Zone spécialement protégée de l'Antarctique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une zone spécialement protégée de l'Antarctique (ZSPA) (en anglais : Antarctic Specially Protected Areas, ou ASPA) est une partie de l'Antarctique qui est protégée. Cette notion est définie par l'article 3 de l'annexe V du Protocole de Madrid relatif au Traité sur l'Antarctique[1]. L'accès à une telle zone nécessite un permis[1].

Description[modifier | modifier le code]

Les ZSPA regroupent les sites dotés de valeurs environnementales, scientifiques, historiques, esthétiques ou naturelles sauvages exceptionnelles, ou toute combinaison de ces caractéristiques, ainsi que les sites faisant l'objet de recherches scientifiques en cours ou programmées.

L'entrée sans permis dans une ZSPA est interdite et toutes les activités qui y sont menées doivent respecter le Plan de Gestion de la zone[2].

Contenu d'une ZSPA[modifier | modifier le code]

Une ZSPA comprend :

a. les zones encore vierges de toute intrusion humaine pour pouvoir ultérieurement effectuer des comparaisons avec des régions qui ont été altérées par les activités humaines ;

b. des exemples représentatifs des principaux écosystèmes terrestres, notamment glaciaires et aquatiques, ainsi que des écosystèmes marins ;

c. les régions dotées de rassemblements d'espèces inhabituels ou importants, notamment de grandes colonies d'oiseaux ou de mammifères se reproduisant dans la zone ;

d. la localité type ou le seul habitat connu d'une espèce ;

e. les régions présentant un intérêt particulier pour des travaux de recherche scientifique en cours ou programmés ;

f. des exemples de caractéristiques géologiques, glaciologiques ou géomorphologiques exceptionnelles ;

g. les régions dont les paysages et la nature à l’état sauvage ont une valeur exceptionnelle ;

h. les sites ou monuments ayant une valeur historique reconnue ;

et i. toute autre région dont il conviendrait de protéger les valeurs environnementales, scientifiques, historiques ou esthétiques exceptionnelles, ou l'état sauvage de la nature, ou toute combinaison de ces valeurs, ainsi que toute recherche scientifique en cours ou programmée dans la zone[2].

Caractéristique d'une valeur[modifier | modifier le code]

Valeurs Comment décrire les valeurs?
Valeurs environnementales La   zone   contient-elle   des   caractéristiques   physiques, chimiques   ou   biologiques;   comme   par   exemple   des glaciers, des lacs d'eau douce, des mares d'eau de fonte, des affleurements rocheux, des plantes ou des animaux; qui ont un caractère exceptionnel ou qui sont des éléments représentatifs de l'environnement antarctique
Valeurs scientifiques La   zone   contient -elle   des   caractéristiques   physiques, chimiques  ou  biologiques  revêtant  un  intérêt  particulier pour les chercheurs scientifiques au titre desquelles les principes et méthodes de la science seraient applicables?
Valeurs historiques La zone contient-elle des caractéristiques ou des objets qui représentent,    ou    rappellent    d es    événements,    des expériences, des accomplissements, des lieux ou des archives qui revêtent une importance, une signification ou un caractère inhabituel dans le courant de l'histoire ou des activités de l’homme en Antarctique?
Valeurs esthétiques La zone contient-elle des caractéristiques ou des objets qui représentent,    ou    rappellent    d es    événements,    des expériences, des accomplissements, des lieux ou des archives qui revêtent une importance, une signification ou un caractère inhabituel dans le courant de l'histoire ou des activités de l’homme en Antarctique?
Valeurs à l'état sauvage La   zone   contient- elle   des   caractéristiques   telles   que l’isolement, la présence d’un petit nombre de personnes ou l'absence  totale  d'êtres  humains,  l'absence  d'objets fabriqués par l'homme, des traces, des sons et des odeurs, un terrain vierge ou rarement visité, qui sont des éléments particulièrement uniques ou représentatifs de l'environnement antarctique?
Combinaison La zone contient-elle une combinaison des valeurs susmentionnées
Activités scientifiques en cours Y a-t-il dans la zone des projets ou activités scientifiques en cours ou est-il envisagé d'en exécuter?

