Ava Max

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ava Max
Description de cette image, également commentée ci-après
Ava Max en 2019.
Informations générales
Surnom Ava Max
Nom de naissance Amanda Koci
Naissance (27 ans)
Milwaukee, Wisconsin, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Auteure-compositrice-interprète
Genre musical Pop
Instruments Voix
Années actives Depuis 2018
Labels Atlantic, Warner
Site officiel avamax.com
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo d’Ava Max.

Amanda Ava Koci, dite Ava Max, née Amanda Koci le à Milwaukee, dans le Wisconsin, est une auteure-compositrice-interprète américaine d'origine albanaise.

En 2019, son single, Sweet but Psycho grimpe jusqu'au sommet des palmarès dans plusieurs pays européens[1]. Son second titre So Am I connait également un succès international.

Elle s’inspire de plusieurs célébrités, elle cite notamment Kesha, Lady Gaga et Miley Cyrus.

Elle a également été mannequin avant de débuter sa carrière musicale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Amanda Koci naît le à Milwaukee, aux États-Unis, dans une famille d'immigrés d'Albanie originaire de Saranda et de Tirana[2],[3]. Dans les années 1990, ses parents quittent l'Albanie pour s'installer aux États-Unis et offrir une meilleure qualité de vie à la jeune fille et son frère Denis. Ils arrivent premièrement dans l'État du Wisconsin mais déménagent peu de temps après en Virginie, où Ava passe le plus clair de son enfance. Lorsqu'elle est petite, Ava entend fréquemment sa mère chanter des airs d'opéra et désire alors faire de même ; c'est d'ailleurs cela qui l'a fortement entraînée à poursuivre une carrière dans la performance artistique[4].

Impressionnée par la voix de sa mère, elle sait rapidement qu'elle veut devenir chanteuse et s'entraîne intensément pour y parvenir. Vers ses 8 ans, elle chante déjà devant plein de spectateurs. Harcelée au collège, elle essaye de se défendre mais personne ne la croit et elle se fait exclure. Elle est transférée dans une école catholique mais ne s'y sent pas à sa place : « ils ne me laissaient pas chanter autre chose que des chansons sur Dieu[5] ». Elle revient finalement au collège initial, mais c'est de pire en pire : « ça a vraiment été l'enfer[5] ». Sa mère, toujours aussi compréhensive, opte pour les cours par correspondance. C'est là qu'elle se consacre à la chanson, même si personne d'autre que sa famille ne croyait en elle.

Une autre inspiration majeure étaient les grandes vocalistes des années 1990 et 2000, comme par exemple Madonna, Gwen Stefani, Fergie, Britney Spears, Christina Aguilera, Whitney Houston et Mariah Carey, expliquant :

« Le secteur de la musique regorge de femmes puissantes et talentueuses, qui ont également surmonté bien des périples. Pour moi, il s'agit de femmes qui ont traversé les obstacles et en sont ressorties plus fortes[6]. »

À l'âge de quatorze ans, elle parvient à solliciter l'aide de Pharrell Williams, qui lui donne des conseils pour « conquérir l'industrie[réf. nécessaire] ». Inspirée à son tour par la décision courageuse que sa famille a entrepris en quittant leur pays natal alors déchiré par la guerre, elle choisit finalement de s'installer à Los Angeles pour mieux suivre son ultime vocation.

Débuts[modifier | modifier le code]

Ava exploite en premier lieu le nom de scène d'Amanda Kay vers le début des années 2000. Ainsi, elle se rend en studio pour enregistrer des maquettes et, parmi ces nombreuses sessions, l'une d'entre elles donnera naissance aux esquisses I Need You et More Than Words Can Say, qui feront surface quelques années plus tard. Par la suite, elle change de direction et adopte le surnom d'Ava Koci, émergeant cette fois-ci sur la scène générale à la faveur de son intégration à Take Away the Pain, titre conceptualisé par le duo Project 46 et sorti en .

