Zhangsun Wuji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Zhangsun Wuji
長孫無忌.jpg
Fonction
Chanceliers de la dynastie Tang
Biographie
Naissance
Décès
Époque
Activités
Famille
Père
Zhangsun Sheng (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Zhangsun Anye (d)
Zhangsun (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Changsun Chong (d)
Changsun Xu (d)
Changsun Jing (d)
Changsun Zhan (d)
Changsun Jin (d)
Changsun Ze (d)
Changsun Dan (d)
Changsun Yan (d)
Changsun Wen (d)
Changsun Huan (d)
Changsun Xun (d)
Changsun Run (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Zhangsun Wuji (長孫無忌,~600-659)[1] fut un chancelier de la dynastie chinoise des Tang.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Zhangsun Wuji est un ami d'enfance de Tang Taizong, originaire du royaume des Wei du Nord, ils se côtoient à la cour des Sui, à Luoyang[2]. Sa sœur est la femme de Li Shimin dès 613, et la future Impératrice Wende[2]. Il rejoint les armées Tang lors de leur marche vers la capitale Sui, et s'avère un brillant stratège lors des campagnes de pacification de Taizong dans la plaine du Nord-Est[2]. Homme de confiance de Taizong par excellence, il est de ceux qui préparent et participent au coup de la Porte Xuanwu (626).

Sous Taizong[modifier | modifier le code]

Zhangsun Wuji devient ainsi vice-président du Département décisif des Affaires d'État[2], l'exécutif sous Taizong. Mais l'accumulation des responsabilités lui attire de larges oppositions et Taizong doit l'exclure du plus haut cercle du pouvoir. Il reste un conseiller impérial très écouté et, en 643, lors de la querelle de succession, il pèse de tout son poids en faveur de Li Zhi, le futur empereur Gaozong[3]. De 645 à 649, il est à la tête de la Chancellerie, et du Département des Affaires d'État. C'est alors qu'il refond le code Tang, travail qu'il achève et remet plus tard à l'empereur Gaozong[3]. Zhangsun Wuji et Chu Suiliang recevront les dernières volontés de Taizong en 649[3].

Sous Gaozong[modifier | modifier le code]

Il est un protecteur et conseillé clef du nouvel empereur, Gaozong, également son neveu. La conquête du pouvoir par la comcubine Wu, que Gaozong suit, provoquera la perte du cercle des conseillés de Taizong. L'influent Zhangsun Wuji sera ainsi poussé au suicide en 659, sans intervention de Gaozong.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Zhangsun Wuji (長孫無忌,~600;659) - CHOC p194-195, p.794 (Glossary Index), chercher "Chang-sun Wu-chi" (Wade-Giles).
    Biographies dans : JTS, vol. 65 ; XTS, vol. 105.
  2. a b c et d CHOC, p194
  3. a b et c CHOC, p195

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Denis C. Twitchett et John K. Fairbank, The Cambridge History of China : Sui and T'ang China, 589–906, vol. 3, Cambridge, Cambridge University Press, , 900 p. (ISBN 0-521-21446-7)
  • Jiu Tang Shu.
  • Xin Tang Shu