La Lecture (Fantin-Latour)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la peinture image illustrant le musée des beaux-arts de Lyon
Cet article est une ébauche concernant la peinture et le musée des beaux-arts de Lyon.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Lecture.
La Lecture
Fantin-Latour-La Lecture-Lyon.jpg
Artiste
Date
1877
Type
Huile sur toile
Technique
Peinture
Dimensions (H × L)
97 × 130.5 cm
Localisation
Numéro d’inventaire
Inv. B 628Voir et modifier les données sur Wikidata

La Lecture est un tableau du peintre français Henri Fantin-Latour, peint en 1877[1]. Il a été acheté en 1901 par le Musée des beaux-arts de Lyon où il est conservé.

Description[modifier | modifier le code]

La peinture représente deux femmes assises dans une pièce. Celle de droite lit un livre, accoudée à une table recouverte par une nappe décorée et sur laquelle est posé un vase avec des fleurs. L'autre femme, à gauche, ne semble pas écouter la lecture et semble distraite.

L'ensemble est très austère, avec le mur à l'arrière plan, qui prend une grande place dans la peinture, et les robes noires des deux femmes.

Le peintre a représenté à gauche sa belle-sœur, Charlotte Dubourg.

Interprétation[modifier | modifier le code]

Le thème de cette œuvre peut évoquer l'évasion des femmes par la lecture.

Expositions[modifier | modifier le code]

La peinture a été exposée en 1877 au Salon de peinture et de sculpture de Paris, en 1878 à l'exposition d'été de l'académie royale de Londres, et en 1900 à la Société des Beaux-Arts à Bruxelles[1].

Lors de la Biennale d'art contemporain de Lyon en 2009, l'artiste Wong Hoy Cheong a réinterprété l’œuvre dans une photographie de femmes musulmanes portant une burqa[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Henri-Fantin Latour — La Lecture », Culture .gouv (consulté le 19 avril 2010)
  2. « Biennale de Lyon », Lunettes rouges,‎ (consulté le 19 avril 2010)