Zone de libre-échange continentale africaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zone de libre-échange continentale africaine
Image illustrative de l’article Zone de libre-échange continentale africaine
  • Signé et ratifié
  • Signé en mars 2018 mais non ratifié
  • Signé en juillet 2018 ou après mais non ratifié
Langue anglais, arabe, espagnol, français, portugais
Organisation
Membres 54 États africains signataires, 36 ratificateurs[1] (février 2021)

La zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA, ZLEC ou Zlecaf), est un projet de zone de libre-échange en cours de création sur l'ensemble du continent africain. Elle doit regrouper la zone tripartite de libre-échange, qui doit inclure le Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) et la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), avec d'autre part la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC), la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l'Union du Maghreb arabe et la Communauté des États sahélo-sahariens[2],[3]. L'objectif du projet est d'intégrer à terme l'ensemble des 55 États de l'Union africaine au sein de la zone de libre-échange.

Histoire[modifier | modifier le code]

La décision de lancer le projet de zone de libre-échange continentale est prise en , lors de la 18e session ordinaire de la Conférence de l'Union africaine. L'objectif fixé pour créer cette zone de libre-échange est l'année 2017[4].

Le processus de négociation est lancé en à Johannesbourg lors de la 25e session ordinaire de la Conférence de l'Union africaine. Lors de cette session, les objectifs, les principes, la feuille de route pour créer la ZLECA sont fixés[5].

En , le premier forum de négociation de la zone de libre-échange continentale a lieu à Addis-Abeba en Éthiopie. Le même mois, une réunion se tient à Abidjan pour préparer ce forum, regroupant, en plus des communautés régionales listées ci-dessus, des membres des Nations unies, de l'Union africaine, de la Banque africaine de développement et des membres de la société civile.

En , le deuxième forum de négociation de la zone de libre-échange continentale se tient à Addis-Abeba. Il vise à définir les contours de la ZLECA, le tout en collaboration avec les Nations unies et l'Union africaine[4].

En , le troisième forum de négociation de la zone de libre-échange continentale a lieu à Addis-Abeba[6].

Le , 44 pays sont signataires lors d'un sommet à Kigali. Quelques autres pays qui ont des réserves ne rejoignent pas le projet, tels que le Nigeria, le Burundi, l'Érythrée, la Namibie et la Sierra Leone[7],[8].

Fin décembre, il ne restait que la ratification de 7 États sur les 22 nécessaires pour sa mise en place[9]. Le , le seuil des 22 États est atteint avec la ratification du Sahara occidental et de la Sierra Leone[10].

Le , le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, et le président du Bénin, Patrice Talon, signent l'accord de libre-échange lors d'un sommet de l'Union africaine à Niamey, au Niger, portant à 54 le nombre des pays signataires. L'Érythrée devient le seul pays africain à n'avoir pas rejoint la ZLECA[11].

Le , l'Algérie approuve la ratification de l'accord de libre-échange[12],[13],[1].

Le , en fin de journée, après plusieurs jours de débat, le Sud-Africain Wamkele Keabetswe Mene (en) est élu Secrétaire général de la zone de libre-échange continentale africaine[14].

Le , le Nigeria approuve la ratification de l'accord de libre-échange[15],[1]. Le , la Tunisie et le Lesotho le signent à leur tour[16] ; le lendemain, le Cameroun approuve la ratification à son tour[17],[1].

Le Maroc a engagé un processus législatif en 2019 pour permettre la ratification de l'accord[18],[19],[20],[21] ; le , la ratification n'était pas encore intervenue[22].

En , le secrétariat de la zone de libre-échange est inauguré à Accra au Ghana[23].

Le , la ZLECA est mise en place pour les pays ayant ratifié l'accord, alors que cette mise en place était initialement prévue pour le , mais elle a été retardée à cause de la pandémie de Covid-19[24],[23].

