Bataille de Kinburn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Kinburn
Description de cette image, également commentée ci-après
Le cuirassé français Lave qui a détruit les batteries terrestres russes à la bataille de Kinburn
Informations générales
Date 17 octobre 1855
Lieu pointe de la péninsule Kinburn
Issue Victoire des Alliés
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français
Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Commandants
Drapeau de la France François Achille Bazaine
Drapeau de la France Armand Joseph Bruat
Flag of the Russian Empire (black-yellow-white).svg inconnu

Guerre de Crimée

Batailles

Chronologie de la guerre de Crimée
Isatcha (10-1853) · Oltenița (11-1853) · Sinope (11-1853) · Cetate (12-1853) · Silistra (04-1854) · Kurekdere (08-1854) · Bomarsund (08-1854) · Petropavlovsk (08-1854) · Alma (09-1854) · Sébastopol (10-1854) · Balaklava (10-1854) · Inkerman (11-1854) · Eupatoria (02-1855) · Taganrog (05-1855) · Kars (07-1855) · Tchernaïa (08-1855) · Malakoff (09-1855) · Kinburn (10-1855)

Cette boîte : voir • disc. • mod.
Coordonnées 46° 36′ 08″ nord, 31° 29′ 52″ est

Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Bataille de Kinburn

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

(Voir situation sur carte : Ukraine)
Bataille de Kinburn

La bataille de Kinburn (ou Kil-Bouroun) était un engagement naval durant la phase finale de la Guerre de Crimée. Elle a eu lieu à la pointe de la péninsule de Kinbourn (sur la rive sud du fleuve Dniepr, aujourd'hui en Ukraine) le . Pendant la bataille les navires de La Royal Navy et de la Marine française attaquent vigoureusement les forts russes sur le rivage.

La bataille, bien qu'insignifiante à l'issue de la guerre, est notable comme un succès du début des navires de guerre cuirassés. Les navires français détruisirent les forts russes au bout de quatre heures, subissant des pertes minimes. Cette bataille, ainsi que la bataille de Sinope, ont convaincu les marines contemporaines d'abandonner les navires de guerre en bois et de se concentrer sur le blindage.

Galeries[modifier | modifier le code]