Le mois suivant, elle poursuit sa lancée et engendre graduellement un intérêt sur la plateforme de distribution audio SoundCloud sur laquelle elle partage régulièrement des compositions originales telles que les morceaux Come Home, Jet Set ou encore Spinning Around. Certains d'entre eux bénéficient notamment d'une production assurée par le réalisateur artistique canadien Cirkut qui, à la suite d'une rencontre impromptue dans une discothèque, s'impose alors comme partenaire récurrent dans le quotidien de la jeune femme.

En , elle décide d'emprunter le simple mononyme Ava et présente une nouvelle pièce, baptisée Anyone but You. Celle-ci parvient à captiver les oreilles des internautes[7], une majoration qui résultera à l'ascensionnelle exposition du segment musical via divers canaux populaires, dont ceux du site web YouTube. Toutefois, c'est le producteur américain Le Youth qui la fera jouir d'une plus large réputation, offerte de par son apparition sur Clap Your Hands, publié en [8]. Aussi, cet évènement marque la première évocation de son pseudonyme courant. Quelques mois plus tard, elle dévoile Not Your Barbie Girl, version remaniée du célèbre titre éponyme par le groupe Aqua ()[9],[10]. Parvenant à susciter l'attention du grand public, la chanson sera finalement rééditée l'année suivante et de manière officielle, en tant que single promotionnel.

Premier succès avec Sweet but Psycho (depuis 2018)[modifier | modifier le code]

Début , Ava Max est successivement contactée par la maison de disques Atlantic Records qui lui propose de signer un contrat d'engagement artistique[3]. Peu de temps après, la chanteuse révèle un autre single promotionnel, baptisé My Way[2]. Sorti en avril, il accède au palmarès roumain, où il se positionne au trente-huitième rang[11]. De plus, ses épigones, les morceaux Slippin et Salt, sont alors divulgués très rapidement sur Internet. En juin, le rappeur américain Witt Lowry l'invite à apporter sa contribution au duo Into Your Arms.

Deux mois plus tard, le premier single commercial d'Ava, Sweet but Psycho, est rendu disponible en téléchargement légal par le biais des magasins de musique en ligne[12]. Immédiatement propulsé sur les marchés numériques, il rencontre un succès instantané, tout particulièrement sur le service de diffusion Spotify, tout en recevant une promotion extensive à travers des applications mobiles populaires comme Snapchat et Tik Tok[13]. Sweet but Psycho devient progressivement la chanson phare de la jeune femme, à tel point que son essor soudain lui permet de se hisser au sommet de la plupart des classements européens, dont la liste des territoires comprend notamment l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique (région flamande), le Danemark, l'Écosse, l'Estonie, la Finlande, l'Irlande, la Lettonie, la Norvège, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Suisse et la Suède[14],[4]. Le single apparait également dans les plus hauts rangs des palmarès d'autres provinces mondiales, incluant par exemple l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Il sera certifié disque de platine au Danemark, en Nouvelle-Zélande, en Norvège et en Suède, puis disque d'or en Allemagne, en Australie, en Autriche, en Belgique, au Brésil, au Canada, au Royaume-Uni et en Suisse, dénombrant plus de 2 245 000 exemplaires vendus au total. Postérieurement, elle est conviée à participer à l'enregistrement des chansons Let It Be Me de David Guetta[15] et Make Up du disc jockey américain Vice, en collaboration avec Jason Derulo[16]. Son premier album, baptisé Heaven and Hell, est sortie le 18 septembre 2020[Passage à actualiser]

Une polémique naît fin concernant son single Sweet but Psycho. Sont mis en cause l'assimilation de la violence à la maladie mentale, deux choses différentes mais présentées comme identiques dans ce morceau, un stéréotype qui contribue à renforcer la mauvaise image qu'ont d'eux-mêmes des malades mentaux, pouvant ainsi contribuer à les pousser au suicide, d'après des associations anglo-saxonnes liées à la protection des malades mentaux ou à la prévention du suicide. Une de ces association, See Change, demande aux diffuseurs irlandais de bannir ce morceau de leurs listes[17].

