Zygentoma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les zygentomes (Zygentoma) sont un ordre d'insectes aptères.

Ils formaient un sous-ordre de l'ancien ordre des thysanoures avec les archaeognathes, parfois le terme thysanoure est utilisé pour parler des seuls zygentomes.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un groupe encore assez mal connu (On en connaissait 300 espèces environ au milieu des années 1980, la plupart en zone tropicale)[1]. Peu d'espèces ont été trouvées en Europe (peut-être à la suite des dernières glaciations), mais près de 25 espèces avaient déjà été identifiées en Australie au milieu des années 1980.

Ils sont morphologiquement proches des archéognathes, mais plus petits, avec des cerques plus arrondis, et ils en diffèrent par leur mode de vie.

Fuyant la lumière directe, ils apprécient les grottes et les anfractuosités rocheuses sombres et humides, jusqu'en bordure de mer, dans les zones exposées aux embruns où ils se nourrissent de restes de mousses, lichens, champignons microscopiques, spores, pollens, etc.

Deux espèces de Zygentoma sont bien connues de l'Homme : il s'agit du poisson d'argent qui s'est adapté aux maisons, et principalement aux endroits humides ou sombres (caves, dessous de douches et de baignoires...), s'y nourrissent de détritus, poussière, cuir, tissus, papier, et éventuellement de pâtes, de farines, etc. La seconde espèce, la thermobie domestique, est curieusement attirée par les endroits les plus chauds de nos maisons, comme les conduites d'eau chaude, etc. Son régime alimentaire est à peu près le même que celui du poisson d'argent.

Certaines espèces spécialisées vivent dans les fourmilières.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • corps allongé (5 à 12 mm), souvent couvert de fines écailles,
  • aptère (pas d'aile)
  • antennes longues et soudées
  • pas d'ocelles sur la tête (alors que les archaeognathes en ont)
  • abdomen terminé par deux cerques entre lesquelles est disposé un filament caudal
  • pièces buccales broyeuses

Ils croissent lentement, vivant souvent plusieurs années en passant par de nombreuses mues successives.

Classification[modifier | modifier le code]

Les 600 espèces sont réparties en six familles actuelles

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Börner, 1904 : Zur Systematik der Hexapoden. Zoologischer Anzeiger, vol. 27, p. 511-533.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Guide des insectes, Zahradnik-Severa, Hatier, 1984, page 25

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :