Institut d'études internationales de Barcelone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut Barcelona d'Estudis Internacionals
Institut d'études internationales de Barcelone
Nom original Institut Barcelona d'Estudis Internacionals
Informations
Fondation 2004
Type Institut inter-universitaire
Régime linguistique Anglais, Espagnol
Localisation
Coordonnées 41° 23′ 22″ nord, 2° 11′ 24″ est
Ville Barcelone
Pays Espagne
Région Catalogne
Région Catalogne
Campus Urbain
Direction
Président Narcís Serra
Directeur Jacint Jordana
Chiffres clés
Personnel 32
Étudiants 150
Niveau Master
Divers
Affiliation Université de Barcelone, université autonome de Barcelone, université Pompeu Fabra
Site web http://www.ibei.org/

L’Institut d’Estudis Internacionals de Barcelona (IBEI)[1] est un institut inter-universitaire de recherche et un centre d’enseignement supérieur situé à Barcelone. Il a été créé en 2004, de manière conjointe par cinq universités publiques de Barcelone (l’Université Pompeu Fabra, l’Université de Barcelone, l’Université autonome de Barcelone, l’Université polytechnique de Catalogne et l’Université ouverte de Catalogne) et le CIDOB (Barcelona Centre for International Affairs), avec comme objectif de développer la formation avancée et la recherche en Relations internationales et d’autres matières connexes. Le directeur actuel de l’Institut est Jacint Jordana, professeur de Sciences politiques à l’Université Pompeu Fabra, et son président est Narcis Serra, ancien ministre de la Défense et ancien vice-président du gouvernement espagnol.

Centre[modifier | modifier le code]

Campus UPF Ciutadella

Aujourd’hui, l’IBEI propose différents programmes de master dans ses locaux situés sur le Campus de la Ciutadella de l’UPF (Université Pompeu Fabra). Après le master en Relations internationales, mis en place dès l’année universitaire 2004-2005, ont été créés un master en Sécurité internationale (depuis 2012-2013), un master Erasmus Mundus en Politiques publiques – MUNDUS MAPP (depuis 2012-2013)[2], et un master en Développement international (depuis 2016-2017). Tous les enseignements de master sont dispensés en anglais, à part dans la version bilingue (espagnol-anglais) du master en Relations internationales. Ces programmes sont enseignés par l’IBEI, et débouchent sur des diplômes conjoints de l’Université Pompeu Fabra, l’Université de Barcelone et l’Université autonome de Barcelone.

L’IBEI est affilié à l’Association of Professional Schools of International Affairs (APSIA)[3]. Les différents masters de l’IBEI sont reconnus comme des masters universitaires officiels. Ses élèves se caractérisent par leur grande diversité quant à leur origine: chaque année, des étudiants venant de plus de trente-cinq pays différents sont admis pour les différentes formations proposées. Le caractère fortement international des programmes de master dispensés à l’IBEI a été reconnu et récompensé par la distinction honorifique International Master’s Programme (IMP 2013)[4] décernée par la DGU (Direction générale des universités) de la Généralité de Catalogne pour le master en Relations internationales. Le nombre d’étudiants à l’IBEI a progressivement augmenté depuis sa fondation, et s’élève aujourd’hui à cent-cinquante étudiants inscrits pour l’ensemble des masters proposés. 

Le corps enseignant de l’IBEI, lui aussi caractérisé par des origines très diverses, est assez fortement composé de chercheurs, avec plus de vingt docteurs actifs dans différents groupes de recherche. Aux chercheurs de l’Institut même, s’ajoutent également différents professeurs externes, provenant des universités de la région de Barcelone. L’Institut a développé une importante production scientifique, centrée sur quatre principaux thèmes: Régionalisme et gouvernance mondiale, Réseaux et institutions dans une économie globalisée, Relations entre développement et sécurité, et Pouvoir et multilatéralisme dans un monde global. 