Le sortent son single ainsi que son clip So Am I[18]. En , elle sort les singles Blood Sweat & Tears et Freaking Me Out. En , Ava participe à la chanson Slow Dance du chanteur américain AJ Mitchell (en)[19] et sort son single ainsi que son clip Torn[20]. Le sort le clip du single Freaking Me Out. En , elle sort avec Pablo Alborán le single Tabú[21]. Le , elle ressort le single Salt[22] initialement sorti en , pour qu'il soit disponible sur les plateformes de téléchargement et d'écoute, suivi le du nouveau single On Somebody[réf. nécessaire].

Heaven & Hell (2020)[modifier | modifier le code]

Le sortent le single et le clip Alone, Pt. II, en collaboration avec Alan Walker. Le suivant, un nouveau clip en version live d'Alone, Pt. II, tourné au château de Fontainebleau en France, fait sa sortie[23]. Le , le single Kings & Queens est dévoilé et annoncé comme cinquième single de son album studio Heaven & Hell[24]. Le , le nouveau single Who's Laughing Now est divulgué et annoncé comme sixième single de l'album[25]. Le septième single de l'album, OMG What's Happening, sort le [26].

Le , Ava Max dévoile son premier album, Heaven & Hell. Cet opus comporte les titres Sweet but Psycho, So Am I, Salt, Kings & Queens, Who's Laughing Now, OMG What's Happening ainsi que de nombreuses tracks inédites[27]. Le clip de Naked sort ce même jour[28].

Influences[modifier | modifier le code]

Décrit comme étant « pétillant, amusant et valorisant[réf. nécessaire] », le style musical d'Ava Max se veut très diversifié, abordant un genre pop éminent, mêlé à des notes électroniques, voire dance. À ce sujet, elle déclare :

« Je veux que ma musique soit toujours percutante, franche et qu'elle dégage une bonne ambiance. […] Je veux que mes textes puissent arriver à inspirer mon public. Je veux que tous ces attributs soient reflétés à travers mes paroles. »

Ses compositions font souvent écho à des problèmes de société tels que l'émancipation féminine des temps modernes. Lors d'une entrevue pour le blog Valfré en , elle explique :

« My Way décrit parfaitement mes idéaux et la façon dont on devrait s'adresser aux femmes dans l'époque actuelle, selon moi. Je pense que nous sommes sous-estimées et ce n'est pas correct[réf. nécessaire]. »

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

Titre Année Meilleure position Certifications
Drapeau de l'Allemagne ALL
[29]
Drapeau de l'Australie AUS
[30]
Drapeau de la Belgique WAL [31] Drapeau du Canada CAN [32] Drapeau des États-Unis É-U
[33]
Drapeau de la France FRA
[34]
Drapeau de la Norvège NOR [35] Drapeau du Royaume-Uni R-U [36] Drapeau de la Suède SUE [37] Drapeau de la SuisseSUI [38]
Heaven & Hell 2020 7 7 7 16 27 14 2 2 7 5

Singles[modifier | modifier le code]

En tant qu'artiste principale[modifier | modifier le code]

