Anjani Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anjani Thomas
Image dans Infobox.
Anjani Thomas
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine
Composition musicale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Instruments
Label
Genres artistiques
Site web

Anjani Thomas (née le à Honolulu) est une chanteuse et pianiste américaine surtout connue pour sa collaboration avec Leonard Cohen, Carl Anderson, Frank Gambale, et Stanley Clarke. Elle entame une carrière en solo en 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

À Honolulu Anjani apprend la guitare, le piano et le chant. Elle étudie une année au Berklee College of Music puis s'installe à New York pour poursuivre sa carrière musicale. Elle joue dans des clubs de jazz avant de rencontrer son producteur John Lissauer qui la recrute pour chanter dans le chœur de la chanson "Hallelujah" de l'album Various Positions de Leonard Cohen. Anjani part en tournée avec Cohen en 1985, aux chants et claviers et a régulièrement collaboré avec Cohen depuis lors par exemple dans I'm Your Man, The Future, and Dear Heather[1].

Anjani entame une carrière en solo avec l'album Anjani paru en 2000, puis l'album The Sacred Names en 2001 qui est une ode aux Noms de Dieu en Araméen, en Grec et en Hébreu. En 2006, Cohen contribue à l'album d'Anjani intitulé Blue Alert. La chanson "Blue Alert" sera utilisé en 2007 dans un clip publicitaire[2]. En 2011, Anjani commence à travailler sur la suite de Blue Alert, avec la collaboration de Leonard Cohen pour 3 chansons. Le nouvel album I Came To Love, a été publié en juillet 2014 uniquement par téléchargement.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Anjani (2000)
  • Sacred Names (2003)
  • Blue Alert (2006)
  • I Came to Love (2014)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie », starpulse.com (consulté le 9 décembre 2011)
  2. Alan Light, « In Anjani Thomas, Leonard Cohen Finds a New Voice », The New York Times, (consulté le 9 décembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]