Zacharie Vincent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Zacharie Vincent
Image dans Infobox.
Zacharie Vincent vers 1875.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
QuébecVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Zacharie Vincent, également connu sous le nom de Telari-o-lin, est un artiste huron-wendat né le à la Jeune-Lorette et mort le à Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zacharie Vincent est né le au village de la Jeune-Lorette, aujourd'hui la réserve indienne de Wendake, au Québec[1]. Fils de Gabriel Vincent et de Marie Otis, il est également le neveu du grand chef Nicolas Vincent[1]. Il passe une grande partie de sa vie au sein de la communauté huronne-wendat où il exerce la fonction de chef des guerriers de 1845 à 1852, puis de chef du Conseil de 1852 à 1879[2]. En 1848, il épouse Marie Falardeau (1824?-)[3], une jeune iroquoise, avec qui il a quatre enfants mais dont aucun ne laissera de descendant[1].

Portrait de Zacharie Vincent, Le Dernier des Hurons par Antoine Plamondon.

En 1838, Antoine Plamondon réalise un portrait de Zacharie Vincent intitulé Portrait de Zacharie Vincent, Le Dernier des Hurons[1]. Vincent se met alors à peindre des autoportraits dans lequel il se représente en costume traditionnel, arborant les attributs de chef. Ses œuvres, principalement des huiles sur toile et des dessins, représentent également des scènes de la vie huronne et des paysages de sa région.

En 1879, Vincent quitte la Jeune-Lorette avec son fils Cyprien pour Kahnawake. Il meurt le à l'hôpital de la Marine de Québec[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Musées et collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Vigneault 2014.
  2. a et b Louise Vigneault, « Zacharie Vincent » dans L'Encyclopédie canadienne, Historica Canada, 1985–. (consulté le )..
  3. Daniel Drouin, Art ancien du Québec : guide de collection, Québec, Musée national des beaux-arts du Québec, , 166 p. (ISBN 978-2-551-26346-2), p. 108
  4. « Zacharie Vincent | Collection Musée de la civilisation », sur collections.mcq.org (consulté le )
  5. « Zacharie Vincent | Collection Musée national des beaux-arts du Québec », sur collections.mnbaq.org (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louise Vigneault, Zacharie Vincent : sa vie et son œuvre, Toronto, Institut de l'art canadien, (ISBN 978-1-4871-0023-0, OCLC 876425245, lire en ligne).
  • Louise Vigneault, « Zacharie Vincent : dernier Huron et premier artiste autochtone de tradition occidentale », Mens : revue d'histoire intellectuelle de l’Amérique française, vol. 6, no 2,‎ , p. 239-261 (DOI 10.7202/1024304ar, lire en ligne).
  • Louise Vigneault, Zacharie Vincent : une autohistoire artistique, Wendake, Hannenorak, , 273 p. (ISBN 978-2-923926-10-0, OCLC 959883943).
  • (fr) (en) Louis-Karl Picard-Sioui, Guy Sioui Durand: Miroir d'un peuple: l'œuvre et l'héritage de Zacharie Vincent / Mirror of a People: the Works and Legacy of Zacharie Vincent. Musée Huron-Wendat, Wendake 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]