Zhou Zuoren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant chinois
Cet article est une ébauche concernant un écrivain chinois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Zhou Zuoren
Description de l'image Zhou Zuoren.jpg.
Naissance
Shaoxing, Chine
Décès (à 82 ans)
Pékin, Chine
Auteur
Langue d’écriture chinois

Zhou Zuoren (chinois 周作人 ; Wade-Giles Chou Tso-jen), né le à Shaoxing en Chine et mort le à Pékin, est un essayiste chinois. Il est l'un des principaux représentants du Mouvement de la nouvelle culture (en) dans les années 1920. Il est le frère de l'écrivain Lu Xun.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zhou Zuoren reçoit une éducation traditionnelle avant d'entrer à l'Académie navale de Jiangnan. Il rejoint ensuite, en 1906, son frère au Japon, pour y poursuivre ses études. Après son retour en Chine, il enseigne à l'université de Pékin, collabore aux revues Nouvelle Jeunesse puis Yu Si. Il s'éloigne par la suite du courant moderniste et défend une conception individualiste de la littérature[1].

Durant la guerre sino-japonaise, il devient un collaborateur des Japonais, ce qui lui vaut une peine de dix ans de prison à la fin de la guerre. Après 1949, libéré par le régime communiste[2], il termine sa vie comme traducteur depuis le grec et le japonais[1].

Liste des œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ku cha an xiaohua xuan (Anthologie d'histoires drôles de la chaumière au thé amer), Shanghai, 1933.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Li-hua Ying, Historical Dictionary of Modern Chinese Literature, Scarecrow Press, 2010, p. 287-288.
  2. Joseph S. M. Lau ( éd.), Howard Goldblatt ( éd.), The Columbia Anthology of Modern Chinese Literature, Columbia University Press, 2007, p. xliv.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Bê Duc, Zhou Zuoren et l'essai chinois moderne, L'Harmattan, 2010
  • D. E. Pollard, « Chou Tso-jen and Cultivating One's Garden », Asia Major, vol. 11-2, 1965. [lire en ligne]
  • Haoming Liu, « Little Savages to hen kai pan: Zhou Zuoren's (1885-1968) Romanticist Impulses around 1920 », Asia Major, vol. 15-1, 2002. [lire en ligne]