Zak Starkey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Starkey.
image illustrant un musicien image illustrant britannique image illustrant Ringo Starr
Cet article est une ébauche concernant un musicien britannique et Ringo Starr.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Zak Starkey
Oasis drummer2.jpg

Zak Starkey

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Mère
Sœur
Lee Starkey (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument
Genre artistique
Site web

Zak Starkey est un batteur de rock britannique né le à Hammersmith à Londres. Il est fils de Ringo Starr (Richard Starkey) et de sa première épouse, Maureen Cox. Son père a choisi le prénom Zak car selon lui c'est « un prénom sympa, fort et qui ne peut pas être raccourci ». Il est connu comme étant le troisième batteur d'Oasis et le quatrième batteur du groupe The Who mais ne faisant pas officiellement partie du groupe.

Carrière de batteur[modifier | modifier le code]

À l'âge de huit ans, Starkey a commencé à s'intéresser à la musique. À dix ans, il commença à apprendre en autodidacte à jouer de la batterie après avoir reçu une leçon de son père. Bien que Ringo loue les capacités de son fils, il a déclaré qu'il l'avait espéré en avocat ou en médecin et non en batteur comme lui.

Starkey a reçu son premier kit de batterie professionnel de son idole, Keith Moon, qui est aussi son parrain et l'ami de Ringo Starr.

The Who (1994-présent)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : The Who.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Bien que Starkey ait déjà travaillé avec John Entwistle sur la tournée de Ringo Starr and His All-Starr et sur l'album Rock de John Entwistle, il a reçu sa première occasion de travailler avec les Who en 1994, avec Roger Daltrey dans son Daltrey Sings Townshend Tour. Cette tournée est partie d'une performance de deux nuits au Carnegie Hall pour célébrer le cinquantième anniversaire de Daltrey, puis il a ensuite recruté John Entwistle, Simon Townshend et Zak Starkey pour compléter une tournée américaine. En 1996, Starkey quitte son groupe Face pour travailler avec les Who sur leur tournée Quadrophenia. Il a reçu de très bonnes critiques dans ce rôle, pour être une forte présence de percussions, mais sans imiter de manière explicite le batteur original Keith Moon. Il a joué des percussions pour un titre de l'album des Who de 2006, Endless Wire, et pour deux nouveaux titres sorti en 2004 sur The Who : Then and Now. Toutefois, il a été incapable de fournir les pistes de batteries pour l'EP Wire & Glass et l'album Endless Wire parce qu'il était en tournée avec Oasis au moment où Townshend a enregistré les chansons. Starkey a travaillé avec les Who sur la tournée The Who Sell Out 2006-2007, qui devait se terminer à Glastonbury en 2007.

Oasis (2004-2008)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Oasis.

En 2004, Starkey a rejoint le groupe de Britpop Oasis, en remplacement du batteur Alan White. En mai 2005, Noel Gallagher a révélé à la BBC que Starkey avait enregistré lors des sessions d'enregistrement (mars-décembre 2004) pour leur nouvel album, Don't Believe the Truth. Starkey a enregistré toutes les pistes, sauf Mucky Fingers (jouée par Terence Kirkbride, le batteur de Proud Mary), chanson qui a été achevée avant son arrivée. Il a participé à tous les spectacles sur la tournée mondiale de 2005/2006 et est aussi apparu dans les vidéos de la promo pour les singles. Toutefois, comme il n'était pas un membre officiel du groupe, il apparaissait rarement avec le reste du groupe dans les activités de promotion telles que les interviews et les séances de photos.

Après la fin de la tournée en avril, Noel Gallagher a confirmé que Starkey avait été invité à être le batteur officiel d'Oasis, mais cela ne pouvait pas se concrétiser avant la fin de ses engagements avec les Who, à la mi-2007. Le 14 février, Starkey est assis derrière la batterie quand Oasis a reçu le Brit Award pour sa contribution exceptionnelle à la musique. Toutefois, il a été annoncé que Starkey ne serait pas sur la tournée Dig Out Your Soul avec le groupe en raison de problèmes personnels. Gallagher l'a confirmé, plus tard, et a annoncé que le batteur de Robbie Williams, Chris Sharrock, avait pris sa position dans le groupe. Starkey et Sharrock ont une histoire très similaire, Sharrock était le prédécesseur de Starkey en tant que batteur pour The Lightning Seeds (en).

Discographie[modifier | modifier le code]

En 1988-89 Zak Starkey joue sur l'album solo d'Adrian Smith, qui venait de quitter le groupe de métal anglais IRON MAIDEN. Cet album s'intitule ASAP(Adrian Smith and Project) - Silver and Gold paru chez EMI sous le label Sanctuary Music en 1989.

Vie Privée[modifier | modifier le code]

Zak Starkey épouse en secret Sarah Menikides le 22 janvier 1984, sans mettre ses proches au courant. Deux jours après, Ringo Starr organise une fête dans le Tittenhurst Park pour célébrer cet heureux événement.

Le 7 septembre 1985, Zak Starkey devient papa d'une petite fille nommée Tatia Jayne Starkey. (Ce qui fait de Ringo Starr le premier Beatles grand-père). Sa fille, à son tour, accouche d'un garçon, Stone Zakomo Low, en 2016 (Starr devient donc aussi le premier Beatles arrière-grand-père)[1].

La mère de Starkey, Maureen Cox, est morte de leucémie en 1994, malgré une greffe de moelle osseuse pour laquelle son fil Zak a été le donneur. Il a un frère (Jason) et une sœur (Lee).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

The incredible Zak Starkey - Facebook

Sur les autres projets Wikimedia :