Zone d'expression populaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zone d'Expression Populaire
Surnom ZEP
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Chanson populaire, hip-hop, rap politique
Années actives Depuis 2009
Composition du groupe
Membres Saïdou, Salim Sferdjella, Kamel Flouka, Saknes

Zone d'expression populaire (ou ZEP, de son acronyme) est un groupe de hip-hop français de musique populaire originaire de la métropole lilloise (Roubaix). À travers ce projet, ZEP "dénonce avec verve et virulence la lepénisation de la société, la banalisation des discours racistes, le chantage à l’intégration, le néo colonialisme, les conditions de vie des sans papiers et des minorités"[1].

Scandale[modifier | modifier le code]

En 2012, la chanson Nique la France provoque une polémique[2]. Après que l'Union pour un mouvement populaire locale a vainement demandé l'interdiction d'un concert à Saintes en février 2011[3], un autre concert de ZEP prévu le 7 décembre 2011 à Audincourt est annulé par la municipalité[4]. En 2012, les deux militants sont mis en examen pour « injure publique » et « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d’un groupe[5]. » En 2015, le groupe est entendu par la justice[6]. La catégorie « Français de souche » est considérée par la justice comme n'ayant pas d'existence juridique. Ils sont relaxés dans cette affaire[pas clair] les opposants à l'AGRIF, association proche de l'extrême droite[7], le tribunal déclare que l'expression français de souche « pour banalisée qu'elle puisse paraître », « ne recouvre aucune réalité légale, historique, biologique ou sociologique », et que « la “blancheur” ou la “race blanche” » n'est « en aucune manière une composante juridique de la qualité des Français ». L'AGRIF décide de faire appel[8].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. article du site Last Night in Orient "Z.E.P Zone d’Expression Populaire - 1er Album disponible aujourd’hui" du 13 Avril 2011.
  2. Jérémie Maire, « Nique la France à Saintes : retour sur une polémique très française en chansons », sur Sud Ouest, .
  3. David Briand, « Polémique autour de la chanson Nique la France : le concert de rap aura bien lieu à Saintes », sur Sud Ouest, .
  4. Laurence Houot-Remy, « Polémique près de Montbéliard autour d'un concert rap antiraciste », sur France Télévisions, .
  5. « Au procès Zep et Bouamama, on débat du « racisme anti-blanc » », sur StreetPress, (consulté le 31 mai 2016).
  6. « Les auteurs du livre-disque Nique la France entendus par la justice », sur ActuaLitté, (consulté le 31 mai 2016).
  7. Erwan Lecœur (dir), Dictionnaire de l'extrême droite, Paris, Éditions Larousse, coll. À présent, 2007 (ISBN 978-2-03-582622-0).
  8. « Pour la justice, le concept de « Français de souche » n'existe pas », sur Le Figaro, .