Yvonne Bollmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bollmann.
Yvonne Bollmann
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Claude David (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Yvonne Bollmann, née en 1946, est une germaniste et essayiste française.

Autrice d'essais dénonçant une supposée « menace allemande », elle enseigne à l'Université Paris XII.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yvonne Bollmann naît en 1946 [1],[2]. Elle défend une thèse sur Rudolf Kassner (en) en 1981 à l'Université Paris-Sorbonne sous la direction de Claude David[3]. Elle enseigne par la suite à Université Paris XII comme maître de conférences[4].

Travaux[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Elle publie La Tentation allemande en 1998 qui reçoit un accueil contrasté. Emmanuel Tronel-Peyroz du Monde diplomatique le qualifie d'« indispensable si l’on veut comprendre les convulsions qui agitent l’Europe »[5]. Dominique Lagarde de L'Express le décrit comme un « livre très polémique »[6]. Lorraine Millot de Libération le qualifie de « petit pamphlet tellement outré et loin du réel qu'on croyait bon de ne pas trop attirer l'attention sur lui », de « délire sur la «menace allemande» » dans lequel « le lecteur ne retiendra de ces deux livres que préjugés et condamnations à l'emporte-pièce »[7]. Stephan Martens la classe alors dans les « auteurs ne faisant pas dans la demi-mesure en accusant une Allemagne arrogante et menaçante de renouer, à l’en croire, avec une politique impériale » aux côtés d'Alain Griotteray et de Michel Meyer[8].

Thèses défendues[modifier | modifier le code]

Ses travaux font écho, selon Charles Saint-Prot, à l'ouvrage Von Krieg zu Krieg de Walter von Goldenbach et Hans-Rüdiger Minow selon lequel « l'Allemagne (...) traverse une crise d'expansion dont le pendant est une politique étrangère de plus en plus agressive »[9]. Elle soutient que le Référendum sur la Collectivité territoriale d'Alsace de 2013 s'ancre dans « un plan allemand pour casser la France ». Selon elle le redécoupage des régions françaises de 2015 vise à « mettre la France aux normes du Reich européen. Dans [une] structure à caractère féodal ». Elle affirme que la création de l'Eurodistrict Strasbourg-Ortenau en 2010 relève d'un « projet de mainmise de l'Allemagne sur l'Alsace, et [de] sa volonté de casser la France par une renaissance de ses régions ». Elle fait par ailleurs état d'une « volonté allemande d'introduire un Volksgruppenrecht (un droit ethnique) comme élément d’un ordre pacifique européen »[10].

Ses idées sont critiquées par plusieurs universitaires. Le germaniste Stephan Martens la classe dans « ces quelques auteurs qui se basent sur de prétendues continuités historiques pour présenter une Allemagne sombre et inquiétante. L’Allemagne, en tant que telle, leur pose un problème existentiel » aux côtés d'Alain Griotteray[11]. Le sociolinguiste Philippe Blanchet critique son idée selon laquelle la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires aurait une origine allemande, et indique que « cela relève plutôt de la rumeur ou de la manipulation idéologique »[12].

Collaborations[modifier | modifier le code]

Elle collabore avec plusieurs supports médiatiques comme l'Observatoire du communautarisme[13], Atlantico[14], Riposte laïque[15], ou Le Canard Républicain[16].

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Documents, 2003
  2. a b c et d Milling 2010, p. 373.
  3. Yvonne Bollmann et Claude David (directeur de thèse), Rudolf Kassner : Die Mystik, die Künstler und das Leben : de la lecture à l'écriture, Paris, Université Paris-Sorbonn, coll. « Thèse », , 211 p. (OCLC 496089166)
  4. Bollmann, Yvonne (1948-....), Notice de personne, Bibliothèque nationale de France, consulté sur catalogue.bnf.fr le 18 novembre 2018
  5. Emmanuel Tronel-Peyroz, « La tentation allemande », dans Le Monde Diplomatique, juillet 1999, p. 30, consulté sur www.monde-diplomatique.fr le 18 novembre 2018
  6. Dominique Lagarde, « L'imprévisible Schröder », dans L'Express, le 25 février 1999, consulté sur www.lexpress.fr le 19 novembre 2018
  7. Lorraine Millot, « Livres: Trois essais sur la «menace allemande» où les maigres subtilités de l'analyse font fi des évolutions historiques en cours », dans Libération, le 3 août 1999, consulté sur www.liberation.fr le 18 novembre 2018
  8. Stephan Martens, « La politique à l’Est de l’Allemagne unifiée », Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande, vol. 47, no 1,‎ , p. 59-76 (lire en ligne, consulté le 18 novembre 2018)
  9. Charles Saint-Prot, La pensée française : pour une nouvelle résistance, Éditions L'Âge d'Homme, , 191 p. (ISBN 9782825116241, lire en ligne), p. 167
  10. « Yvonne Bollmann : « Nouvelles régions, la France aux normes du Reich européen ! » », dans SputnikNews, le 9 juin 2014, consulté sur fr.sputniknews.com le 18 novembre 2018
  11. Stephan Martens, « Notes de lecture, Le démon est-il allemand ?, Michel Meyer », Revue internationale et stratégique, vol. 1, no 41,‎ , p. 179-200 (DOI 10.3917/ris.041.0179, lire en ligne, consulté le 18 novembre 2018)
  12. « Questions à Cécile Jahan », Cahiers de sociolinguistique, vol. 1, no 10,‎ , p. 162-166 (DOI 10.3917/csl.0501.0162, URL : https://www.cairn.info/revue-cahiers-de-sociolinguistique-2005-1.htm-page-162.htm, consulté le 18 novembre 2018)
  13. « Europe Ecologie, Europe Ethnies », Observatoire du communautarisme, 6 Juillet 2009, consulté sur web.archive.org le 18 novembre 2018
  14. « Yvonne Bollmann, à propos », sur atlantico.fr (consulté le 18 novembre 2018)
  15. « Auteur : Yvonne Bollmann », sur ripostelaique.com (consulté le 18 novembre 2018)
  16. « Bollmann Yvonne », sur lecanardrépublicain.net (consulté le 18 novembre 2018)
  17. (de) Georg Kreis, Vorgeschichten zur Gegenwart (lire en ligne)
  18. (de) Uwe Backes, Rechtsextreme Ideologien in Geschichte und Gegenwart (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hanna Milling, « Bollmann, Yvonne », dans Das Fremde im Spiegel des Selbst : Deutschland seit dem Mauerfall aus Sicht französischer, italienischer und spanischer Deutschlandexperten, Logos Verlag Berlin GmbH, , 422 p. (ISBN 9783832525262, lire en ligne), p. 373

Liens externes[modifier | modifier le code]