Zone de confort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La zone de confort est un état psychologique dans lequel une personne se sent à l'aise. Dans cette zone, elle peut garder le contrôle tout en éprouvant un faible niveau de stress et d'anxiété. Dès lors, un niveau constant de performance est possible[1].

Bardwick définit le terme comme « l'état comportemental d'une personne qui choisit de vivre dans une position neutre d'anxiété. »[2]. Brown le décrit comme « l'espace où notre incertitude, le manque et la vulnérabilité sont réduits au minimum et où nous croyons que nous aurons accès à suffisamment de nourriture, d'amour, d'estime, de talent, et de temps. Où nous avons le sentiment d'avoir un certain contrôle. »[3].

La gestion de la performance[modifier | modifier le code]

Sortir de sa zone de confort génère de l'anxiété et entraine une réaction de stress. Il en résulte une amélioration du niveau de concentration et d'attention.

En effet, White (2009) fait référence à la « zone optimale de performance », dans laquelle la performance peut être améliorée par une certaine quantité de stress[1]. Yerkes (1907) a indiqué que « l'Anxiété, améliore les performances jusqu'à un certain seuil estimé optimal. Au-delà, cet effet se détériore à mesure que des niveaux plus élevés d'anxiété sont atteints. »[4]. Il s'agit de la « zone de danger » dans laquelle la performance diminue rapidement sous l'influence d'une plus grande anxiété.

Optimiser sa gestion de la performance passe par une maximisation de temps passé dans la « zone optimale de performance » à savoir celle qui précède le seuil.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alasdair White, From Comfort Zone to Performance Management: Understanding Development and Performance, White & MacLean Publishing, (ISBN 978-2-930583-01-3, lire en ligne)
  2. (en) Judith M. Bardwick, Danger in the Comfort Zone: From Boardroom to Mailroom--how to Break the Entitlement Habit That's Killing American Business, AMACOM Div American Mgmt Assn, (ISBN 978-0-8144-7886-8, lire en ligne)
  3. (en) Alina Tugend, « Tiptoeing Out of One’s Comfort Zone (and of Course, Back In) », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. Yerkes, R & Dodson, J. - "La Danse de la Souris, Une Étude du Comportement Animal" 1907 "Journal of Comparative de la Neurologie Et de la Psychologie", Numéro 18, pp 459-482