Zbigniew Herbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Herbert.
Buste de Zbigniew Herbert à Kielce.
(Paweł Cieśla Staszek_Szybki_Jest)

Zbigniew Herbert, né le à Lemberg et mort le à Varsovie, est un poète et dramaturge polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a étudié dans une université secrète à Lwów, en même temps qu'il effectuait son service militaire dans l'armée nationale clandestine (Armia Krajowa). Après la guerre, il a fini des études d'économie à l'université Jagellonne de Cracovie. Dans les années 1950, il s'engage dans des études de droit à l'université Nicolas Copernic de Toruń.

Il débute en 1956 et devient l'un des poètes les plus importants en Europe. Ses œuvres puisent aux sources antiques d'où elles tirent une clarté et une netteté du trait rarement rencontrées au XXe siècle. Herbert devient également un brillant essayiste, auteur d'une trilogie méridionale, méditerranéenne et moderne : Un barbare dans le jardin, Nature morte avec bride et mors et Le labyrinthe auprès de la mer.

Il a enseigné à l'université de Gdańsk durant l'année universitaire 1973-1974.

Il meurt alors que son nom avait été avancé plusieurs fois pour le prix Nobel de littérature.

Il a été fait chevalier de l'Ordre de l'Aigle blanc de son vivant par les plus hautes autorités polonaises. En 1973, il a reçu le Prix Herder.

Le 1er juillet 2007, le gouvernement polonais décide de déclarer 2008 « Année Zbigniew Herbert » en commémoration du dixième anniversaire de sa mort.

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

Sur l'auteur[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Plaque en l'honneur du poète Zbigniew Herbert sur l'allée des Visionnaires à Berlin. Inscription : « La perte de mémoire d'une nation, c'est aussi la perte de sa conscience. »