Liste des pays signataires[modifier | modifier le code]

Pays Signature Date de la signature Ratification Date de la ratification Déposition Date de la déposition
Afrique du Sud Oui Oui Oui Oui Oui Oui [25]
Algérie Oui Oui Oui Oui Non Non
Angola Oui Oui Oui Oui [26] Oui Oui [27]
Bénin Oui Oui Non Non Non Non
Botswana Oui Oui Non Non Non Non
Burkina Faso Oui Oui Oui Oui Oui Oui [28]
Burundi Oui Oui Non Non Non Non
Cameroun Oui Oui Oui Oui [26] Oui Oui
République centrafricaine Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Cap-Vert Oui Oui Non Non Non Non
Côte d'Ivoire Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Comores Oui Oui Non Non Non Non
République du Congo Oui Oui Oui Oui Oui Oui
République démocratique du Congo Oui Oui Non Non Non Non
Djibouti Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Égypte Oui Oui Oui Oui Oui Oui [29]
Érythrée Non Non Non Non Non Non
Eswatini Oui Oui Oui Oui Oui Oui [30]
Éthiopie Oui Oui Oui Oui Oui Oui [31]
Gabon Oui Oui Oui Oui Oui Oui [32]
Gambie Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Ghana Oui Oui Oui Oui Oui Oui [33]
Guinée Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Guinée-Bissau Oui Oui Non Non Non Non
Guinée équatoriale Oui Oui Oui Oui Oui Oui [32]
Kenya Oui Oui Oui Oui Oui Oui [33]
Lesotho Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Liberia Oui Oui Non Non Non Non
Libye Oui Oui Non Non Non Non
Madagascar Oui Oui Non Non Non Non
Malawi Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Mali Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Maroc Oui Oui Non Non Non Non
Maurice Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Mauritanie Oui Oui Oui Oui Oui Oui [34]
Mozambique Oui Oui Non Non Non Non
Namibie Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Niger Oui Oui Oui Oui Oui Oui [35]
Nigeria Oui Oui Oui Oui [36] Oui Oui [37]
Ouganda Oui Oui Oui Oui Oui Oui [38]
Rwanda Oui Oui Oui Oui Oui Oui [39]
République arabe sahraouie démocratique Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Sao Tomé-et-Principe Oui Oui Oui Oui Oui Oui [40]
Sénégal Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Seychelles Oui Oui Non Non Non Non
Sierra Leone Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Somalie Oui Oui Oui Oui Non Non
Soudan du Sud Oui Oui Non Non Non Non
Soudan Oui Oui Non Non Non Non
Tanzanie Oui Oui Non Non Non Non
Tchad Oui Oui Oui Oui Oui Oui [30]
Togo Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Tunisie Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Zambie Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Zimbabwe Oui Oui Oui Oui Oui Oui [41]

Contenu[modifier | modifier le code]

L'accord prévoit une suppression des droits de douane pour 90 % des lignes tarifaires sur 5 ans pour les pays les plus développés et sur 10 ans pour les pays les moins développés. Les droits de douane devront être supprimés à une échéance ultérieure pour 7 % des lignes tarifaires[42].

Soutiens[modifier | modifier le code]

Selon l'économiste Jeff Gable, l'Afrique devrait être soutenue et applaudie pour avoir choisi la collaboration quand le reste du monde choisit l'isolationnisme[43].

Pour Kim Cloete, du Forum économique mondial, l'accord est vital pour la croissance et la création d'emplois en Afrique[44].

Critique[modifier | modifier le code]