Titre Année Meilleure position Certifications Album
Drapeau de l'Allemagne ALL
[29]
Drapeau de l'Australie AUS
[30]
Drapeau de la Belgique WAL [31] Drapeau du Canada CAN [32] Drapeau des États-Unis É-U
[33]
Drapeau de la France FRA
[34]
Drapeau de la Norvège NOR [35] Drapeau du Royaume-Uni R-U [36] Drapeau de la Suède SUE [37] Drapeau de la SuisseSUI [38]
Sweet but Psycho 2018 1 2 1 11 10 8 1 1 1 1 Heaven & Hell
So Am I 2019 21 14 40 58 2 13 16 18
Torn (en) 59 23 106 87 28
Salt 10 59 38 5 33 8
Tabú
(avec Pablo Alborán)
Tabú
Alone, Pt. II
(avec Alan Walker)
47 7 68 4 25 47 Hors album
Kings & Queens 2020 16 31 9 26 13 32 7 19 21 5 Heaven & Hell
Who's Laughing Now? 65 4 68 8 93 63 34
OMG What's Happening 32 72 65
Naked (en)
Christmas Without You (en) 34 Hors album
My Head & My Heart 22 26 9 21 45 72 18 90 19 Heaven & Hell (Deluxe edition)
EveryTime I Cry (en) 2021 __ __ __ __ __ __ __ __ __ __
« — » indique que le single ne s'est pas classé dans le hit-parade de ce pays.

Collaborations[modifier | modifier le code]

Titre Année Meilleure position Album
Drapeau des États-Unis
US Pop
[57]
Take Away the Pain
(Project 46 featuring AVA)
2015 Beautiful
Clap Your Hands
(avec Le Youth)
2017 Hors album
Into Your Arms
(avec Witt Lowry)
2018
Make Up
(avec Vice et Jason Derulo)
Slow Dance
(AJ Mitchell featuring Ava Max)
2019 28 Slow Dance
« — » indique que le single ne s'est pas classé dans le hit-parade de ce pays.

Singles promotionnels[modifier | modifier le code]

Titre Année Meilleure position
Drapeau de la Tchéquie CZE
[58]
Drapeau de la Nouvelle-Zélande
NZ Hot
[59]
Drapeau de la Roumanie
ROU
[60]
Anyone but You 2016
My Way 2018 48
Slippin
(featuring Gashi)
Not Your Barbie Girl
Blood, Sweat & Tears 2019 60
Freaking Me Out 29
On Somebody 35
« — » indique que le single ne s'est pas classé dans le hit-parade de ce pays.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Année Organisation Travail nommé Catégorie Résultat
2018 Vodafone Big Top 40 Drapeau du Royaume-Uni Sweet but Psycho Single numéro un du classement Big Top 40[61] Lauréat
2019 GAFFA Awards Drapeau du Danemark Sweet but Psycho Chanson internationale de l’année Nomination
Global Awards Drapeau du Royaume-Uni Elle-même Révélation internationale de l’année[62] Nomination
GAFFA Awards Drapeau de la Suède Elle-même Révélation internationale de l’année[63] Nomination
Sweet but Psycho Chanson internationale de l’année[63] Nomination
NRJ Music Awards 2019 Drapeau de la France Elle-même Révélation internationale de l'année Nomination
2020 NRJ Music Awards 2020 Drapeau de la France Elle-même Artiste féminine internationale de l'année Nomination
Kings & Queens Chanson internationale de l'année Nomination