Actuellement, l’IBEI est un des centres de référence à l’échelle nationale et européenne dans le domaine des Sciences politiques et des Relations internationales[5]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bâtiment Mercè Rodoreda

Pendant les dix premières années après sa création, l’IBEI était basé carrer d’Elisabets, dans le quartier du Raval de la vieille ville de Barcelone. L’édifice daté du XVIème siècle, situé à côté du CIDOB, fait partie de l’ensemble de la Casa de la Misericòrdia, une ancienne école pour orphelins. En 2014, devant la nécessité d’agrandir ses locaux en prévision de son développement, l’IBEI déménage sur le Campus de la Ciutadella de l’Université Pompeu Fabra, à côté du zoo de Barcelone, du Parc de la Ciutadella et du Port olympique.

L’IBEI se trouve dans le bâtiment Mercè Rodoreda[6], récemment construit, carrer Ramón Trias Fargas 25-27. Le campus est desservi par la toute-proche station de métro Ciutadella-Vila Olímpica, les stations de tramway Wellington et Ciutadella-Vila Olímpica, et les stations de bus Marina-Doctor Trueta, Icària-Parc Carles I et Sardenya-Puig Pujades. L’Institut partage ce bâtiment avec différents groupes de recherche de l’Université Pompeu Fabra ; il a accès à toutes les infrastructures du campus et aux bibliothèques de l’Université de Barcelone, l’Université autonome de Barcelone et l’Université Pompeu Fabra[7]

Mission[modifier | modifier le code]

L’IBEI a été créé avec comme mission de développer la connaissance scientifique à travers la recherche avancée et la formation supérieure, pour promouvoir la compréhension des défis globaux du monde actuel en matière de politique et de relations internationales. Le centre, né de la collaboration entre les universités publiques de la région de Barcelone avec une logique inter-universitaire, est une référence en Europe pour la formation de nouvelles générations de professionnels engagés dans l’affrontement de ces défis et dans la réflexion scientifique dans le cadre des études internationales. Pour ces raisons, elle offre des formations académiques d’excellence et promeut une recherche compétitive à l’échelle internationale[8]

[modifier | modifier le code]

IBEI Logo

Le logo de l’Institut d’études internationales de Barcelone est un cadre noir divisé en quatre parts égales, contenant chacune une des lettres de son acronyme, IBEI. Le fond de chaque carré est rempli d’une couleur différente : jaune, rouge, bleu et noir. 

Personnalité juridique[modifier | modifier le code]

L’Institut d’études internationales de Barcelone a la forme juridique de fondation privée. C’est une entité à but non lucratif, qui bénéficie, depuis son acte de fondation et son inscription au Registre des fondations de la Généralité de Catalogne[9], de la personnalité et de la capacité juridiques. L’IBEI a la nature d’institut universitaire de recherche[10] et est régi par ses propres statuts et son règlement intérieur[11]

Organisation et gouvernance [modifier | modifier le code]

L’IBEI est présidé par Narcís Serra, économiste et homme politique espagnol qui a assumé, entre autres, les charges de maire de Barcelone (1979-1982), ministre de la Défense (1982-1991) et vice-président du gouvernement espagnol (1991-1995).

Le directeur de l’Institut est Jacint Jordana, Professeur de Sciences politiques et d’Administration à l’Université Pompeu Fabra[12]. Son principal champ de recherche est l’analyse des politiques publiques comparées, avec une attention particulière pour les politiques de régulation et les institutions spécialisées qui en sont chargées.

Le Conseil d’administration est le principal organe de direction de la fondation, et le Conseil scientifique est en charge des compétences liées à l’enseignement. L’IBEI compte aussi un Conseil universitaire international prestigieux présidé par Javier Solana, qui se réunit deux fois par an pour définir sa stratégie à moyen et long termes. 

