Zheng He (sonde spatiale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Données générales
Organisation Académie chinoise de technologie spatiale
Domaine Étude d'astéroïde
Type de mission Mission de retour d'échantillons
Statut En développement
Lancement Vers 2022
Lanceur Longue Marche 3
Fin de mission Vers 2032
Identifiant COSPAR [1]

Caractéristiques techniques
Principaux instruments
x1 Caméra grand angle
x2 Caméra téléobjectif
x3 Spectromètre/imageur visible/infrarouge
x4 Spectromètre de masse
x5 Spectromètre gamma
x6 Radar
x7 Spectromètre infrarouge thermique

Zheng He est une mission spatiale chinoise en développement dont l'objectif principal serait de ramener un échantillon de sol de l'astéroïde (469219) Kamo‘oalewa, un quasi-satellite de la Terre ayant subi très peu de changements depuis sa formation au début de la formation du système solaire. La mission doit être lancée en 2022 par une fusée chinoise Longue Marche 3. Elle doit ramener un échantillon du sol trois ans plus tard. La mission doit se poursuivre par l'étude in situ d'une comète de la ceinture principale et s'achever environ 10 ans après son lancement. Le projet est en cours de développement par l'Académie chinoise de technologie spatiale, principal constructeur chinois des satellites d'application et scientifiques.

Contexte[modifier | modifier le code]

Les astéroïdes géocroiseurs constituent des reliques du processus de formation du système solaire qui recèlent sans doute des indices importants sur la composition chimique à partir de laquelle les planètes se sont formées il y a 4,6 milliards d'années. Aussi, les missions de retour d'échantillon du sol de ces astéroïdes constituent une priorité scientifique de premier plan. Les missions spatiales japonaises Hayabusa, Hayabusa 2 et américaine OSIRIS-REx reflètent l'importance de ces recherches. Les comètes de la ceinture principale découvertes récemment se caractérisent par une orbite très stable située dans la ceinture d'astéroïdes. Elles ont un comportement similaire à celle d'une comète mais la dégazéification résulte sans doute d'un processus de sublimation de la glace. La présence de glace dans la ceinture d'astéroïdes est une piste très importante pour la recherche de l'origine de l'eau sur Terre[1].

Objectifs scientifiques[modifier | modifier le code]

La mission Zheng He poursuit cinq objectifs[1] :

  • Comprendre l'origine et la dynamique des quasi-satellites de la Terre.
  • Qualifier une nouveau famille d'objets du système solaire : les comètes de la ceinture principale.
  • Déterminer la quantité d'eau présente dans les comètes de la ceinture principale.
  • Déterminer si les comètes de la ceinture principale ont pu constituer une source viable de l'eau présente sur Terre.
  • Comprendre les processus qui se sont déroulés au début du système solaire et qui ont accompagné la formation des planètes.

Déroulement de la mission[modifier | modifier le code]

La mission doit durer en tout environ 10 ans. La sonde spatiale Zheng He doit être placée sur une orbite héliocentrique par un lanceur chinois Longue Marche 3-B vers 2022. L'objectif principal retenu est l'astéroïde 2016 HO3, un quasi-satellite de la Terre circulant sur le même plan orbital que celle-ci à une distance comprise entre 38 et 100 fois celle de la Lune. Cette caractéristique doit permettre de limiter l'énergie nécessaire pour l'atteindre (la mission est possible avec une fusée relativement peu puissante) et permet de ramener un échantillon sur Terre seulement 2 à 3 ans après le lancement. Cet astéroïde est sans doute de type S, Q ou L avec une composition proche de celle d'origine. La sonde spatiale devrait prélever un échantillon du sol d'une masse comprise entre 200 et 1000 grammes qu'elle doit renvoyer dans une capsule sur Terre, puis poursuivre sa trajectoire afin de réaliser un rendez-vous avec la comète de la ceinture principale Elst-Pizarro qui circule dans la ceinture d'astéroïdes qu'elle atteindra vers 2030[1].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

La sonde spatiale dispose de quatre bras robotisés comprenant des foreuses qui doivent lui permettre de s'ancrer dans le sol de l'astéroïde 2016 HO3. Celle-ci est en effet caractérisée par sa très petite taille (entre 50 et 100 mètres), donc une gravité très faible, mais également par sa vitesse de rotation rapide (périodicité de 28 minutes). Zheng He emportera un orbiteur et un atterrisseur de très petite taille pour collecter des informations complémentaires sur l'astéroïde. Il est prévu d'utiliser des explosifs pour faire apparaitre les couches superficielles du sous-sol avant de commencer les mesures[1],[2].

Instruments scientifiques[modifier | modifier le code]

Les instruments scientifiques embarqués à bord de la sonde spatiale comprendraient[1] :

  • Une caméra avec objectif grand angle
  • Une caméra avec téléobjectif
  • Un spectromètre/imageur visible/infrarouge
  • Un spectromètre de masse
  • Un spectromètre gamma
  • Un spectromètre infrarouge thermique
  • Un radar basse fréquence
  • Un détecteur de poussière
  • Une expérience de radio-science.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) Xiaojing Zhang, Jiangchuan Huang, Tong Wang et al. (18-22 mars 2019) « ZENGHE-A MISSION TO A NEAR-EARTH ASTEROID AND A MAIN BELT COMET » (pdf) dans 50th Lunar and Planetary Science Conference 2019 : 1 p.. 
  2. (es) Daniel Marín, « Misión Zheng He: una sonda china para traer muestras de un asteroide », sur Eureka,

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]