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Who is Ava Max? The Sweet But Psycho star soaring up the charts », sur Official Charts Company, (consulté le 2 juillet 2019)
  2. a et b (en) Joshua Shultz, « Ava Max Takes Control With Debut Single “My Way” », Bellus Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 24 novembre 2018)
  3. a et b (en) Morgan Vickery, « Weekend Recall: Ava Max », Flaunt,‎ (lire en ligne, consulté le 27 novembre 2018)
  4. a et b (en) Helen Ainsley, « Who is Ava Max? The Sweet But Psycho star soaring up the charts », The Official Charts Company,‎ (lire en ligne, consulté le 30 novembre 2018)
  5. a et b « Ava Max en interview : "Sweet But Psycho", le succès, le harcèlement scolaire... », sur chartsinfrance.net (consulté le 20 août 2020)
  6. (en) « Ava Max explains the meaning behind her hit 'Sweet but Psycho' », sur WarnerMusic.co.nz, (consulté le 25 décembre 2018)
  7. Eddy Laurier, « Ava : le sublime "Anyone but You" », Soul Addict,‎ (lire en ligne, consulté le 24 novembre 2018)
  8. (en) Kat Bein, « Le Youth's 'Clap Your Hands' Is Infectious Funk: Exclusive », Billboard,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2018)
  9. (en) « Check Out This 2018 Feminist Revamp Of The Iconic 'Barbie Girl' », Cool Accidents,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2018)
  10. a et b (en) Heiko, « EXCLUSIVE: Ava Max Talks Sweet But Psycho and Upcoming Work », CelebMix,‎ (lire en ligne, consulté le 27 novembre 2018)
  11. (en) « Meet Ava Max, the next Albanian to conquer world scenes », Anabel Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 27 novembre 2018)
  12. (en) RJ Frometa, « Ava Max Returns With New Single “Sweet But Psycho” », Vents Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 30 novembre 2018)
  13. (en) Eddie Fu, « Ava Max’s Viral Hit “Sweet But Psycho” Is Reaching New Heights Thanks To Snapchat & TikTok », Genius,‎ (lire en ligne, consulté le 2 décembre 2018)
  14. Valentin Malfroy, « Sweet but Psycho : Ava Max à la conquête des charts ! », Aficia,‎ (lire en ligne, consulté le 30 novembre 2018)
  15. Julien Delafontaine, « Elle a trouvé son identité grâce à un producteur star », 20 minutes,‎ (lire en ligne, consulté le 30 novembre 2018)
  16. (en) « Jason Derulo, DJ Vice and Ava Max Drop Sultry Collaboration, 'Make Up' », Paper Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 2 décembre 2018)
  17. (en-GB) « See Change calls for Radio Boycott of ‘Sweet but Psycho’ », sur SeeChange, (consulté le 25 janvier 2019)
  18. Yohann Ruelle, « Clip "So Am I" : Ava Max dégaine un nouveau single après le carton de "Sweet But Psycho" », Charts in France,‎ (lire en ligne)
  19. (en) Mike Wass, « AJ Mitchell Drops ‘Slow Dance’ EP Including New Song “Out My Mind” », Idolator,‎ (lire en ligne)
  20. Julien Goncalves, « Clip "Torn" : Ava Max devient une super-héroïne pour prendre sa revanche (màj) », Charts in France,‎ (lire en ligne)
  21. (es) Christian Rodríguez, « Así suena el adelanto de ‘Tabú’, la canción de Pablo Alborán y Ava Max », Cosmopolitan ES,‎ (lire en ligne)
  22. Julien Goncalves, « "Salt" : Ava Max prend le pouvoir sur un single pop fédérateur », Charts in France,‎ (lire en ligne)
  23. « Alan Walker & Ava Max - Alone, Pt. II (Live at Château de Fontainebleau) »
  24. « Ava Max - Kings & Queens [Official Music Video] »
  25. « Ava Max - Who's Laughing Now [Official Music Video] »
  26. « Ava Max - OMG What's Happening [Official Lyric Video] »
  27. « Ava Max sort son titre «OMG What’s Happening» et la tracklist de son album » (consulté le 27 septembre 2020)
  28. « Ava Max - Naked [Official Music Video] »