La qualité du corps enseignant[modifier | modifier le code]

Les diplômes décernés à l’IBEI dépendent d’un système interne de garantie de qualité dont le Conseil scientifique de l’Institut est responsable, qui permet d’évaluer la satisfaction des étudiants et le fonctionnement global des programmes à travers la Commission de la qualité de l’enseignement qui est l’organisme responsable de la gestion et la réalisation du suivi des programmes de formation de l’Institut[13]. Son offre de formation est inscrite dans le Registre des universités, centres et diplômes (RUCT) du ministère de l’Éducation du gouvernement espagnol[14]

Mécénat, partenariats et collaborations universitaires[modifier | modifier le code]

L’IBEI bénéficie du mécénat de la mairie de Barcelone, la Diputació de Barcelone, la fondation La Caixa, la Généralité de Catalogne et l’Aire métropolitaine de Barcelone, entre autres organisations et entreprises. 

L’Institut a également établi des partenariats avec d’autres institutions dans son domaine d’enseignement et de recherche. L’IBEI est membre de MUNDUS MAPP dans le domaine du programme Erasmus Mundus de la Commission européenne, au sein duquel elle est membre de l’association MUNDUS MAPP d’institutions universitaires, avec l’Université d’York et l’Université d’Europe centrale de Budapest. Ainsi, l’IBEI est engagé dans de nombreux partenariats de collaboration avec différentes institutions universitaires en Europe, en Asie, en Amérique du Nord et en Amérique latine, avec comme objectif de développement des activités conjointes, les échanges d’étudiants et de professeurs, et d’autres initiatives de collaboration. 

Programmes d’études [modifier | modifier le code]

L’IBEI propose quatre programmes de master. 

Le programme académique de l’IBEI est aujourd’hui composé de quatre formations de niveau master : un master en Relations internationales, un master en Sécurité internationale, un master Erasmus Mundus en Politiques publiques (MUNDUS MAPP) et un master en Développement international. Sont également proposés des cours d’été sur des thèmes liés aux relations internationales et la politique économique internationale. La langue prédominante de l’enseignement est l’anglais, mais le master en Relations internationales est également proposé dans une version bilingue en anglais et castillan. Les étudiants doivent avoir une bonne maîtrise de l’anglais pour pouvoir s’inscrire. Le taux d’acceptation des candidats était de 72% pour l’année universitaire 2015-2016. 

Master en Relations internationales[modifier | modifier le code]

Le master en Relations internationales est celui qui capte le plus grand nombre d’étudiants et a été la première formation proposée. Actuellement, il compte environ quatre-vingt-dix étudiants par an, de plus de trente nationalités différentes. 

Cette formation est aujourd’hui proposée en anglais ou dans une version bilingue en anglais et en castillan, à plein temps ou à temps partiel, sur deux ans. Les étudiants peuvent choisir entre trois spécialisations différentes : Économie politique de développement, Gouvernance globale et Paix et sécurité. Le programme composé de matières interdisciplinaires vise à préparer les étudiants à comprendre la complexité du monde actuel et développer les compétences nécessaires pour mener une carrière professionnelle à l’échelle internationale par l’élargissement de leurs perspectives académiques et géographiques. L’IBEI a passé des accords avec différentes organisations internationales, ONG, administrations publiques et entreprises transnationales pour permettre à ses étudiants d’avoir des expériences professionnelles dans le cadre de leurs études. 

Master en Sécurité internationale[modifier | modifier le code]

Le master en Sécurité internationale est proposé depuis l’année universitaire 2012-2013 et compte en moyenne vingt-cinq élèves par an, provenant de quinze pays différents.

