Zigfrīds Anna Meierovics

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meierovics.
Zigfrīds Anna Meierovics
ZA-Meierovics.jpg
Fonctions
Premier ministre de Lettonie
-
Premier ministre de Lettonie
-
Député à la Saeima
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 38 ans)
Sēme (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Formation
Rīgas politehniskais institūts (d) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Parti politique
Distinctions
signature de Zigfrīds Anna Meierovics
signature

Zigfrīds Anna Meierovics, né le à Durbe et mort le près de Tukums, est le premier ministre des Affaires étrangères de Lettonie (du au ) et, plus tard, Premier ministre à deux reprises (du au ; et du au ). Il est l'un des fondateurs du parti politique Union des paysans de Lettonie[1],[2],[3].

Il a péri dans un accident de voiture près de Tukums et est inhumé au Cimetière de la Forêt à Riga.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Janis Samts, The Origins of Latvian Diplomacy, 1917-1925: The Role of Zigfrids Anna Meierovics in the Formulation of Latvia, Foreign Policy, Ph.D. diss., San Jose State University, 1973[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Aldis Purs,Andrejs Plakans, Historical Dictionary of Latvia, Rowman & Littlefield, (ISBN 978-1-538-10221-3, lire en ligne), p. 221
  2. (en)Wojciech Roszkowski, Jan Kofman, Biographical Dictionary of Central and Eastern Europe in the Twentieth Century, Routledge, (ISBN 9781317475934, lire en ligne), p. 2003
  3. (en)Charlotte Alston, Piip, Meierovics & Voldemaras: The Baltic States, Haus Publishing, coll. « Makers of the Modern World », (ISBN 9781907822223, lire en ligne)
  4. (en)Donald J. Stoker, Britain, France, and the Naval Arms Trade in the Baltic, 1919-1939: Grand Strategy and Failure, vol. 8, Psychology Press, coll. « Cass series-naval policy and history », (ISBN 9780714653198, lire en ligne), p. 227

Liens externes[modifier | modifier le code]