Zigeunerweisen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Zigeunerweisen (Airs bohémiens) op. 20 est une œuvre pour violon et orchestre écrite en 1878 par le compositeur espagnol Pablo de Sarasate. La version originale était pour violon et piano et a été créée la même année à Leipzig, en Allemagne. L'œuvre est basée sur des thèmes populaires roumains, et dans la dernière section, elle contient des rythmes de csárdás; cette section utilise un thème déjà utilisé dans la Rhapsodie hongroise no 13 de Franz Liszt, composée en 1847.

C'est l'une des œuvres les plus populaires de Sarasate et une des pièces favorites chez les virtuoses du violon. Elle a été enregistrée par un grand nombre de violonistes depuis l'enregistrement fait par Sarasate lui-même en 1904.

Elle a fourni le titre et une bonne partie de la bande originale du film de 1980 Zigeunerweisen de Seijun Suzuki.

Historique[modifier | modifier le code]

Les musicologues pensent que les Airs bohémiens ont été conçus lors de la visite de Sarasate à Budapest au printemps de 1877. La version pour violon et piano a été publiée au début de 1878 à Leipzig chez B. Senff. La version orchestrée a été écrite en 1881.

À Budapest, Sarasate a rencontré Franz Liszt, a donné à plusieurs concerts et a entendu, de son propre aveu, des chansons folkloriques et des danses exécutées par les ensembles dits tziganes. Comme beaucoup de ses contemporains, Sarasate ne fait aucune distinction entre la musique populaire hongroise et la musique tzigane. Cela est généralement expliqué par le fait que la musique folklorique hongroise est souvent interprétée par des ensembles tziganes.

Structure[modifier | modifier le code]

Les Zigeunerweisen sont en un seul mouvement, mais peuvent être divisés en quatre sections, les trois premières en ut mineur et la dernière en la mineur, sur la base des tempi:

  • Moderato - Une introduction par l'orchestre, virtuose, imposante, avec une lenteur énergique et majestueuse, puis un peu adoucie par le violon lui-même.
  • Lento - Le violon joue un 4/4 lent et lugubre. Cette section a la forme d'une improvisation. La mélodie, qui consiste essentiellement en des paires de phrases musicales de 4 mesures, est ponctuée de passages difficiles et d'autres figures techniquement exigeantes comme le spiccato et le ricochet.
  • Un poco più lento - Le soliste joue en sourdine une mélodie mélancolique à 2/4.
  • Allegro molto vivace - À ce moment, la pièce devient extrêmement rapide (2/4). La partie solo difficile se compose principalement de spiccatos, double cordes, notes harmoniques et pizzicati de la main gauche.

L'œuvre dure environ 10 minutes.

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation de Zigeunerweisen
Cordes
1 violon solo,
premiers violons,
seconds violons,
altos,
violoncelles,
contrebasses
Bois
2 flûtes
2 hautbois,
2 clarinettes en si bémol,
2 bassons
Cuivres
2 cors en fa,
2 trompettes en fa
Percussions
timbales en ut et sol,
triangle

Liens externes[modifier | modifier le code]