Zeina Abirached

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zeina Abirached
Defaut 2.svg
Naissance
Nationalité
Activité

Zeina Abirached est une dessinatrice de bande dessinée libanaise, née à Beyrouth en 1981[1]. Elle vit actuellement entre Beyrouth et Paris.

Formation[modifier | modifier le code]

Élevée à Beyrouth pendant la guerre du Liban, Zeina Abirached suit des études de graphisme à l'Académie libanaise des beaux-arts (ALBA)[2]. En 2004 à Paris, elle intègre un cursus spécialisé en animation[2] à l'École nationale supérieure des arts décoratifs[1]. Elle travaille aussi en tant que graphiste indépendant[3].

Parcours[modifier | modifier le code]

En 2002, elle réalise le livre [Beyrouth] Catharsis dans le cadre du projet "chez moi chez toi" à l'atelier de recherche de l'Académie libanaise des Beaux-arts[4]. Cet ouvrage obtient le 1er prix du festival de bande dessinée de Beyrouth[2].

En 2006, elle publie en France ses deux premiers albums et participe au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême. Son petit film d'animation, Mouton, produit dans le cadre de ses études aux Arts-Déco, a été sélectionné au cinquième festival international de l'animation de Téhéran[réf. souhaitée]. Ce petit film fut ensuite transposé en un livre jeunesse de 32 pages[1].

En 2008, son livre Mourir, partir, revenir - Le jeu des hirondelles est sélectionné au festival d'Angoulême. Ce livre sera traduit en plusieurs langues dont l'anglais, édité en 2012 sous le titre A Game for Swallows: To Die, To Leave, To Return[5].

Par ses origines du Moyen-Orient et son style graphique, elle est souvent comparée aux créations de l'auteur iranienne Marjane Satrapi. Elle se démarque en indiquant que dans ses ouvrages elle se concentre plus à décrire la vie familiale et intime qu'à établir une analyse politique et historique de la situation comme pouvait le faire Satrapi dans Persepolis[3].

Au total elle a publié en France cinq livres aux éditions Cambourakis et prépare un nouveau livre intitulé Beyrouth Partita[1].

Publications en France[modifier | modifier le code]

  • 2006 : [Beyrouth] Catharsis (éd. Cambourakis) ;
  • 2006 : 38, rue Youssef Semaani (éd. Cambourakis) ;
  • 2007 : Mourir, partir, revenir - Le jeu des hirondelles (éd. Cambourakis).
  • 2008 : Je me souviens - Beyrouth (éd. Cambourakis).
  • 2012 : Mouton (éd. Cambourakis) ;

Illustrations[modifier | modifier le code]

Zeina Abirached a illustré également plusieurs romans : Agatha de Beyrouth, écrit par Jacques Jouet et paru aux éditions Cambourakis[6], Le livre du Chevalier Zifar paru aux éditions Monsieur Toussaint Louverture en 2009, Le Papa-Maman écrit par Angelina Galvani (Éditions Benjamin Médias, 2010) et Père Mère un collectif dirigé par Yves Haddad (Éditions La Martinière, 2011).

Elle dessine également des couvertures de livres, fait des pochettes de disques et réalise des affiches pour des festivals (Festival Jazz à Porquerolles 2012, Jazz à tout Var...)[réf. souhaitée]. Elle réalise en 2007 l'affiche du festival Les Belles Étrangères[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Mouton - Éditions Cambourakis » (consulté le 12 février 2014)
  2. a, b et c « Biographie : Zeina Abirached » (consulté le 12 février 2014)
  3. a, b et c « Dossier : Zeina Abirached »,‎ (consulté le 12 février 2014)
  4. « Beyrouth capitale mondiale du livre 2009 » [PDF],‎ (consulté le 12 février 2014)
  5. (en) « Zeina Abirached: A Game for Swallows »,‎ (consulté le 12 février 2014)
  6. « Agatha de Beyrouth » (consulté le 12 février 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]