[3]

Types de ZSPA[modifier | modifier le code]

Type de zone Comment décrire la zone?
Ecosystèmes La  zone  serait-elle  protégée  pour  ses  écosystèmes,  c'est-à-dire  les ensembles dynamiques de  plantes, d'animaux et  de  micro-organismes ainsi que leur environnement non biologique interagissant comme une unité écologique?
Rassemblement d'espèces La zone serait -elle protégée pour ses rassemblements d'espèces, c'est-à- dire des groupes ou populations inhabituels d'une ou plusieurs plantes ou d'un ou plusieurs animaux (type habituel de protection d'espèces dans une zone en Antarctique)?
Paysages La zone  serait -elle protégée pour ses paysages, c'est-à- dire les vastes étendues de panoramas côtiers ou intérieurs, d'ordinaire à une échelle où elles contiennent une mosaïque d'écosystèmes liés entre eux et se caractérisant par des schémas particuliers de géométrie, d'hétérogénéité, de période dynamique et de processus biophysiques?
Nature à l’état sauvage La zone serait-elle protégée pour ses caractéristiques de nature à l’état sauvage, c'est- à-dire les attributs ayant trait à l’isolement et à une absence relative aussi bien de personnes que de signes de présence ou d'activité humaine présente ou passée?
Habitats La zone serait-elle protégée pour ses habitats, c'est-à-dire les lieux ou les types de site où l'on trouve normalement un organisme ou une population?
Espèces (taxons) La zone serait-elle protégée pour ses espèces, c'est-à-dire des groupes spéciaux d'organismes qui se ressemblent l’un l’autre et qui sont parfois liés à un habitat commun à un niveau plus élevé que les membres d'autres groupes et qui forment couramment des groupes isolés sur le plan de la reproduction, lesquels ne se reproduiront normalement pas avec des membres d'un autre groupe?
Caractéristiques géologiques, glaciologiques ou géomorphologiques La  zone  serait-elle  protégée  pour  ses  caractéristiques  géologiques, glaciologiques ou géomorphologiques, c'est-à-dire les caractéristiques uniques ou spéciales de l'histoire, de la structure ou des éléments de la croûte terrestre, des roches, des fossiles et de la cryosphère ou du fait de processus présents ou passés survenus en dessous de la surface de la Terre en Antarctique ou à la surface même?
Caractéristiques intrinsèques La zone serait-elle protégée pour ses caractéristiques intrinsèques? (La nature réelle ou inhérente d'une chose vaut la peine d'être protégée per se, c'est-à-dire sans qu'elle soit pour autant utilisée).
Caractéristiques historiques La zone serait- elle protégée pour ses caractéristiques historiques, c'est-à- dire des choses qui représentent ou rappellent des événements, des expériences, des endroits, des accomplissements ou des archives qui ont de l'importance, une signification ou une nature inhabituelle dans le cadre des faits et des activités de l’homme en Antarctique?
Caractéristiques esthétiques La zone serait-elle protégée pour ses caractéristiques esthétiques, c'est-à- dire les attributs ayant trait à la beauté, à l’appréciation, à la perception et à l’inspiration?
Recherche scientifiques La zone serait-elle protégée pour les travaux de recherche scientifique qui y seraient effectués?
Conservation La   zone   serait-elle   protégée   aux   fins   de   sa   conservation?   (Par conservation,  on  entend  à  la  fois  la  protection  et  une  utilisation judicieuse, la gestion de la diversité biologique, la valeur intrinsèque et l’importance de préserver les systèmes d'entretien de la vie de la biosphère : par rapport à «une utilisation durable » et «une gestion durable»)

[3]

Quantité et lieux[modifier | modifier le code]

Il existe actuellement 73 ZSPA et 7 ZGSA. Les informations relatives à ces zones, dont les liens vers les Plans de Gestion les concernant, sont disponibles dans la Base de données des zones protégées de l’Antarctique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Annexe V du Protocole de Madrid - Article 3, 1991 (voir archive)
  2. a et b « Portail des environnements en Antarctique - Zones spécialement protégées/gérées spéciales de l'Antarctique », sur environments.aq (consulté le 24 octobre 2015)
  3. a et b Lignes directrices pour l'application de l'article 3 de l'annexe V du protocole au traité sur l'antarctique relatif à la protection de l'environnement - zones spécialement protégées de l'Antarctique : http://www.ats.aq/documents/recatt/Att081_f.pdf

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]