Zaïr Kédadouche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zaïr Kédadouche
Image illustrative de l’article Zaïr Kédadouche
Biographie
Nom Zaïr Kédadouche
Nationalité Français
Naissance (65 ans)
Tourcoing (France)
Poste Défenseur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1975-1977 CS Sedan-Ardennes
1977-1983 Paris FC
1984-1988 AS Red Star
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 29 juin 2022

Zaïr Kédadouche, né le à Tourcoing (Nord) est un ancien footballeur et un haut fonctionnaire français.

Famille[modifier | modifier le code]

Zaïr Kédadouche est issu d'une famille algérienne kabyle de 6 enfants arrivée en France dans les années 1950[1].

Parcours[modifier | modifier le code]

Carrière de footballeur professionnel[modifier | modifier le code]

Zaïr Kédadouche a occupé le poste de défenseur/milieu défensif sous le maillot des clubs suivants :

Professeur[modifier | modifier le code]

Il passe le CAPET en 1989 et devient professeur certifié de technologie-gestion dans l'enseignement technique[2].

Haut fonctionnaire[modifier | modifier le code]

En 1990, il est reçu à Institut d'Études Politiques de Paris pour la préparation du concours de l'ENA.

Élu conseiller régional d'Île-de-France en 1992, il ne passera pas le concours de l'ENA.

  • 1993 : Young leader du programme international d’échanges organisé par la Fondation américaine German Marshall Fund
  • 1996-2000 : Chargé de cours à l'Institut d'études politiques de Paris
  • 1997-2003 : Chargé de mission à l'inspection générale des affaires sociales (IGAS)
  •  : Auditeur de la 53e session de l'Institut des hautes études de la Défense nationale (IHEDN)
  •  : Membre du Haut Conseil à l'intégration
  •  : Inspecteur général de l'Éducation nationale (IGEN) dans le collèges "Etablissements,territoires, politiques éducatives, orientation, vie scolaire" (qui s'occupe, entre autres, des chefs d'établissement). Auditeur de la 15e session de l'Institut des hautes études de la sécurité intérieure (IHESI)
  •  : Conseiller technique chargé des associations et de la jeunesse auprès de Jacques Chirac, président de la République
  •  : Directeur des relations internationales du haut conseil à l'intégration
  •  : Consul général de France à Liège (Belgique)
  •  : Auditeur à la 7e promotion du Centre Hautes Études Développement Économique (CHEDE)
  •  : Ambassadeur de France en Andorre[3] (Avec le titre officiel de "Ministre extraordinaire et plénipotentiaire".)
  •  : A nouveau Inspecteur général de l'Éducation nationale (IGEN) dans le Collège "Etablissements,Territoires, Politiques éducatives, Orientation, Vie scolaire", qui s'occupe notamment des Principaux et des Proviseurs, des Principaux-Adjoints et des Proviseurs-Adjoints, des Conseillers d'orientation-Psychologues de l'Education Nationale, des CPE et du bon fonctionnement des établissements. Ce Collège inspecte les personnels de direction, évalue les établissements, encadre et supervise les Inspecteurs académiques concernés, intervient dans les arbitrages et sur les situations de litige, mène des missions d'audit et de conseil, dêfinit et pilote la stratégie nationale de gestion des établissements, contrôle et enquête en cas de dysfonctionnements dans les établissements ou les services administratifs, conseille le ministre. À la demande du ministre, ce Collège de l'Inspection générale a vocation, avec l’appui des correspondants académiques, à évaluer les politiques publiques relevant de son champ d’expertise (qu’elles soient ministérielles ou interministérielles), suivre et accompagner le fonctionnement des services de l’administration centrale, des services déconcentrés (rectorats,...), des territoires académiques, des écoles, collèges et lycées et suivre leur évaluation. Il contrôle les rapports entre les établissements et les Collectivités territoriales et s'occupe de la mise en place d’une évaluation systématique des établissements scolaires. Ce Collège de l'Inspection générale mène inspections et contrôles (y compris dans le cadre de dysfonctionnements) dans les services administratifs et les établissements scolaires, aide à la décision sur les réformes que le ministre souhaite engager et s'occupe de toute expertise demandée par les directions d’administration centrale, par le cabinet du ministre ou le ministre lui-même.

Conseiller technique du Ministre de la Ville en 1995 puis chargé des Associations et de la Jeunesse auprès de Jacques Chirac pendant son second mandat présidentiel, puis consul général à Liège de 2008 à 2011, Zaïr Kedadouche est de mai 2012 à ambassadeur à Andorre. Il quitte le Quai d'Orsay car il affirme être victime de comportements racistes et discriminatoires de la part d'autres hauts fonctionnaires.

Il a exercé la mission de directeur des relations internationales au sein du haut conseil à l'intégration et est un des fondateurs de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration. Il préside l’association Intégration France depuis 1985.

Mandats politiques[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Expérience associative et politique[modifier | modifier le code]

  • Depuis 1992 : président de l’Association Intégration France dont l’objet est de favoriser l’intégration économique, sociale et culturelle des jeunes d’origine étrangère
  • 1988 : créateur de l’AMHI (Association pour le Musée d’histoire de l’immigration) qui a donné la CNHI (Cité nationale de l'histoire de l'immigration)
  • 2021 : co-rédacteur avec Karl Olive, maire de Poissy, du rapport commandé par Nadia Hai, Ministre de la Ville, intitulé "Faire Nation par le Sport[6]"
  • 2022 : chef d'orchestre d'une équipe de flutistes et trompettistes

Ouvrages de Zaïr Kédadouche[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]