Aya Nakamura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aya Nakamura
Nom de naissance Aya Danioko
Naissance (22 ans)
Bamako, Mali
Genre musical RnB, pop
Années actives Depuis 2015
Labels Warner Music France

Aya Nakamura, née Aya Danioko le 10 mai 1995 à Bamako au Mali, est une chanteuse de RnB française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le 10 mai 1995, à Bamako au Mali, issue d'une famille de griots, elle est l'aînée d’une fratrie de cinq enfants. Sa famille vient en France et emménage à Aulnay sous Bois en région parisienne alors qu'elle est encore enfant. Elle hésite sur son avenir professionnel et entame des études de mode à La Courneuve : « Je voulais être modéliste », indique-t-elle, « Mais cela a cessé de me plaire, alors j’ai chanté. »[1].

Étant passionnée de la série télévisée Heroes, elle choisit comme nom de scène Nakamura, qui vient d'un des personnages, Hiro Nakamura. En 2014, un premier titre, Karma, est diffusé sur Facebook. Elle compose ensuite une chanson de rupture amoureuse, J’ai mal, sur une mélodie de zouk love. Une vidéo est réalisée qui dépasse le million de vues sur YouTube. Un ami de longue date, Dembo Camara, devient son producteur et manager. Avec le compositeur Christopher Ghenda, ils réalisent en 2015 le titre Brisé, qui atteint 13 millions de vues sur YouTube. Puis un autre titre en duo avec le rappeur Fababy, Love d'un voyou est mieux accueilli encore sur Youtube. Cet accueil par les réseaux sociaux lui permet de se lancer même si un album n'est réalisé qu'en 2017, du fait de difficulté avec un premier label, mais aussi de la naissance d'une petite fille[1],[2],[3]. N'oubliant pas ses racines, elle réalise également un concert au stade omnisports Modibo-Keïta à Bamako, en première partie de l'Américain d'origine nigériane Davido (en)[4],[5], et consacre un titre à une des chanteuses maliennes les plus connues, Oumou Sangaré, née comme elle à Bamako. Celle-ci accepte de participer au clip musical correspondant et s'y montre complice[1].

Elle s'est produite plus récemment, le samedi 23 septembre 2017, sur la scène de Bercy, à l'AccorHotels Arena, face à une salle comble, aux côtés d'Oumou Sangaré et d'autres artistes maliens tels Cheick Tidiane Seck, Lassana Hawa, Mokobé, etc. à l'occasion de la Nuit du Mali organisée par le Wati-Boss, Dawala, pour commémorer l'anniversaire du Mali à Paris en musique.

Discographie[modifier | modifier le code]

Album[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Super héros
  • 2017 : Comportement
  • 2017 : Oumou Sangaré
  • 2017 : Angela
  • 2017 : "Badboy" feat Fally Ipupa

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Fababy feat. Aya Nakamura - Love d'un voyou sur l'album Anges et Démons
  • 2017 : Abou Debeing feat. Aya Nakamura - Sorry sur l'album Debeinguerie
  • 2017 : Fally Ipupa feat. Aya Nakamura - Bad Boy sur l'album Tokooos
  • 2017 : Naza feat. Dadju, Aya Nakamura - Moi je vérifie sur l'album Incroyable

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Marie Zinck, « Aya Nakamura s’invite dans l’arène des musiques urbaines », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. « Aya Nakamura : Je suis maman depuis 6 mois », Africa Moove,‎ (lire en ligne)
  3. « Aya Nakamura prépare son album: Le R’n’B français tient enfin sa relève féminine! », IFM Radio,‎ (lire en ligne)
  4. « La chanteuse malienne Aya Nakamura portée en triomphe sur ses terres », KamerArtDesign,‎ (lire en ligne)
  5. « Concert remarquable d’Aya Nakamura à Bamako au Mali », Africa Moove,‎ (lire en ligne)