Zakhar Prilepine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zakhar Prilepine
Захар Прилепин
Description de cette image, également commentée ci-après
Zakhar Prilepine à Nijni Novgorod en 2012.
Nom de naissance Evgueni Nikolaevitch Prilepine (Евгений Николаевич Прилепин)
Naissance (42 ans)
Ilinka, oblast de Riazan
RSFSR, Drapeau de l'URSS Union soviétique
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture russe
Genres
Roman, essai

Œuvres principales

  • Patologii (Pathologies), roman, 2004
  • San'kia, roman, 2006

Compléments

Zakhar Prilepine (en russe : Захар Прилепин) est un écrivain, linguiste, journaliste et homme politique russe né le dans le village de Ilinka (oblast de Riazan). Son vrai nom est Evgueni Nikolaevitch Prilepine (en russe : Евгений Николаевич Прилепин). Prilepine est membre du Parti national-bolchevique depuis 1996.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zakhar Prilepine, est le fils d’un professeur et d’une infirmière russes. Il termine la faculté philologique (linguistique) de l’Université d'État de Nijni Novgorod. Il est commandant dans le service des OMON et prend part à des combats en Tchétchénie entre 1996 et 1999.

Les premières œuvres de Prilepine sont publiées en 2003 dans le journal Den Literatoury (Jour de la Littérature). Ensuite ses œuvres paraissent dans différents journaux, notamment dans Literatournaïa gazeta, Limonka (le journal du Parti national-bolchevique), Na Kraïou (En bordure), Gueneralnaïa Linia (Ligne générale), mais aussi dans les magazines Sever (Le Nord), Droujba Narodov (Amitié des peuples), Roman-gazeta (Roman-journal), Novy Mir. Il a été le rédacteur principal de l’organe de presse du Parti national-bolchevique de Nijni Novgorod Narodny Nablioudatel (l’Observateur du Peuple). Il a participé au séminaire des jeunes auteurs Moscou-Peredelkino en février 2004 et aux IV, V et VI Forums des jeunes auteurs de Russie à Moscou.

Prilepine est l’un des dirigeants de l’antenne régionale du Parti national-bolchevique de Nijni Novgorod et prend part à de nombreuses actions. Il a notamment participé à la Marche des Mécontents qui a eu lieu le 24 mars 2007 à Nijni Novgorod, ce qui lui a valu d’être arrêté comme de nombreux activistes de la coalition L'Autre Russie. Il est également le principal rédacteur de la section régionale de Nijni Novgorod de l’Agence des nouvelles politiques.

En décembre 2014, Zakhar Prilepine publie dans LiveJournal un texte où il met en question l’appartenance de la Russie à la culture européenne[1]. Il dit : « La situation est paradoxale – 0,01 % de la population imposent leur discours de singes aux 99,99 % autres ». Parmi les pro-européens, il cite Boris Berezovsky, Roman Abramovitch et Mikhaïl Khodorkovski.

Prilepine est marié et a quatre enfants.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Lauréat du prix Boris Sokolov (2004)
  • Lauréat du prix du journal Literatournaïa Rossiia (2004)
  • Lauréat du prix de Roman-Gazeta dans la catégorie « Révélation » (2005)
  • Diplômé du prix Evrika (2006)
  • Finaliste du prix National Best-seller (2005 et 2006)
  • Finaliste du prix Rousskii Bouker (2006)
  • Lauréat du prix Bounine (2009)
  • Lauréat du Prix Super Natsbest (2011) récompensant le meilleur livre russe des dix dernières années. Pour Le Péché, paru en 2007.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]