Brielles

From Wikipédia

Brielles
Brielles
Vue générale de Brielles.
Blason de Brielles
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Intercommunalité Vitré Communauté
Maire
Mandat
Élisabeth Delahaye
2020-2026
Code postal 35370
Code commune 35042
Démographie
Gentilé Briellois
Population
municipale
673 hab. (2018 en diminution de 4,54 % par rapport à 2013)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 00′ 31″ nord, 1° 05′ 26″ ouest
Altitude Min. 67 m
Max. 109 m
Superficie 11,40 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Vitré
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de La Guerche-de-Bretagne
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
Brielles
Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine
Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Brielles
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brielles
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brielles
Liens
Site web www.brielles.fr

Brielles est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, peuplée de 673 habitants[Note 1].

Géographie[edit | edit source]

La commune de Brielles est traversée par les infrastructures suivantes :

Carte de la commune.

Urbanisme[edit | edit source]

Typologie[edit | edit source]

Brielles est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Vitré, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 30 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[4],[5].

Toponymie[edit | edit source]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Brielles en 1087, ecclesia de Briellis en 1516[6].

Le gentilé est Briellois.

Histoire[edit | edit source]

Moyen-Âge[edit | edit source]

L'existence de Brielles est attestée en 1087 lorsque son église fut donnée à l'abbaye de Saint-Serge d'Angers par l'évêque de Rennes Sylvestre de La Guerche.[7]

Selon un aveu de 1475 le seigneur de Gazon (en Pocé-les-Bois), « noble escuyer Robert Busson, (...) subjet de très redoubté seigneur Guy compte de Laval, seigneur de Vitré et de Chevré » possédait un fief qui s'étendait en Brielles, Gennes et Le Pertre[8].

La paroisse de Brielles dépendait autrefois de la châtellenie du Désert, qui appartint aux barons de Châteaubriant, puis à ceux de Vitré à partir de 1542, et disposait du droit de haute justice. Le chef-lieu de la châtellenie du Désert se trouvait au manoir de la Rivière du Désert, en Visseiche, et s’étendait sur le territoire des paroisses d'Availles, Bais, Brielles, Chancé, Domalain, Gennes, Moulins, Moutiers, Le Pertre, Saint-Germain-du-Pinel, Vergéal et Visseiche[9].

Le XXe siècle[edit | edit source]

L'Entre-deux-guerres[edit | edit source]

Selon un article publié en 1926, l'école laïque de Brielles n'aurait eu à cette date aucun élève, mais conservait un enseignant titulaire[10].

Héraldique[edit | edit source]

Blason Blasonnement :
D’azur à la Sainte Vierge d’or tenant l’enfant Jésus du même.

Politique et administration[edit | edit source]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? ? Raymond Perrier    
mars 1977 mars 2001[11] Émile Savinel   Mécanicien agricole retraité, maire honoraire
mars 2001[12] mars 2008 François Cournée   Retraité de la Gendarmerie
mars 2008[13] 25 mai 2020 Bernard Guais SE Retraité de l'agriculture
25 mai 2020 En cours Élisabeth Delahaye[14]   Auxiliaire de puériculture
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[edit | edit source]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[16].

En 2018, la commune comptait 673 habitants[Note 4], en diminution de 4,54 % par rapport à 2013 (Ille-et-Vilaine : +4,83 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0641 0031 0121 0509781 0379959701 021
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0191 0051 000940975879851822809
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
818772766666692704708715676
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
647582520501484513627644661
2013 2018 - - - - - - -
705673-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[edit | edit source]

Transports[edit | edit source]

La commune est desservie par la ligne de bus n°6 de Vitré Communauté et est également sont terminus.

Lieux et monuments[edit | edit source]

  • Église de la Sainte-Trinité, du milieu du XIXe siècle, construite sur des plans de Jacques Mellet[19].
  • Monuments aux morts[20].

Activité et manifestations[edit | edit source]

Personnalités liées à la commune[edit | edit source]

Voir aussi[edit | edit source]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[edit | edit source]

Notes[edit | edit source]

  1. Population municipale 2018, légale en 2021.
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[edit | edit source]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 27 mars 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  6. « Etymologie et Histoire de Brielles », infobretagne (consulté le 14 décembre 2016).
  7. Adolphe Orain, Géographie pittoresque du département d'Ille et Vilaine, p. 474 pages.
  8. Aveu de 1475, Seigneur et Dame de Gazon, Archives départementales, cité par M. Etasse, Documents inédits concernant la baronnie de Vitré, "Bulletin et mémoires de la Société archéologique du département d'Ille-et-Vilaine", 1910, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k207795g/f71.image.r=Domagn%C3%A9
  9. http://www.infobretagne.com/visseiche.htm
  10. Union des associations catholiques des chefs de famille, Écoles laïques sans élèves, "École et famille : bulletin mensuel de l'Union des associations catholiques des chefs de famille", juillet 1926, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5784375w/f124.image.r=Marpir%C3%A9?rk=21459;2
  11. « Élections municipales 2001 », sur municipales2001.ouestfrance.fr, Ouest-France (consulté le 20 mars 2015).
  12. « Les premières élections de maires », sur municipales2001.ouestfrance.fr, Ouest-France (consulté le 20 mars 2015).
  13. « Municipales à Brielles. Bernard Guais est candidat pour un second mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 20 mars 2015).
  14. « Brielles. Élisabeth Delahaye est la maire de la commune », Ouest-France, (consulté le 30 mai 2020).
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  19. Notice no IA00130731, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. Notice no IA35020318, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[edit | edit source]