Zoran Krasić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krasić (homonymie).
Zoran Krasić
Zoran Krasić.jpg
Zoran Krasić en 2012.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
BelgradeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Zoran Krasić (en alphabet cyrillique serbe : Зоран Красић), né le à Belgrade (République fédérative socialiste de Yougoslavie) et mort le dans la même ville en Serbie[1], est un homme politique serbe[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre du Parti radical serbe, d'idéologie nationaliste et classé à l'extrême-droite, Zoran Krasić est élu à l'Assemblée de la république fédérale de Yougoslavie en 1992. Réélu en 1996, il entre au gouvernement de coalition de Mirko Marjanović en 1998, avec le portefeuille du Commerce.

En septembre 2000, il échoue à se faire réélire à l'Assemble de Yougoslavie. En décembre de la même année, il est candidat aux élections législatives serbes, à la vingt-quatrième place sur la liste de son parti, mais seuls les 23 premiers sont élus. En mars 2003, le dirigeant du parti Vojislav Šešelj, accusé de crimes de guerre par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, démissionne de son siège de député et Krasić le remplace à l'Assemblée. En décembre de la même année, il est réélu.

À nouveau réélu en 2007 et 2008, il incarne l'aile la plus radicale du parti tout en soutenant activement Šešelj dans le cadre de son procès[3],[4]. Le parti échoue aux élections de 2011 et 2014, mais fait son retour à l'Assemblée en 2016 et Krasić est élu à nouveau.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :