Conservatoire à rayonnement régional de Lyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Conservatoire de Lyon)
Aller à : navigation, rechercher
Conservatoire à rayonnement régional de Lyon
logo
Généralités
Création
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 45° 45′ 39,55″ nord, 4° 49′ 20,42″ est
Adresse 4, montée Cardinal-Decourtray
69000 Lyon
Site internet http://www.conservatoire-lyon.fr
Cadre éducatif
Réseau Conservatoire de musique, danse et art dramatique en France
Type Établissement public d'enseignement artistique spécialisé
Pouvoir organisateur Ville de Lyon, département du Rhône, région Rhône-Alpes, État
Directeur Alain Jacquon
Population scolaire 2 900 élèves (2012)
Enseignants 243 professeurs et assistants spécialisés d'enseignement artistique (2012)
Niveau Conservatoire à rayonnement régional
Formation Musique, danse, art dramatique (détails)
Options 1er, 2e et 3e cycle pratique amateur, 3e cycle spécialisé (DEM)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Point carte.svg

Le conservatoire à rayonnement régional de Lyon, est un établissement d'enseignement artistique agréé et contrôlé par l'État (Direction générale de la Création artistique du ministère de la Culture et de la Communication), représenté par la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC). Il a son siège à Lyon[1] (Rhône, France). Il propose[2] trois spécialités, musique, chorégraphie et art dramatique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le conservatoire de Lyon a été fondé le . Eugène Édouard Bocquet dit Mangin[3] (1837-1907), alors chef d’orchestre du « Grand Théâtre » (1871-1873), prend l’initiative d’ouvrir des cours de musique publics et gratuits. Jusqu’alors la formation des musiciens à Lyon passait par l’Académie Royale des Beaux Arts et ensuite l’opéra. Rapidement reconnu par l’État, en 1874, l'établissement se voit octroyer le titre de « Succursale du Conservatoire de Paris ». Sa fréquentation progresse rapidement pour atteindre un effectif de 700 élèves vers 1889. Une renommée qui s’enrichit des grandes personnalités musicales se succédant à sa direction.

Historiquement consacré à la musique dite savante, le conservatoire s’est successivement ouvert à des nouvelles esthétiques et de nouveaux départements ont vu le jour en son sein, tels la danse en 1980, le jazz en 1988, les musiques du monde en 2001 et les musiques actuelles en 2003.

Le département théâtre a, quant à lui, rouvert en 2006 après douze années d’interruption.

Aujourd’hui classé conservatoire à rayonnement régional, le conservatoire de Lyon regroupe sept antennes décentralisées dans les arrondissements, il est présent et actif dans la cité pour offrir au plus grand nombre un cursus pédagogique répondant aux motivation de chacun, initiation, pratique amateur et formation pré-professionnelle.

Le conservatoire de Lyon comprend une équipe de 230 enseignants et accueille 2600 élèves et étudiants. L'équipe administrative regroupe 60 agents.

Liste des directeurs successifs[modifier | modifier le code]

Le CRR aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Les salles et les bâtiments[modifier | modifier le code]

Après 75 ans passés dans les locaux du Palais de Bondy, le Conservatoire déménage en 1978 ses locaux trop exigus. Il s’installe, à son adresse actuelle, près de la Basilique de Fourvière dans une ancienne propriété jésuite, acquise par la ville de Lyon.

Le conservatoire est divisé en quatre bâtiments :

  • le bâtiment A accueille les CHAM pour leurs enseignements généraux, un département de musique acoustique et de percussions ;
  • le bâtiment B héberge les principaux cours de musique et le département danse ;
  • le bâtiment C, quant à lui, est consacré à deux salles de spectacles, d'une capacité de plus 300 places, et d'une mezzanine pour le jury de l'examen. En outre, le bâtiment C accueille les sales de chant ;
  • le bâtiment D, dit Cléberg, regroupe diverses salles de travail, notamment celles des cours d'instruments.

Parcours et Diplômes délivrés[modifier | modifier le code]

Le conservatoire propose, en amont des parcours de formation, un "Cycle Découverte" qui accueille actuellement 300 enfants, à qui il est proposé un enseignement pluridisciplinaire Musique et Danse. À l'issue de ce parcours de deux ans, le conservatoire propose 4 cycles d’apprentissage. Le deuxième cycle se conclut par un brevet de fin de cycle[2] et le 3e cycle, par un diplôme d'études musicales[1]. chorégraphiques, ou théâtrales. Afin de permettre aux étudiants ayant obtenu ce diplôme de pouvoir se préparer dans des conditions favorables aux échéances des concours d'entrée dans les écoles supérieures européennes, un quatrième cycle "de perfectionnement" accueille actuellement une centaine d'étudiants.

Par ailleurs, trois parcours de licence ont été récemment ouverts en partenariat avec les universités de Lyon: Un parcours pour les étudiants théâtre, et deux parcours de licence musique "Interprète" et "Médiation culturelle".

Depuis 2012, le conservatoire a mis en place pour les cycles 2 et 3 un système de "parcours personnalisé" caractérisé par une construction modulaire "à la carte". Cette individualisation d'une partie de la formation vise à s'adapter au mieux à la diversité des profils et des motivations des élèves.

