
Dénomination 1826
Géocodification
Ville de Paris 0296
DGI 0300

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue d'Amsterdam
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

À Paris, la rue d’Amsterdam se situe à la limite des 8e et 9e arrondissements, proche des quartiers de l'Europe et Saint-Georges.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle commence place de Clichy et se termine place du Havre.

Elle marque la frontière des 8e et 9e arrondissements, les immeubles et bâtiments portant un numéro impair sont rattachés au 8e arrondissement tandis que les numéros pairs sont rattachés au 9e arrondissement.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Comme beaucoup de rues dans le quartier de l'Europe, elle porte le nom d'une capitale européenne. Son nom correspond à la ville d'Amsterdam capitale des Pays-Bas. La rue fut ainsi nommée pour célébrer les relations entre la France et les Pays-Bas.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette rue est ouverte par une ordonnance du 2 février 1826, qui autorise les spéculateurs Jonas Hagerman et Sylvain Mignon à former sur leur lotissement des landes et des marais situés entre les Porcherons et la Petite-Pologne, une voie de 12 mètres de large, entre la barrière de Clichy et la rue Saint-Lazare. Elle prend sa dénomination actuelle le 5 août 1826.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Rustenholz, Les traversées de Paris, Evreux, Parigramme, , 647 p. (ISBN 2-84096-400-7) p. 160.
  2. a, b, c, d et e Rochegude, Op. cit., p. 43.
  3. Anne Distel, Les Collectionneurs des impressionnistes : Amateurs et marchands, Bibliothèque des Arts, 1989, p. 71
  4. "Paris, Boutiques de toujours", S.Canac, éditions Massin, 2007

Sources[modifier | modifier le code]

  • Félix de Rochegude, Promenades dans toutes les rues de Paris. VIIIe arrondissement, Paris, Hachette, 1910