Jebba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Djebba constantinoise ou Djellaba.
Homme tunisien portant une jebba et coiffé d'une chéchia

La jebba est un vêtement ample qui constitue la pièce principale du costume traditionnel masculin en Algérie[réf. nécessaire] et en Tunisie[1].

Description[modifier | modifier le code]

Fabriqué en laine, mais aussi en soie ou en lin, cet habit couvre tout le corps sans toutefois recouvrir les avant-bras ou les mollets[1]. La jebba peut se porter avec un gilet (farmla, badia ou sadria), une veste (mentan), une culotte bouffante (sarouel) serrée à la taille par une ceinture de soie et une paire de balghas[1]. Elle peut être recouverte d'un burnous en extérieur.

Sa fabrication artisanale est assurée par des artisans qui coupent, cousent et brodent, dans des variations tenant aux particularismes régionaux, à l'usage (quotidien ou cérémoniel) et au niveau de richesse (différenciation par la broderie). Il en existe plusieurs modèles : larmasoud, khamri, kamraya, sakrouta, harir (en soie), souf (en laine), chmûs et harbla[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Tunisie – Artisanat : l’authentique Jebba se veut très tendance ! », sur webmanagercenter.com, (consulté le 21 janvier 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]