Zenkō-ji (Gifu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zenkō-ji
Gifu-Zenkoji02.JPG
Localisation
Pays
Coordonnées
Culte
Type
Histoire
Site web
Localisation sur la carte du Japon
voir sur la carte du Japon
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la préfecture de Gifu
voir sur la carte de la préfecture de Gifu
Red pog.svg
Vue latérale du Zenkō-ji

Le Zenkō-ji (善光寺?) est un temple bouddhiste de l'école Shingon de la province de Mino (de nos jours Gifu, préfecture de Gifu au Japon. C'est une branche du Daigo-ji à Kyoto. Il est également appelé le Gifu Zenkō-ji (岐阜善光寺) et le Inaba Zenkō-ji (伊奈波善光寺). La date de construction du temple est inconnue, mais se situe entre 1592 et 1600 lorsqu'Oda Nobunaga réside au château de Gifu voisin. Il reçoit le nom Zenkō-ji Anjō-in (善光寺安乗院) au début de l'époque d'Edo parce que les deux temples sont alors fusionnés.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1582, après la mort de Takeda Shingen et de Takeda Katsuyori, Nobunaga apporte les gohonzon du Zenkō-ji à Inaba-jinja en provenance de la proche province de Shinano. Cependant, après la mort de Nobunaga lors de l'incident du Honnō-ji cette même année, son fils Oda Nobukatsu apporte les gohonzon (objets fondamentaaux de vénération) à Jimoku-ji (甚目寺) dans ce qui est à présent la préfecture d'Aichi[1].

Cependant, les gohonzon, tombent plus tard entre les mains de Tokugawa Ieyasu qui les apporte à un temple de la province d'Ōmi. Ils sont de nouveaux déplacés en 1597 après que Toyotomi Hideyoshi s'en ait emparé et les apporte au Hōkō-ji à Kyoto. L'année suivante ils retournent dans la province de Shinano. Oda Hidenobu, petit-fils de Nobunaga, construit l'Inaba Zenkōji-dō (伊奈波善光寺堂) pour héberger les gohonzon, époque à laquelle ils sont consacrés.

Les gohonzon sont d'abord partagés entre le Anjō-in (安乗院), le Mangan-ji (満願寺) et le Zenkō-ji. Cependant, après la séparation forcée du Bouddhisme et du Shintoïsme (shinbutsu bunri) en 1868, le Mangan-ji, qui se trouve dans l'enceinte du Inaba-jinja, est démantelé tandis que le Anjō-in devient un temple indépendant et conserve les gohonzon[1].

Le bâtiment principal est réduit en cendres lors du tremblement de terre de Nōbi. Sa reconstruction ne s'achève qu'en 1912.

Lien externe[modifier | modifier le code]

(ja) Site officiel du Zenkō-ji

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Welcome to Zenkō-ji. (ja) Zenkō-ji. consulté le 30 mai 2008.