Aller au contenu

Zephalto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Zephalto
Histoire
Fondation
Cadre
Forme juridique
Domaines d'activité
Aéronautique, ingénierie, études techniquesVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège
Pays
Organisation
Fondateur
Vincent Farret d’Astiès (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Identifiants
SIREN
OpenCorporates

Zephalto (projet anciennement connu sous le nom de Zephyr Endless Flight, Zéphyr Exalto et Zeph Exalto) est une société privée française spécialisée dans le domaine de l’aéronautique et du vol en ballon stratosphérique fondée en 2016 par Vincent Farret d’Astiès.

L’entreprise propose à ses voyageurs d’embarquer à bord d’un ballon stratosphérique nommé Céleste, à 25km de la Terre, d’où ils pourront vivre l’effet de surplomb.

Projet Zephyr

[modifier | modifier le code]

Le projet Zephyr Endless Flight naît sous forme associative en 2013[1] sous l'impulsion de Vincent Farret d’Astiès, alors contrôleur aérien. L'objectif est alors de réaliser un vol en ballon d'une durée record de 30 jours, avec deux pilotes à bord[2].

Étymologie

[modifier | modifier le code]

Historiquement localisé au Pouget, dans l'Hérault, le projet devient la société Zéphyr Exalto en 2016[1] dont le nom changera par la suite en Zeph Exalto puis Zephalto. Les deux noms sont la personnification du “vent d’ouest”, par l’assemblage du latin Zephyrus “Zephyr” et du grec ancien Zéphorus, avec Exalto : ex- + altus qui se traduit par haut / hauteur. L'objectif de la mission change aussi puisque le vol record n'est jamais réalisé, le nouvel objectif étant de développer une solution de vol stratosphérique bas carbone[3].

Céleste, le ballon stratosphérique

[modifier | modifier le code]

Le ballon stratosphérique

[modifier | modifier le code]

Alors que les premiers essais sont menés avec un ballon à gaz classique, l'entreprise cherche ensuite à développer avec le CNES un savoir-faire unique et hautement technologique: ses propres ballons. Un premier prototype est testé en vol à l'été 2020, à une altitude maximale de 1,5 km[4].

Zephalto a ensuite commencé à développer Céleste, leur propre ballon stratosphérique, capable d'emmener dans la stratosphère, à bord d’une capsule pressurisée, six passagers à 25 kilomètres d’altitude[5]. À l’origine de ce savoir-faire, une innovation technologique majeure dans le domaine du ballon stratosphérique : l’enveloppe réutilisable. Grâce à cette enveloppe et à de nombreuses avancées techniques[6], Céleste a une empreinte carbone extrêmement basse[7] et rend le vol accessible à toutes les conditions physiques[8].

Le programme a depuis l’origine une vocation scientifique : les vols de Zephalto permettent de collecter des données atmosphériques sur des profils inédits, de mettre en place de nouveaux protocoles expérimentaux et de multiplier les observations spatiales et terrestres[7].

Des dîners vont être proposés à bord du ballon pour environ 120 000 euros alors que l'entreprise a reçu des fonds publics[9].

Partenariat avec le CNES

[modifier | modifier le code]

Au fil des siècles, une véritable compétence française du vol en ballon s’est développée. Et depuis plus de 60 ans, ce savoir-faire est devenu spécialité du Centre National d'Études Spatiales (CNES). L’agence spatiale française, c’est un historique de plusieurs milliers de vols, jusqu’à 60 par an[10]. Le CNES est le premier partenaire de Zephalto et il lui transfère son avance technologique[11],[12]. L'entreprise bénéficie ainsi, grâce à ce partenariat, de brevets clés pour la sécurité, de plus de 150 procédures opérationnelles déposées à l'INPI et d'expertises sur le domaine du vol, des équipements et le calcul d'enveloppe.

Développement économique

[modifier | modifier le code]

Zephalto est notamment :

  • sélectionné dans le programme Spacefounders du CNES comme l’une des 10 futures licornes du spatial européen[13].
  • fait aussi partie de l’édition 2021 du Future 40, classement des startups les plus prometteuses établi parmi les 1000 de Station F[14].
  • soutenue par région Occitanie + FEDER : « L’Europe s’engage, l'Occitanie agit » [15].

La société travaille toujours en partenariat avec le CNES et l’ESA [12].

Financement et levées de fonds

[modifier | modifier le code]

Début 2021, l'association devenue société annonçait avoir déjà récolté près d'un million d'euros[16] au cours de ses premières années auprès de donateurs particuliers, d'investisseurs privés et d'organismes publics (comme la Région Occitanie avec une subvention[17] de 84 500€).

Zephalto a également levé des fonds auprès du fonds d’investissement « Expansion », de l’Union Européenne et d’Airbus Développement.

En 2021, Zephalto annonce préparer une levée de fonds de 6 à 10 millions d'euros pour financer la suite de son développement [18],[19].

Début 2022, Charles Beigbeder annonce avoir investi dans la société[20] via son fonds Géodesic.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. a et b « Zephyr Endless Flight », sur www.coeur-herault.fr (consulté le )
  2. « Zephyr Endless Flight », sur La Guilde Européenne du Raid, (consulté le )
  3. « Zephalto emmènera des passagers aux portes de l’espace », sur La Tribune, 2021-11-19cet15:59:00+0100 (consulté le )
  4. Ray12, « Zephalto développe un ballon stratosphérique pour le tourisme spatial », sur Techniques de l'Ingénieur (consulté le )
  5. « Zephalto - Experience », sur www.zephalto.com (consulté le )
  6. « Zephalto s'appuie sur le Cnes pour faire décoller le tourisme stratosphérique », sur La Tribune, 2022-11-10cet15:09:00+0100 (consulté le )
  7. a et b « Zephalto - Social and environmental commitment », sur www.zephalto.com (consulté le )
  8. « Zephalto - FAQ », sur www.zephalto.com (consulté le )
  9. « Zephalto, un restaurant lunaire », sur Libération (consulté le )
  10. « Ballons », sur Ballons, (consulté le )
  11. Par Julie Rimbert Le 28 novembre 2022 à 12h13, « Le CNES épaule la start-up Zephalto pour ses voyages en ballon dans l’espace », sur leparisien.fr, (consulté le )
  12. a et b « Zephalto - About Us », sur www.zephalto.com (consulté le )
  13. (de) « Batch », sur SpaceFounders (consulté le )
  14. (en) STATION F, « STATION F unveils Future 40 2021, highlighting its most promising companies », sur stationf (consulté le )
  15. « Liste des opérations FEDER-FSE-IEJ 2014-2020 », sur L'Europe s'engage en France, le portail des Fonds européens, (consulté le )
  16. « Vincent Farret d’Astiès : son projet de vol en ballon dans la stratosphère prend de la hauteur », sur Entreprises Occitanie (consulté le )
  17. « Zephyr Exalto veut battre un record du monde du voyage en aéronef », sur La Tribune, 2018-11-06cet10:26:00+0100 (consulté le )
  18. ThierryPeteytas, « Zephalto continue son ascension ! », sur MonCoeurdHerault.fr, (consulté le )
  19. « Le Pouget : avec Zephalto, en ballon vers l’espace ! - Hérault Tribune », sur www.herault-tribune.com (consulté le )
  20. « Charles Beigbeder investit dans le NewSpace européen avec Geodesic », sur Maddyness - Le média pour comprendre l'économie de demain, (consulté le )

Articles connexes

[modifier | modifier le code]
  • Zero2Infinity : autre projet similaire de vol stratosphérique touristique.

Liens externes

[modifier | modifier le code]