Zoopraxiscope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Disque support des images
 Ne doit pas être confondu avec Zootrope ou Praxinoscope.

Le zoopraxiscope fait partie de ce qu’on appelle les jouets optiques, des dispositifs ludiques qui s’appuient au cours du XIXe siècle sur les découvertes scientifiques à la divulgation desquelles ils participent, du moins auprès d’une clientèle aisée. Il reprend en 1879 le principe du disque tournant du Belge Joseph Plateau, le phénakistiscope (1832), qu’il améliore. Son inventeur, Eadweard Muybridge, l'un des pionniers de la photographie, remplace le carton qui constitue les disques, par du verre transparent sur lequel sont collés les vignettes dessinées, ce qui permet une projection sur grand écran à l’aide d’une lanterne magique. Les dessins peuvent être remplacés par une série de chronophotographies. Cet appareil fait partie du pré-cinéma.

Résultat de la projection

En 2004, il restait soixante-et-onze zoopraxiscopes qui ont été reproduits pour la publication du livre sur Eadweard Muybridge : The Kingston Museum Bequest.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]