Enseignements[modifier | modifier le code]

  • Cordes : violon, alto, violoncelle, contrebasse.
  • Bois : flûte, hautbois, clarinette, basson, saxophone.
  • Cuivres : cor, cornet, trompette, trombone, tuba, saqueboute, saxhorn.
  • Claviers et divers : piano, orgue*, accompagnement piano*, accordéon.
  • Inter-département percussions: percussions classiques, percussions afro-cubaines, percussions orientales.
  • Musique ancienne et cordes pincées : clavecin, flûte à bec, traverso, harpe, guitare, guitare baroque, guitare d'accompagnement, luth, viole de gambe, violoncelle baroque.
  • Danse : danse classique, danse contemporaine, danse jazz.
  • Chant : chant*, chant choral, chœur d'enfants (maîtrise), direction de chœur*, jazz vocal.
  • Musiques actuelles et jazz : piano, guitare, batterie, contrebasse, basse, saxophone et bois, cuivres, violon, alto, jazz vocal, musiques actuelles-chanson.
  • Musiques et danses du monde : danse africaine, musiques des Balkans, musiques brésiliennes, percussions afro-cubaines, percussions orientales, tango et bandonéon.
  • Culture et disciplines complémentaires : culture musicale, écriture, histoire de la musique, histoire du jazz, arrangement jazz, harmonie jazz, histoire de la danse, composition, formation musicale, lecture à vue, kinésiologie, harmonie pratique.
  • Pratique d'ensemble : musique de chambre, ensembles instrumentaux et vocaux, orchestre (notamment deux orchestres symphoniques), big band, chœurs, ensembles chorégraphiques.
  • Théâtre : théâtre, atelier chorégraphique et corporel, travail vocal, diction, jeu verbal, chant, chanson, ateliers conduits par des artistes invités, ateliers interclasse, dramaturgie, histoire des arts, formes de l’écriture, formation musicale du comédien
  • Ateliers : plusieurs ateliers thématiques sous forme de cursus de 1 à 2 ans: initiation au jazz, musique orientale, création ...

Partenariats[modifier | modifier le code]

Le conservatoire conduit une politique active de partenariats avec les acteurs locaux de la vie culturelle et avec un grand nombre d'établissements français et étrangers. Parmi ceux-ci, les établissements français affiliés au réseau CEPIA (Conservatoires échanges pédagogiques initiatives artistiques), dont il a été avec le CRR de Paris à l'origine en 2001. Il a également des relations avec des établissements européens (Allemagne, Italie, Suède), ainsi qu'au Canada (Université Wilfried Laurier à Waterloo), aux Etats-Unis (Université de Duluth), en Israël, au Liban. Un accord de partenariat est signé en 2017 avec l'Université de Taipei (National University of Arts, Taiwan) . Ces relations permettent des échanges d'étudiants, de professeurs et des projets de diffusion concertés.

Avec l’Éducation nationale, le partenariat s’inscrit dans un cycle de classes à horaires aménagés dans le domaine musical (CHAM) et chorégraphique (CHAD, classes à horaires aménagés danse). L'école primaire Albert-Camus et les collèges Saint-Exupéry et Jean-Moulin participent à ce programme[1].

Avec l'Université Lyon 2, deux parcours de licence fonctionnent depuis 2016: Parcours Interprète de la Musique, Parcours médiation culturelle.

Vie culturelle[modifier | modifier le code]

Une saison de concerts et spectacles[modifier | modifier le code]

Le conservatoire organise près de 300 manifestations par an, dans une volonté de développer un lien étroit entre enseignement et diffusion. Les prestations publiques d’élèves sont partie intégrante de leurs études au conservatoire de Lyon, dans la mesure où elles permettent aux jeunes musiciens, danseurs et comédiens d’appréhender la relation au public, finalité pédagogique essentielle. Dans les cycles personnalisés, elles sont incluses dans le processus d'évaluation.

La saison culturelle met notamment en avant les pratiques collectives, valorisant l'existence au sein du conservatoire de quarante ensembles permanents, dont trois orchestres symphoniques et un orchestre de chambre.

La médiathèque[modifier | modifier le code]

Elle est à la fois un atout important dans le cursus musical des élèves, un outil pédagogique primordial pour les enseignants, mais aussi un centre de ressources musicales considérable pour les musiciens amateurs et professionnels de la région (et d’ailleurs).

La bibliothèque assure un service de consultation et de prêt de partitions, de livres et de périodiques. Elle met à disposition 45 000 partitions, 6 000 livres et encyclopédies sur la musique et les arts, ainsi que 2 000 périodiques de la presse spécialisée. Près de 20 000 partitions sont accessibles en prêt direct. La bibliothèque du conservatoire possède un fonds précieux de partitions instrumentales et vocales des XIXe et début XXe siècles.
La discothèque est un espace d'écoute sur place où sont actuellement mis à disposition 4 000 disques vinyle et 3 500 CD. La discothèque s’est enrichie dernièrement de plusieurs dons et legs importants : 4 000 CD de « musique classique », donation du critique musical Ferruccio Nuzzo ; 4 000 CD de jazz ainsi que 450 livres sur le jazz, donation du discophile de jazz lyonnais Alain Fournier ; 2 500 disques vinyle, legs de Roger Accart, grand amateur de musique contemporaine; soit au total, près de 18 000 documents sonores.

Liste de professeurs et anciens professeurs[modifier | modifier le code]

Liste des anciens élèves du conservatoire[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Ce site est desservi par la station de funiculaire Fourvière.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]