Embuscade d'Idelimane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Embuscade d'Idelimane
Informations générales
Date
Lieu Idelimane
Issue Victoire des djihadistes
Belligérants
Flag of the United Nations.svg MINUSMA Flag of Jihad.svg Al-Mourabitoune
Forces en présence
inconnues 2 hommes[1]
Pertes
9 morts[1]
2 véhicules détruits[1]
aucune[1]

Guerre du Mali

Coordonnées 15° 52′ 00″ nord, 1° 31′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : Monde

(Voir situation sur carte : Monde)
Embuscade d'Idelimane

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Embuscade d'Idelimane

Géolocalisation sur la carte : Mali

(Voir situation sur carte : Mali)
Embuscade d'Idelimane

L'embuscade d'Idelimane a lieu pendant la guerre du Mali. Le , un convoi de la MINUSMA est attaqué par des djihadistes.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le matin du , un convoi de la MINUSMA effectue une mission de ravitaillement entre Ansongo et Ménaka. Arrivés près du village d'Idelimane, les casques bleus sont attaqués par deux djihadistes à motos armés de RPG-7. Les roquettes détruisent deux véhicules et une citerne, les assaillants prennent ensuite la fuite[1].

L'attaque n'est pas revendiquée mais l'AFP rapporte que selon les déclarations anonymes d'un officier nigériens, le MUJAO est responsable de l'embuscade. Ce groupe avait fusionné en août 2013 avec Les Signataires par le sang pour former Al-Mourabitoune[2],[3].

Les pertes[modifier | modifier le code]

Dans un communiqué publié le jour même de l'attaque, l'armée du Niger affirme que neuf de ses soldats ont été tués lors de l'attaque[1]. Une cérémonie funéraire a lieu le 7 octobre à Bamako[4]. Cette attaque est alors la plus meurtrière pour la MINUSMA depuis le début de son déploiement[2],[3].

Références[modifier | modifier le code]