Le master est dispensé en anglais, à plein temps, et sur un an. Le programme d’études vise à doter les étudiants de connaissances en sciences politiques, relations internationales, économie et sécurité internationales, afin qu’ils puissent mener une carrière professionnelle dans les domaines de la Défense et la Sécurité internationale. Ce master, comme celui de Relations internationales, prévoit également la réalisation de stages professionnels[15]

Master en Développement international[modifier | modifier le code]

Le master en Développement international est un programme sur un an, qui est proposé depuis l’année universitaire 2016-2017. Son programme interdisciplinaire a pour objectif de transmettre aux étudiants des connaissances en matière de développement dans une perspective internationale[16]. Le professeur Max Spoor, de l’Institut d’études sociales de l’Université Érasme de Rotterdam à La Haye et professeur associé à l’IBEI, a été responsable du comité chargé de créer ce programme d’études.

Master Erasmus Mundus en Politiques publiques (MUNDUS MAPP)[modifier | modifier le code]

Le programme Erasmus Mundus – Master en Politiques publiques (MUNDUS MAPP) est un programme international de deux ans soutenu par la Commission européenne. Il est organisé par l’IBEI, l’Université d’York, l’Institut d’études sociales de La Haye et l’Université d’Europe centrale de Budapest. Les étudiants de ce master peuvent choisir une spécialité parmi les matières suivantes: Économie politique du développement, Gouvernance et développement, Politiques publiques européennes, et Politique publique globale[17]. Le master dispose d’un programme propre de stages financés par la Commission européenne. 

Cours de formation [modifier | modifier le code]

L’IBEI organise chaque année différents cours d’été dans le domaine des relations internationales, la gouvernance globale et l’économie politique internationale. Ces dernières années, les cours ont été dispensés par des professeurs internationalement reconnus comme par exemple Helen Milner ou Andrew Moravcsik. En dehors des programmes de master, l’IBEI organise aussi au cours de l’année universitaire d’autres activités de formation, de manière ponctuelle ou continue. Parmi ces formations continues, on peut citer par exemple le master en Diplomatie et intervention extérieure, que l’IBEI organise avec DIPLOCAT (Généralité de Catalogne)[18]. On peut également citer les cours du réseau Barcelona’gov dont l’IBEI est membre, avec la mairie de Barcelone, l’Université Pompeu Fabra et l’IGOP (Université autonome de Barcelone). 

Élèves [modifier | modifier le code]

L’Association des anciens élèves de l’Institut d’études internationales de Barcelone (ALIBEI), a été fondée en 2008 avec comme objectif de développer et renforcer les relations entre les anciens élèves de l’Institut. Elle a mis en place un programme de tutorat permettant à d’anciens élèves volontaires de guider les nouveaux élèves qui le demandent pendant la phase d’admission ou d’inscription. 

Programmes de Recherche[modifier | modifier le code]

La recherche est l’un des principaux piliers du développement académique de l’IBEI. 

Il existe trois programmes de recherche à l’IBEI : Gouvernance globale, Réseaux et institutions dans une économie globalisée, et Sécurité, pouvoir et multilatéralisme dans un monde global[19]. Les projets de recherche correspondent à des appels à projet et sont financés en grande majorité par des institutions comme la Commission européenne, le gouvernement espagnol, la Généralité de Catalogne et d’autre institutions publiques ou privées. Depuis 2008, l’IBEI a obtenu des financements pour une trentaine de projets[20].

L’IBEI prête une attention particulière à toutes les questions ayant trait aux défis pour la construction d’un ordre international plus équilibré et avec une structure plus multipolaire. Le travail scientifique de l’Institut vise à faire le lien entre les intérêts et les préoccupations de la société avec les fortes dynamiques de globalisation et d’internationalisation. Ainsi, les échanges et la collaboration avec d’autres centres professionnels de recherche sont encouragés pour stimuler la production et la diffusion d’un travail de recherche de qualité.

L’IBEI a également mené à terme des projets de recherche avec des équipes internationales, comme les projets CONSENSUS, EUCROSS, BEUCITIZEN et TRANSCRISIS (financés par la Commission européenne), et les projets EU-PERFORM, EUMARR ou GLOBALDEMOS (financés par le gouvernement espagnol). De plus, l’IBEI peut compter sur une série de documents de travail qui diffusent des documents académiques présentant les travaux en cours[21]. Tous les deux ans, l’IBEI publie un bilan de ses activités et des résultats de la recherche. 

