Zeuzère du poirier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Zeuzera pyrina

La Zeuzère du poirier, Zeuzera pyrina, est un insecte de l'ordre des lépidoptères, de la famille des Cossidae dont la larve se développe dans le bois des branches et du tronc de plusieurs espèces d'arbres et arbustes. Ce ravageur peut provoquer des dégâts importants sur des arbres fruitiers comme le pommier et le poirier.

Dénomination[modifier | modifier le code]

La Zeuzère du poirier a été dénommée Zeuzera pyrina par Linné en 1761.
Autres noms vernaculaires : la Zeuzère du marronnier, la Coquette.

Description[modifier | modifier le code]

Zeuzera pyrina

L'insecte adulte est un papillon de 50 à 60 mm environ d'envergure chez la femelle; le mâle, plus petit, mesure de 35 à 40 mm. Les ailes sont blanches, parsemées de taches bleuâtres. Le thorax blanc porte six taches bleues.

La larve est une chenille de 50 mm de long environ au corps jaune vif marqué de petits points noirs.

Galerie[modifier | modifier le code]

Biologie[modifier | modifier le code]

Les papillons, qui ne vivent que quelques jours, sont nocturnes. Les femelles pondent leurs œufs surtout en juin sur les arbres, dans les fissures des écorces, ou dans les bourgeons, voire dans la terre. L'éclosion a lieu au bout de trois semaines. Les chenilles pénètrent d'abord dans les parties vertes (feuilles, pétioles...) puis effectuent plusieurs migrations. Vers le mois d'août, elles creusent des galeries ascendantes dans le bois. Ces galeries sont repérables à l'extérieur par des amas de couleur rouge, formés de sciure et d'excréments[1]. Au printemps suivant, la chenille poursuit le creusement de sa galerie au centre du rameau, affaiblissant fortement celui-ci. La nymphose se produit vers mai-juin. Dans les régions plus froides, comme le nord de la France, le cycle peut s'étaler sur deux ans, les chenilles hibernant un deuxième hiver dans le bois.

Cette espèce attaque principalement le pommier, le poirier et le noyer, (le tilleul, le saule pleureur, l'érable plane dans le Gard), mais aussi le cerisier, le prunier et l'olivier (larves observées également sur cognassier, tulipier de Virginie et hêtre en avril 2007 en périphérie nord du Mans dans le département de la Sarthe). Les arbres attaqués, affaiblis, sont souvent la proie d'autres insectes xylophages.

Répartition[modifier | modifier le code]

Toute l'Europe. En France presque partout.

Biotope[modifier | modifier le code]

Forêts, régions boisées, parcs et vergers, jardins.

Moyens de lutte[modifier | modifier le code]

Bacillus thuringiensis, le Diflubenzuron, le Spinosad ou le Tébufénozide peuvent être utilisés[2],[3].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Zeuzera pyrina biebingeri W. & A. Speidel, 1986
  • Zeuzera pyrina pyrina (Linnaeus, 1761)

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :