Kohndo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kohndo
Description de cette image, également commentée ci-après
Kohndo en 2014.
Informations générales
Surnom K.O.H, Doc Odnok, Le Doc
Nom de naissance Kohndo Assogba
Naissance (45 ans)
Saint-Cloud, Hauts-de-Seine, Drapeau de la France France
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, rap français
Instruments Voix
Années actives Depuis 1993
Labels Greenstone Records, Nothing but Soul Records, Exil Records,
Site officiel www.kohndo.com

KoHndo, de son vrai nom Kohndo Assogba, né le à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), est un rappeur français d'origine béninoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Kohndo Assogba est né à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine[1],[2]. Il emménage ensuite au Bénin, en Afrique de l'ouest, d'où il est originaire. Il revient quelques années plus tard en France, et grandit à Bobigny, en Seine-Saint-Denis. En 1984, il découvre le hip-hop grâce à une émission appelée H.I.P. H.O.P, animée par Sidney Duteil. En 1987, il emménage dans la cité du Pont de Sèvre à Boulogne-Billancourt. Là-bas, il se lie d'amitié avec son voisin du dessous, comme lui originaire du Bénin[3], Zoxea, membre des Sages Poètes de la Rue. Avec Zoxea, Kohndo commence à faire du beatbox puis à rapper. Zoxea présente Kohndo à son cousin Egosyst ; avec ce dernier il forme le groupe Coup d’État Phonik, aux côtés du producteur Lumumba et du rappeur Raphaël.

En 1993, il fait la rencontre de Daddy Lord C, rappeur et ancien des Black Dragons, un gang parisien. Avec Daddy Lord C, le producteur Chimiste, DJ Jelahee et Rocca, il forme La Cliqua[4]. Leur album Conçu Pour Durer, paraît en 1995 chez Arsenal Records et est plébiscité par le public et la critique[5]. Il apparaît par la suite sur de nombreux projets du label Arsenal Records : Représente le vrai hip-hop sur Rap Contact en 1996 ; Ascension et Paris la nuit, sur l'album de Rocca Entre Deux Mondes en 1997 : Mot pour mot et Rap contact II. Néanmoins, en 1997, Egosyst décide de quitter La Cliqua. Kohndo reste dans le groupe jusqu'en 1998 avant de le quitter également.

Après La Cliqua[modifier | modifier le code]

Kohndo collabore notamment sur La Fin du monde avec N.A.P, sur Le réveil avec Koma[6]. Il intervient sur la bande originale du film Zonzon puis Rap À Cité (Paris - New-York - Marseille), et Esprit Nubien (avec Egosyst et Bazooka). En 1999, Kohndo publie le mini-album Prélude à l’Odyssée, où il explique souhaiter offrir au public « un hip-hop authentique qui traite de sujets matures tout en conservant l’énergie de la rue »[réf. nécessaire]. Kohndo sort ensuite deux EP supplémentaires : Jungle Boogie (2000) et J’entends les Sirènes (2001)[6] — en 2004, Kohndo sortira Blindtest qui regroupera ses différents maxis. Au début de l’année 2003, il signe chez Ascetic Music, et sort Tout Est Écrit son premier album, bien accueilli par la presse spécialisée grâce à ses sonorités soul et jazz[6].

Stick to Ground[modifier | modifier le code]

Kohndo publie son deuxième album solo en 2006 Deux Pieds sur Terre / Stick to Ground, en partie mixé à Détroit, dans le Michigan, aux côtés de Slum Village et Dwele ; il y fait participer Jaheim et Insight, et, côté français on peut entendre 20Syl de Hocus Pocus, DJ Brasco, ainsi que Jee 2 Tuluz et Stix (tous deux déjà apparus sur Tout Est Écrit[7]). Sur cet album, Kohndo s'essaye à une jonction entre son univers parisien et l’esprit new-yorkais d’un hip-hop qu’il aime à qualifier de « Roots ».

Dernières activités[modifier | modifier le code]

En , Kohndo et les autres membres de La Cliqua (à l'exception de Raphaël) remontent sur scène au Festival l'Original de Lyon.

Le , l'album Soul Inside mélangeant rap, soul et funk sort dans les bacs. Cet album produit par son propre label Greenstone Records, propose notamment un featuring avec Ekoué de La Rumeur. En décembre 2014, l'album Tout Est Écrit est réédité avec quatre titres bonus.