Gouvernance globale [modifier | modifier le code]

La gouvernance globale désigne un système changeant dans lequel les problèmes communs sont envisagés dans un monde marqué par une interdépendance croissante, touchant une grande variété d’acteurs et d’institutions. Les acteurs publics et privés, les institutions officielles et non officielles, les organisations intergouvernementales et les acteurs transnationaux de régulation, interagissent dans une structure souvent sans coordination, parfois compétitive et en général très complexe. Le programme de recherche sur la gouvernance globale vise à comprendre la forme de cette gouvernance globale, son cadre juridique et normatif changeant, et les mécanismes de contrôle. Ce programme de recherche est coordonné par Nico Kirsch[22].

Les principaux domaines de recherche sont: Les institutions internationales et leurs structures de gouvernance, Acteurs et réseaux dans la gouvernance globale régulatrice, Les formes d’autorité globale, La légitimité du droit international, Interfaces constitutionnelles entre régimes et gouvernance globale, et La souveraineté populaire dans l’ordre global. 

Réseaux et institutions dans une économie globalisée[modifier | modifier le code]

L’objectif de ce programme de recherche est l’analyse du contexte politique et social créé par l’accélération des processus de globalisation à partir de la dernière décennie du XXème siècle, avec l’intensification des processus d’intégration commerciale à l’échelle internationale et les dynamiques du nouveau régionalisme. Dans la perspective de l’économie politique, une préoccupation centrale de ce programme sont les changements dans la composition et les relations de forces des différents acteurs de la configuration des institutions et des politiques publiques, aussi bien nationales que transnationales. Ce programme de recherche est coordonné par Juan Díez Medrano[23].

Les principaux champs thématiques de recherche sont: Les dynamiques et politiques de développement, les impacts des processus d’intégration régionale, La trans-nationalisation des activités économiques, les processus de diffusion des politiques et des institutions, et Démocratie, États et croissance.

Sécurité, pouvoir et multilatéralisme dans un monde global[modifier | modifier le code]

Le programme aborde différentes dimensions du “nouveau” programme de sécurité, et inclut des problèmes de portée globale (risques énergétiques et environnementaux, crimes transnationaux, terrorisme global, prolifération des armes de destruction massive, migrations massives de populations) ainsi que des problèmes plus traditionnels (conflits armés, persistance de la pauvreté). La recherche est menée d’un point de vue multilatéral, et centrée sur l’efficacité et la légitimité des politiques de sécurité actuelles. Ce programme de recherche est coordonné par Esther Barbé[24].

Les principaux champs thématiques de recherche sont: Institutions multilatérales de sécurité, Élaboration de l’agenda de sécurité internationale, Gestion et prévention des conflits, État fragile, globalisation et conflit armé, et l’Union européenne dans le domaine de la sécurité. 

Personnel [modifier | modifier le code]

L’IBEI est doté d’une équipe d’une vingtaine de professeurs et chercheurs, complétée par un grand nombre de professeurs invités, de chercheurs postdoctoraux, et différents collaborateurs[25]. L’IBEI prévoit l’accueil de chercheurs invités comme les professeurs provenant d’universités et centres de recherche intéressés par la recherche internationale. Depuis 2008, plus de soixante-dix professeurs et chercheurs invités ont été accueillis par l’IBEI pour des périodes allant de deux semaines à une année universitaire. Il soutient également de jeunes docteurs à présenter un dossier pour différents appels à projet pour qu’ils puissent mener leur recherche à l’Institut. 

