Zen (microarchitecture)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zen est le nom de code pour la microarchitecture utilisée pour la première fois dans les processeurs Ryzen d'AMD en [1].

Logo de Zen
Une illustration de la microarchitecture Zen.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première démonstration de l'architecture Zen a eu lieu à l'E3 2016.

La version Zen+ est annoncée en 2018.

La version Zen 2 est sorti en .

Description[modifier | modifier le code]

Les premiers processeurs basés sur Zen sont gravés en 14 nm, apportant une meilleure efficacité énergétique que l'architecture Bulldozer précédente. L'architecture Zen utilise les sockets AM4 (pour Ryzen), TR4 (pour Ryzen Threadripper) et Socket SP3 (en) (pour Epyc).

La microarchitecture est construite à partir de zéro par une équipe dirigée par Jim Keller, arrivé en 2012, qui prend son départ en . L'un des principaux objectifs d'AMD avec Zen était une augmentation d'IPC d'au moins 40 %. Cependant, en , AMD a annoncé qu'elle avait en réalité réalisé une augmentation de 52 %. Les processeurs basés sur l'architecture Zen reposent sur la technologie FinFET 14 nm et mettent de nouveau l'accent sur les performances monocœur et la compatibilité HSA. Les processeurs antérieurs d'AMD étaient soit construits dans un processus en 32 nm (processeurs « Bulldozer » et « Piledriver »), soit dans un processus en 28 nm (APU Steamroller et Excavator). De ce fait, Zen est beaucoup plus économe en énergie. L'architecture Zen est la première à englober les processeurs et les APU d'AMD conçus pour un socket unique (Socket AM4). Autre nouveauté pour cette microarchitecture : la mise en œuvre de la technologie multithreading simultané (SMT), similaire a l'Hyper-Threading qu'Intel utilise depuis des années sur certains de ces processeurs. AMD a lancé les processeurs Ryzen 7 haut de gamme de la série Summit Ridge, basés sur Zen, le , les processeurs milieu de gamme de la série Ryzen 5 le et les processeurs d'entrée de gamme de la série Ryzen 3 le . AMD a par la suite lancé la gamme Epyc, des processeurs pour serveur basés sur Zen pour les systèmes 1P et 2P

En , AMD a lancé les APU basés sur Zen sous le nom de « Ryzen Mobile », intégrant des cœurs graphiques Vega.

Utilisation[modifier | modifier le code]

L'architecture Zen est utilisée dans les processeurs pour ordinateurs de bureau Ryzen et pour serveurs Epyc, ainsi que dans les Athlon de nouvelle génération.

Zen+[modifier | modifier le code]

Zen+ est une évolution de la microarchitecture Zen dont la finesse de gravure passe à 12 nm. Cette nouvelle évolution introduit les chipsets B450 et X470. Les premiers processeurs basés sur Zen+ sont sortis en [2].

Zen 2[modifier | modifier le code]

La microarchitecture Zen 2 est une évolution plus importante de la micro-architecture Zen, passant d'une gravure de 12 à 7 nm (sous-traitée par TSMC). Cette nouvelle évolution est censée apporter un gain de 15 % des IPC par rapport à la précédente génération d'après AMD. Cette nouvelle génération apporte également le support de PCI Express 4.0 et introduit les nouveaux chipsets B550 et X570. Les premiers processeurs basés sur Zen 2 sont sortis en [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Brad Linder, « AMD Ryzen chips coming in March, followed by Vega GPU in Q2, 2017 », Liliputing,‎ (lire en ligne, consulté le 1er février 2017)
  2. David Legrand, « Pinnacle Ridge : tout ce qu'il faut savoir des Ryzen seconde génération d'AMD (12 nm) et du X470 », sur nextinpact, (consulté le 28 avril 2018)
  3. « Computex : AMD lance ses Ryzen 3000, des Zen 2 à 12 cœurs SMT sous les 500 dollars », sur Tom's Hardware, (consulté le 31 mai 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]