Il va aider la nouvelle génération de rappeur parisien, porté par L'Entourage et la 75ème Session, à se faire une place dans la scène française. Il participera notamment à l'épisode 28 de Grünt, aux côtés de Jazzy Bazz, Alpha Wann ou encore Aladin 135[8], il fera plusieurs collaborations avec des membres de l'Entourage, et viendra rapper dans le Planète Rap de Jazzy Bazz[9].

Dans une interview pour BackPackerz, il déclare : "J’aime beaucoup ce qui se passe en ce moment parce-que cela faisait longtemps que je n’écoutais pas autant de rap français. Vraiment. C’est-à-dire que, par exemple, toute la vague l’Entourage m’a fait beaucoup de bien."[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EPs et maxis[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Prélude à l’Odyssée (EP — Exil Records)
  • 2000 : Jungle Boogie (EP — Exil Records)
  • 2001 : J’entends les Sirènes (Woop ! Woop !) (EP — Nothing but Soul Records)
  • 2005 : Dis-Moi ce qu’Elles Veulent (feat. Slum Village) b/w Stick to Ground (feat. Insight) (12" — Ascetic Music, Greenstone Records)
  • 2006 : D’un Mot à l’Autre / Sur le Toit du Monde (12" — Ascetic Music, Greenstone Records)

Compilations et mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Classic and Rare Joints (mixtape, Greenstone Records)
  • 2012 :
    • Soul Bag (compilation, Greenstone Records)
    • The Soul Brother Blens (Jee Van Cleef — autoproduit)

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • 1994 : in Sortir du tunnel (Neg de la Peg)
    • Méfiance - Coup d'État Phonik, Zoxea et Moda
  • 1996 : in Le Vrai Hip-Hop (Arsenal Records & Barclay)
    • Rap contact - La Cliqua
    • Ascension - Coup d'État Phonik
    • Paris la nuit - La Cliqua
  • 1997 :
    • On se retrouvera - East feat. Kohndo & Daddy Lord C
    • Mot pour mot - Rocca feat. Kohndo
    • Rap contact II - Rocca feat. La Cliqua
  • 1998 :
    • Front Nubien - Kohndo, IMS, Cercle Vicieux
    • Au Sommet de Paris - NAP (La fin du monde)
    • Zonzon (Soundtrack)
    • Rap À Cité (Paris, New York, Marseille) (compilation)
    • Le réveil - Koma
  • 2003 : Qui Sommeille en moi - Triptik (TR-303)
  • 2006 : Du Sable sur les Paupières - Hocus Pocus
  • 2008 : Regretter le Temps (Hommage à Fredy K) - Madison, Mokobe, Manu Key, Kohndo, Daddy Lord C, Ill, Zoxea
  • 2009 : Music Hall - Blackstamp Music
  • 2012 : Hip-Hop Ninja Remix - Vicelow

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nom et date de naissance », sur verif.com (consulté le 20 mars 2012).
  2. « Kohndo, néoréalisme », sur downwiththis.fr (consulté le 30 avril 2016).
  3. « Interview Kohndo », sur Abcdrduson, (consulté le 30 avril 2016).
  4. « Beats, Rhymes & Life : Rétrospective & Perspective avec K.O.H.N.D.O », sur www.urban.youvox.fr (consulté le 5 septembre 2015).
  5. « Conçu pour durer », sur Abcdrduson, (consulté le 30 avril 2016).
  6. a b et c « Kohndo - Tout est écrit » (version du 3 mars 2008 sur l'Internet Archive), sur Abcdrduson, .
  7. « Kohndo - Deux Pieds Sur Terre /Stick To Ground » (version du 9 février 2008 sur l'Internet Archive), sur Abcdrduson.
  8. Grünt, « Grünt #28 Feat. Jazzy Bazz x ( Spri Noir, Alpha Wann, Deen Burbigo, Espiiem, Aladin, Kohndo....) », (consulté le 2 juin 2019)
  9. SkyrockFM, « Jazzy Bazz, Oxmo Puccino, Kohndo, Tunisiano, Nakk & Sëar Lui-Même en freestyle #PlanèteRap », (consulté le 2 juin 2019)
  10. « Interview | Kohndo, l'éloge de la transmission », sur BACKPACKERZ, (consulté le 2 juin 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]