N-I (fusée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le lanceur japonais. Pour la fusée lunaire du programme lunaire habité soviétique, voir N-1 (fusée).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir N1.
image illustrant l’astronautique
Cet article est une ébauche concernant l’astronautique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

N-I
Schéma du lanceur N-I
Schéma du lanceur N-I
Données générales
Mission Lanceur LEO et GTO
Période des lancements De 1975 à 1982
Nb de lancements 7
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Caractéristiques techniques
Dimensions
Hauteur 34 m[1]
Diamètre 2,44 m
Masse au décollage 131 330 kg[1]
Nombre d'étages 2 ou 3
Puissance et capacité d’emport
Charge utile en LEO 1 200 kg [1]
Charge utile en orbite géostationnaire 360 kg [1]
N-1

Le NI ou N-1 était un dérivé de la fusée américaine Delta, produit sous licence au Japon, fabriqué par Mitsubishi. Il comportait un premier étage Thor-ELT, un deuxième étage Delta-E[1], et trois propulseurs d'appoint Castor[2],[3]. Sept ont été lancés entre 1975 et 1982, avant qu'il ne soit remplacé par le N-II. Six des sept lancements ont réussi, mais sur le cinquième vol, il a eu recontact entre le satellite et le troisième étage, qui a causé un échec.

Contexte[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Caractéristiques Propulseurs d'appoint - Castor (3) [2] 1er étage - Thor-ELT 2e étage - Delta-E [1] 3e étage (optionnel) - Star-37N
Moteurs 1 moteur TX-354-3 1 moteur MB-3-3 1 moteur AJ-10-118E 1 moteur à propergol solide
Poussée 258,9 kN 866,7 kN 35,1 kN 45 kN
Impulsion spécifique 262 s 290 s 278 s 290 s
Durée de fonctionnement 37 secondes 270 s 400 s 42 s
Ergols propergol solide LOX/RP-1 HNO3/UDMH [1] propergol solide

Lancements[modifier | modifier le code]

Date(GMT) S/N Charge utile Orbite Remarques
9 septembre 1975, 05:30[4] 1(F) ETS-1 (JETS-1/Kiku-1) LEO
29 février 1976, 03:30[4] 2(F) ISS-1 (JISS-1/Ume-1) LEO
23 février 1977, 08:50[4] 3(F) ETS-2 (Kiku-2) GTO 3e étage utilisé
15 février 1978, 04:00[4] 4(F) ISS-2 (JISS-2/Ume-2) LEO
6 février 1979, 08:46[4] 5(F) ECS-A (Ayame-1) GTO 3e étage utilisé
Échec - Recontact entre le satellite et l'étage supérieur.
22 février 1980, 08:35[4] 6(F) ECS-B (Ayame-2) GTO 3e étage utilisé
3 septembre 1982, 05:00[4] 9(F) ETS-3 (Kiku-3) LEO

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Mark Wade, « Delta », Encyclopedia Astronautica (consulté le 3 septembre 2008)
  2. a et b (en) « JAXA Digital Archives » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Japan Aerospace Exploration Agency, consulté le 2009-10-01
  3. (en) Gunter Krebs, « N-1 », Gunter's Space Page (consulté le 31 août 2008)
  4. a, b, c, d, e, f et g (en) Jonathan, McDowell, « Thor », Orbital and Suborbital Launch Database, Jonathan's Space Report (consulté le 31 août 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]