L’agroéconomiste Jacques Berthelot estime à propos de la ZLEC que, « loin de favoriser l’intégration régionale du continent elle ne pourra que le désintégrer fortement, en ouvrant largement les portes aux firmes multinationales qui sont déjà largement présentes dans la plupart des pays et qui concentreront leurs activités dans ceux qui sont les plus compétitifs en exportant vers les autres[45]. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Status of AfCFTA Ratification », sur tralac.org, .
  2. Négociations de la ZLEC sur les services : comment parvenir à un accord d’ici 2017 ?, Viola Sawere, David Ndolo, Passerelles, ICTSD, 31 mai 2016.
  3. Zone de libre-échange continentale africaine, EENI.
  4. a et b Les pays africains organisent le deuxième forum de négociation de la ZLEC, Passerelles, ICTSD, 16 juin 2016
  5. L’Afrique entame la négociation de sa zone de libre-échange continentale, Passerelles, ICTSD, 29 février 2016.
  6. La troisième session de négociation sur la ZLEC s'achève sur des avancées limitées, Passerelles, ICTSD, 14 octobre 2016.
  7. Article Une vaste zone de libre échange va voir le jour en Afrique sur BFM Business, le 21 mars 2018.
  8. Antoine d’Abbundo, « Commerce, vers un marché unique africain », La Croix, .
  9. Abdi Latif Dahir, « Africa moved the world closer to its largest free trade area since WTO in 2018 », sur Quartz, .
  10. (en) « African Continental Free Trade Area (AfCFTA) Legal Texts and Policy Documents » (consulté le 3 juin 2019).
  11. « Sommet UA : Nigeria et Bénin adhèrent à la Zlec », sur africanews.fr, .
  12. L'Algérie ratifie à Accra l'Accord de la ZLECAf, Agence APS, 15 décembre 2019.
  13. (en) « tralac’s Daily News Selection », sur tralac.org, .
  14. Union africaine : le Sud-Africain Wamkele Mene élu secrétaire général de la Zleca, Agence Jeune Afrique, 10 février 2020.
  15. (en) « Nigeria ratifies membership of AfCFTA », sur bilaterals.org, .
  16. (en) « Tunisia and Lesotho join growing number of countries to ratify AfCFTA one month to start of trading », sur Commission économique pour l'Afrique, .
  17. (en) « Cameroon becomes 33rd country to ratify AfCFTA one month to start of trading », sur Commission économique pour l'Afrique, .
  18. « La loi portant ratification de l'accord de création de la Zlecaf publiée au B.O », .
  19. Mohamed Badrane, « L’accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine est entré en vigueur fin mai 2019 », .
  20. Abdelali Darif Alaoui, « ZLECA : Sa ratification par Rabat n’est pas une reconnaissance de la pseudo-RASD », .
  21. « Des pays de l’UA redoutent l’adhésion du Maroc à la ZLECAF, reconnaît Elalamy », .
  22. (en) Morgan Hekking, « AfCFTA: Morocco Calls Intra-African Trade Strategic Pillar of Development », .
  23. a et b Olivier Rogez et Marine Jeannin, « La Zone de libre-échange continentale africaine entre en vigueur ce  », sur Radio France internationale, .
  24. (en) « Excitement as Africa counts down hours to start of trading under AfCFTA », sur Africanews, .
  25. « President deposits SA's AfCFTA instrument of ratification » (consulté le 10 janvier 2020).
  26. a et b (en) « AfCFTA: Towards the African Continental Free Trade Area », sur tralac.org, .
  27. Abdulrahman Olagunju, « Angola becomes 30th state party to the AfCFTA by depositing instruments of ratification », .
  28. « Africa's Free Trade Zone Kicks-Off » (consulté le 10 janvier 2020).
  29. « Egypt is 18th AfCFTA ratification instrument depositor » (consulté le 10 janvier 2020).
  30. a et b « Five more countries sign, two ratify AfCFTA at AU Summit » (consulté le 10 janvier 2020).
  31. « Ethiopia deposits instruments of ratification of AfCFTA » (consulté le 10 janvier 2020).
  32. a et b « Gabon, Equatorial Guinea submit AfCFTA ratification to AU » (consulté le 10 janvier 2020).
  33. a et b « Kenya and Ghana deposit instruments of African Continental Free Trade Area ratification » (consulté le 10 janvier 2020).
  34. « Deposit of the instrument of Ratification of the AfCFTA Agreement by Mauritania » (consulté le 10 janvier 2020).
  35. « Niger deposits its instrument of ratification of the Agreement on the AfCFTA » (consulté le 10 janvier 2020).
  36. « Nigeria has ratified Africa’s historic free trade agreement—but its land borders remain closed », (consulté le 14 novembre 2020).
  37. (en) « Nigeria submits ratified AfCFTA instrument to AU », sur punchng.com, .
  38. « Uganda deposits its instrument of ratification of the Agreement on the AfCFTA » (consulté le 10 janvier 2020).
  39. « Rwanda becomes third country to ratify A.U. free trade pact » (consulté le 10 janvier 2020).
  40. « African Union ECOSOCC » (consulté le 10 janvier 2020).
  41. « Zimbabwe’s National Consultative Forum on the African continental free trade area slated for 19 June » (consulté le 10 janvier 2020)
  42. « Retardée par le Covid-19, la zone de libre-échange continentale africaine entre en vigueur », sur France 24, .
  43. (en) Elliot Smith, « Africa's free trade area is delayed by the coronavirus, but experts say it's vital to recovery », sur CNBC, (consulté le 24 juin 2020).
  44. (en) « Africa is launching AfCFTA, the world’s largest free trade area - but these are the stumbling blocks », sur Forum économique mondial (consulté le 24 juin 2020).
  45. Jacques Berthelot, « La folie suicidaire de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC) » [PDF], sur Sol - Alternatives agroécologiques et solidaires, .