Le personnel de l’IBEI est complété par une équipe de gestion, composée de quinze personnes responsables des procédures d’admission aux masters officiels, de la gestion des programmes, de la coordination des projets de recherche et de la formation professionnelle, des relations institutionnelles et de la communication, et de la gestion économique et administrative. 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. «Universitat de Barcelona - Instituto Barcelona de Estudios Internacionales (IBEI)» (consulté le 28 novembre 2017)
  2. (en) « Erasmus Mundus Programme 2009-2013 | EACEA », sur eacea.ec.europa.eu (consulté le 28 novembre 2017)
  3. «APSIA Affiliate - Institut Barcelona d’Estudis Internacionals»Association of Professional Schools of International Affairs (APSIA) (en anglais américain). Consulte 23 octobre 2017.
  4.  Resolución del 29 de mayo de 2014 la DGU de la Generalitat de Catalunya otorgando la mención distintiva International Master’s Programme (IMP).
  5.  «APSIA Affiliate - Institut Barcelona d’Estudis Internacionals»Association of Professional Schools of International Affairs (APSIA) (en anglais américain). Récupéré le 28 octobre 2017
  6.  Fabra, Universitat Pompeu (11 de abril de 2016). «Edificio Mercè Rodoreda»www.upf.edu. Consulte le 28 octobre 2016.
  7.  Fabra, Universitat Pompeu (11 de abril de 2016). «Campus de la Ciutadella»www.upf.edu. Récupéré le 23 octobre 2017
  8.  ub (8 de octubre de 2009). «Universitat de Barcelona - Instituto Barcelona de Estudios Internacionales (IBEI)»www.ub.edu (en catalán). Accédé le 28 novembre 2017
  9.  «FUNDACIÓ INSTITUT BARCELONA D'ESTUDIS INTERNACIONALS (IBEI) | Coordinadora Catalana de Fundacions»www.ccfundacions.cat. Accédé le 28 novembre 2017
  10.  «Resultats i fitxa»Diari Oficial de la Generalitat de Catalunya. Accédé le 28 novembre 2017
  11.  Fundación IBEI. Estatutos y Reglamento Interno de la Fundación IBEI. Accédé le 28 novembre 2017
  12.  «JORDANA CASAJUANA, JACINT»Unitat de Coordinació Acadèmica de Ciències Polítiques i Socials. Accédé le 28 novembre 2017
  13.  Baquer, Berta. «Calidad - IBEI»www.ibei.org. Accédé le 28 novembre 2017
  14. «IBEI en el Registro de Universidades, Centros y Títulos (RUCT)». Accédé le 28 novembre 2017
  15.  Barcelona, UAB - Universitat Autònoma de. «Máster Universitario Seguridad Internacional - UAB Barcelona - España»www.uab.cat. Accédé le 28 novembre 2017
  16.  «Memoria para la solicitud de verificación de títulos oficiales del Máster Universitario en Desarrollo Internacional». Accédé le 28 novembre 2017
  17.  «Programa del Máster en Administración Pública Erasmus Mundus en la página web de Mundus MAPP». Accédé le 28 novembre 2017
  18.  Pública, Consell de Diplomàcia. «DIPLOCAT - Màster en Diplomàcia»www.diplocat.cat. Accédé le 28 novembre 2017
  19.  «Programas de investigación - IBEI»www.ibei.org. Accédé le 28 novembre 2017
  20.  «Proyectos de investigación»Observatori de Política Exterior Europea. 12 de junio de 2014. Accédé le 28 novembre 2017
  21.  Administrator. «Working Papers - IBEI»www.ibei.org. Accédé le 28 novembre 2017
  22. Administrator. «Gobernanza Global - IBEI»www.ibei.org. Accédé le 28 novembre 2017
  23.  Administrator. «Redes e Instituciones en un Economía Globalizada - IBEI»www.ibei.org. Accédé le 28 novembre 2017
  24.  Administrator. «Seguridad, Poder y Multilateralismo en un Mundo Global - IBEI»www.ibei.org. Accédé le 28 novembre 2017
  25. Administrator. «Personal - IBEI»www.ibei.org. Accédé le 28 novembre 2017