Edmund FitzAlan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blason de FitzAlan

Edmund FitzAlan (1er mai 128517 novembre 1326), 2e comte d'Arundel, fut un courtisan anglais. Il est au cœur des intrigues entre le roi Édouard II et ses barons au sujet des honneurs accordés aux favoris successifs du roi.

Initialement membre de la fronde baronniale, il rallie le roi en 1313. Sa fidélité lui coûte finalement la vie puisqu'il est exécuté pour trahison lorsque le roi est renversé en 1326.

Famille et jeunesse[modifier | modifier le code]

Arundel est confié à la garde de John de Warenne à la mort de son père en 1301. Il sert le roi Édouard Ier en Écosse en 1306-1307. Il est adoubé par le roi le 22 mai 1306, aux côtés du prince de Galles Édouard.

Opposition à Édouard II[modifier | modifier le code]

À l'avènement du roi Édouard II en 1307, Arundel devient avec les comtes de Lancastre, de Warwick et de Hereford l'un des principaux opposants aux faveurs accordées par le roi à son favori Pierre Gaveston. Il est l'un des initiateurs des Ordonnances de 1311, qui limitent le pouvoir royal. Gaveston est exilé à plusieurs reprises mais est à chaque fois rappelé par le roi. Exaspérés, les barons le capturent le 19 juin 1312 et l'exécutent après un procès rapide.

Le nouveau favori du roi[modifier | modifier le code]

Il semble cependant qu'après l'exécution de Gaveston les relations entre le roi et Arundel soient devenues amicales. En novembre 1313, Arundel reçoit un pardon du roi concernant les dettes qu'il a contractées envers la Couronne. Il devient petit à petit un des nouveaux favoris du roi avec les Despenser père et fils. Il est nommé Gardien des Marches écossaises en 1317.

À l'été 1321, les barons opposés aux Despenser, menés par le comte de Lancastre, se rebellent contre le roi. Arundel reste loyal envers le roi. Les rebelles sont vaincus à Boroughbridge le 16 mars 1322. Lancastre est condamné à mort et exécuté tandis que Roger Mortimer est emprisonné à la Tour de Londres, dont il s'échappe en 1323.

Arundel est récompensé pour sa fidélité par le roi. Ainsi il reçoit en 1323 le domaine de Chirk, qui appartenait à Mortimer. Il est nommé Chief justiciar du Pays de Galles et gardien des Marches galloises en 1325.

La chute[modifier | modifier le code]

Arundel et Despenser le Jeune sont amenés prisonniers devant la reine.

À l'automne 1326, Mortimer et la reine Isabelle lancent une invasion de l'Angleterre destinée à renverser le roi. Arundel est capturé avec Despenser le Jeune. Il est exécuté le 17 novembre 1326 sur ordre de la reine. 22 coups d'épée auraient été nécessaires pour le décapiter. Ses biens sont confisqués.

Il est enterré d'abord à l'église franciscaine de Hereford. Son corps est ensuite transféré à Haughmond Abbey, près de Shrewsbury. Un culte autour de sa personne s'est développé sous Richard II dans les années 1390.

Son fils Richard reçoit ses titres et terres du roi Édouard III le 8 février 1331, peu après l'exécution de Mortimer.

Notes et références[modifier | modifier le code]