  29. a et b (de) « Ava Max », sur offiziellecharts.de
  30. a et b (en) « Discography Ava Max » [archive du ], sur australian-charts.com (consulté le 21 juillet 2020)
  31. a et b « Discographie d'Ava Max », sur ultratop.be
  32. a et b (en) « Ava Max Chart History – Canadian Hot 100 », sur Billboard (consulté le 21 juillet 2020)
  33. a et b (en) « Ava Max Chart History – Billboard Hot 100 » [archive du ], sur Billboard (consulté le 21 juillet 2020)
  34. a et b « Discographie d'Ava Max », sur lescharts.com (consulté le 17 mars 2019)
  35. a et b (en) « DISCOGRAPHIE AVA MAX », sur norwegiancharts.com
  36. a et b « Ava Max », sur officialcharts (consulté le 17 mars 2019)
  37. a et b (en) « DISCOGRAPHIE AVA MAX », sur swedishcharts.com
  38. a et b (de) « DISCOGRAPHIE AVA MAX », sur hitparade.ch
  39. a b c et d (en) « Gold & Platinum – RIAA » [archive], Recording Industry Association of America (consulté le 8 mai 2021)
  40. a b c d e f g et h (no) « IFPI Norge », sur IFPI.no (consulté le 8 mai 2021)
  41. (en-US) « Gold/Platinum », sur Music Canada (consulté le 8 mai 2021)
  42. « ZPAV :: Bestsellery i wyróżnienia - Wyróżnienia - Platynowe płyty CD - Archiwum », sur bestsellery.zpav.pl (consulté le 8 mai 2021)
  43. a b c d e f et g « Les certifications - SNEP », sur snepmusique.com (consulté le 22 juillet 2020)
  44. (en) « CERTIFIED Ava Max Heaven & Hell », sur BPI (consulté le 9 juin 2021)
  45. (en) « ARIA Charts - Accreditations - 2018 Singles - Australian Recording Industry Association », sur ARIA.com.au, (consulté le 25 décembre 2018)
  46. (en) « Award - BPI », sur BPI.co.uk, (consulté le 25 décembre 2018)
  47. a b c et d (de) « Gold-/Platin-Datenbank » [archive du ] (consulté le 22 juillet 2020)
  48. a b c et d (it) « Italie single certifications – Ava Max – Sweet but Psycho », Federazione Industria Musicale Italiana (consulté le 22 juillet 2020), sélectionnez Online dans le champ Scegli la sezione, puis sélectionnez la semaine et l'année. Entrez Ava Max dans le champ artistea, puis cliquez ensuite sur Avvia la ricerca.
  49. a et b (en) « Schweizer Hitparade - The Official Swiss Charts and Music Community », sur SwissCharts.com, (consulté le 22 juillet 2020)
  50. (en) « Official Top 40 Singles 21 January 2019 », sur nztop40.co.nz
  51. « ARIA Charts – Accreditations – 2019 Singles », Australian Recording Industry Association, (consulté le 9 septembre 2019)
  52. a et b (en) « Ava Max Certification », sur bpi.co.uk
  53. (it) « Certificazioni - FIMI », sur www.fimi.it (consulté le 28 avril 2021)
  54. (en) « ARIA Top 50 Singles Chart », sur www.aria.com.au (consulté le 28 avril 2021)
  55. (en) « Certification my head & my heart », sur BPI (consulté le 28 avril 2021)
  56. (de) « Auszeichnungen Archiv », sur IFPI Austria - Verband der österreichischen Musikwirtschaft (consulté le 9 juin 2021)
  57. « Pop Songs: October 12, 2019 » [archive du ], sur Billboard (consulté le 8 octobre 2019)
  58. (cs) « ČNS IFPI », sur hitparada.ifpicr.cz (consulté le 27 août 2020)
  59. (en) « NZ Hot Singles Chart » [archive du ], Recorded Music NZ, (consulté le 22 juillet 2020)
  60. (ro) Arvunescu, Victor, « Top Airplay 100 – Toamna se schimbă liderii », Un site de muzică,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juillet 2020)
  61. (en) « Ava Max's 'Sweet but Psycho' beats Pink and Ariana Grande to Number 1 », sur BigTop40.com, (consulté le 25 décembre 2018)
  62. (en) « The Global Awards are back! », sur ClassicFM.com, (consulté le 25 décembre 2018)
  63. a et b (sv) « Rösta i GAFFA-Priset 2019 », sur GAFFA.se, (consulté le 25 décembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]