Zone du Silence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le paranormal
Cet article est une ébauche concernant le paranormal.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Paysage de la Zone du Silence

La Zone du Silence ((es) Zona del Silencio), est une zone désertique située au nord du Mexique au Bolsón de Mapimí, plus précisément au tripoint des États de Chihuahua, Durango et Coahuila. Elle serait le siège d'anomalies magnétiques, d'étrangetés locales et de phénomènes paranormaux. Aucune preuve n'a jamais été présentée à l'appui de ces affirmations.
La zone est située dans la réserve de biosphère de Mapimí[1], créée par l'Instituto Nacional de Ecología y Cambio Climático (es) mexicain.

Description[modifier | modifier le code]

Événement déclencheur[modifier | modifier le code]

Contrairement à ce qui peut se lire dans certains ouvrages, ou sites internet, consacrés au paranormal, il ne s'était rien passé de notable dans ce secteur avant le . À cette date, un missile Athena[2], porteur d'une bombe radiologique contenant du cobalt 57, a été lancé depuis le Green River Launch Complex (en) de l'USAF, situé dans l'Utah (États-Unis), en direction du White Sands Missile Range au Nouveau-Mexique. À la suite d'un problème rencontré au moment de sa rentrée dans l'atmosphère, le missile a dévié de sa trajectoire, traversé la frontière et est venu se planter dans une dune de sable dans le désert de Mapimí au Mexique. Le missile n'a été retrouvé qu'au bout de trois semaines de recherches. Une force de sécurité locale a été recrutée afin de le protéger des curieux et des vandales. Afin d'accéder au site pour en extraire le missiles et des centaines de tonnes de sable radioactif à dépolluer, il fallut construire une route d'accès à travers le désert et une piste atterrissage, développer une extension à la voie ferrée locale et installer un campement provisoire. Ce grave incident, ayant des implications internationales, a provoqué la remise en cause du programme d'essai de missiles aux États-Unis[3].

Opportunité touristique[modifier | modifier le code]

On ne sait si l'initiative est venue des propriétaires terriens des alentours ou de l'ancien responsable de l'équipe de protection du site, mais à la suite de cet évènement de nombreuses affabulations sur d'étranges particularités locales commencèrent à circuler, d'abord dans les journaux locaux, puis dans les journaux nationaux, avant d'être repris et diffusées dans toute l’Amérique du nord et au-delà.

Phénomènes présumés[modifier | modifier le code]

Anomalies biologiques

Faune, flore et habitants seraient plus gros, plus grands et plus vigoureux dans la zone qu'aux alentours. Une étude introuvable aurait établi que le sang de la population autochtone avait des caractéristiques particulières. Les carapaces de tortues y seraient décorées d'étranges motifs triangulaires, les cactus locaux (Opuntia violacea) y prendraient des teintes pourpres par moments. En fait les habitants ne présentent aucune spécificités en comparaison avec leurs voisins. Les motifs sur les tortues de Bolson sont une variante non spécifique à la région et les cactus prennent une teinte violette en période de sècheresse.

Anomalies géologiques

Si on y trouve fossiles et différentes roches intéressantes, on peut aussi y ramasser des petits cailloux lisses qui ressemblent à des météorites sans toutefois en être. Ce qui n'empêche pas d'établir une relation avec le spectaculaire météorite Allende qui s'est écrasé à 150 Km de là en 1969.

Anomalies magnétiques et électromagnétiques.

Régulièrement présentées comme causant des perturbations majeures sur les instruments de mesure et rendant impossibles les communications radios, ces problèmes ne semblent affecter que les touristes, appelés « Zoneros » par les habitants. Ces derniers, ainsi que le personnel de réserve écologique, ne constatent aucune difficulté dans ces domaines.

Autres

S'y ajoutent des considérations sur le fait que le triangle des Bermudes est situé à la même latitude, que c'est un « vortex » magnétique local qui serait à l'origine de la déviation du missile et de la chute du météorite, et qu'on pourrait, la nuit, y entrer en communication avec des entités habitant d'autres mondes.

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Réédition, J'ai lu, Collection : L'Aventure Mystérieuse, 2001 (ISBN 978-2277513995).

Liens externes[modifier | modifier le code]