Luc Durand (comédien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Luc Durand)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durand (homonymie).
Luc Durand
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Luc Durand (Montréal, - ) est un comédien et metteur en scène québécois.

Il est surtout connu pour son rôle de Gobelet, le copain bucolique de Sol dans la série télévisée populaire Sol et Gobelet, diffusée originalement de 1968 à 1971 sur Radio-Canada[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Luc Durand commence sa carrière de comédien à l'âge de 8 ans au sein de la troupe de théâtre de son père Donat Durand[2] avant d'intégrer La Roulotte de Paul Buissonneau[3] en 1955.

Après avoir incarné le clown Gobelet dans l'émission Les Croquignoles, il joue le rôle de Biscuit avec Sol (Marc Favreau) dans le cadre de La Boîte à Surprise. Par la suite, il reprend son personnage de Gobelet dans l'émission Sol et Gobelet.

Il campe aussi des personnages dans les séries Du tac au tac, Alexandre et le Roi et Virginie et anime l'émission scientifique Atome et Galaxie lors de la saison 1963-1964.

Homme de théâtre, il met en scène Le Dindon de Georges Feydeau en 1993 et L'Avare en 1995 au théâtre du Vieux-Terrebonne, production reprise à Montréal, puis partout au Québec et même à la télévision. Ces deux pièces sont couronnées « meilleure production de l'année au Québec ».

À la radio, il prête sa voix à Turlututu dans l'émission pour la jeunesse homonyme diffusée en 1964 le samedi matin sur les ondes de Radio-Canada. Il double aussi plusieurs séries télévisées dont les rôles-titres d'Inspecteur Gadget, Garfield et Ren et Stimpy, mais aussi Mike Connors dans Mannix pour les épisodes doublés au Canada.

Il meurt à Montréal d'une tumeur au cerveau le 3 juillet 2000, à l'âge de 64 ans.

Il est le père d'Antoine Durand, Pascale Durand et Émilie Durand, tous comédiens.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1955 : Le roi Dagobert / Barbe-bleue / Arlequin, lingère du Palais / La pêche à la baleine, La Roulotte
  • 1957 : Cadet Rouselle / Le chat botté / Cinéma muet, La Roulotte
  • 1958 : Un simple soldat et Le Briquet (Le Soldat au briquet), La Roulotte
  • 1958 : Ciel et Mécanique de et avec Luc Durand, Festival national de théâtre. La pièce remporta 7 des 11 prix du festival.
  • 1972: Doux temps des Amours, théâtre de Marjolaine
  • 1974 : La Moscheta, Gésu-NTC
  • 1974 : Teresa, Théâtre populaire du Québec
  • 1993 : Le Dindon de Georges Feydeau - en tant que metteur en scène
  • 1995 : L'Avare, théâtre du Vieux-Terrebonne - en tant que metteur en scène

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Radio[modifier | modifier le code]

  • 1963 : Turlututu : Turlututu

Hommages[modifier | modifier le code]

Le 19 septembre 2008, le maire de Montréal, Gérald Tremblay et le maire de l'arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie, André Lavallée, dévoilent les noms de la bibliothèque Marc-Favreau et du parc Luc-Durand aménagés sur le site des anciens ateliers municipaux situés au 700, boulevard Rosemont.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le rôle a en fait été créé dans la série Les Croquignoles (1963-1967).
  2. a, b et c Rudel-Tessier, « Luc Durand rêve maintenant de réaliser ses propres films », La Presse, supplément télé-presse, semaine du 30 mars au 6 avril 1974, pages 1 et 3.
  3. La Roulotte
  4. Après Pierre Hatet pour les épisodes doublés au Canada.