Frayeurs (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Frayeurs)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la nouvelle d'Anton Tchekhov, voir Frayeurs.
Frayeurs
Titre original Paura nella città dei morti viventi
Réalisation Lucio Fulci
Scénario Dardano Sacchetti
Lucio Fulci
Acteurs principaux

Catriona MacColl (Mary Woodhouse)
Christopher George (Peter Bell)
Carlo De Mejo (Gerry)
Antonella Interlenghi (Emily Robbins)
Giovanni Lombardo Radice (Bob)

Sociétés de production Dania films
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Film d'horreur
Durée 93 minutes
Sortie 1980

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Frayeurs (Titre original : Paura nella città dei morti viventi) est un film italien réalisé par Lucio Fulci réalisé en 1980.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alors qu'un prêtre se suicide par pendaison dans le cimetière de Dunwich, une jeune femme (Catriona Mac Coll) tombe en profonde catalepsie lors d'une séance de spiritisme. Considérée comme cliniquement morte on s'apprête à l'enterrer dans un cimetière de New-York. Un reporter (Christopher George) intrigué par ce décès pour le moins mystérieux se rend sur place avant son inhumation. Les cris provenant du cercueil prouvent que la jeune femme est bel et bien vivante. Elle sera secourue (in extremis) par le journaliste.

Après une visite chez la médium organisatrice de la séance de spiritisme, nous apprendrons que la pendaison du prêtre a eu pour effet d'ouvrir les porte de l'enfer et que les créatures issues de ce dernier se déchaîneront sur la terre si les portes (du même enfer) ne sont pas refermées avant la Toussaint…

Analyse[modifier | modifier le code]

Le nom de Dunwich est celui d'un village reclus fictif, totalement inventé par l'écrivain américain H. P. Lovecraft, dans sa nouvelle L'Abomination de Dunwich. Pour autant, les sources du fantastique de ce film sont nettement plus conventionnelles, subissant l'énorme influence d'un satanisme « anti-catholique » provocateur, certainement lié à la culture italienne du réalisateur, mâtinée « d'exotisme » zombiesque.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Grand Prix du public au Festival fantastique de Paris 1980

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]