Yvonig Gicquel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gicquel.
Yvonig Gicquel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Président
Institut culturel de Bretagne
-
Président
Coop Breizh
-
Président
Kendalc'h
-
Directeur général
Chambre de commerce et d'industrie du Morbihan
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
LorientVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Distinction

Yvonig Gicquel, (, Josselin - , Lorient[1]) est un militant breton, un historien et un économiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yvonig Gicquel est diplômé de droit public et de science politique, après des études à l'université de Rennes puis à l'université de Paris. Étudiant à l'Institut d'études politiques de Paris, il dirige la section parisienne de la JEB (Jeunesse étudiante bretonne), puis rejoint le MOB (Mouvement pour l'organisation de la Bretagne). Ancien directeur de la chambre de commerce et d'industrie du Morbihan (jusqu'en 1993). Il est, durant les années 1980-90, secrétaire général du Centre des démocrates sociaux du Morbihan, composante de l'UDF. Président-fondateur du Cercle celtique de Josselin suite à celui créé par son père, il a assuré la présidence de la confédération culturelle Kendalc’h de 1973 à 1982. En 1976, il a négocié et rédigé le projet de Charte culturelle bretonne annoncée par le président de la République Valéry Giscard d’Estaing à Ploërmel en février 1977. Il a par ailleurs participé à la liste Région-Europe de Jean-Edern Hallier en 1979, avec de nombreux militants bretons issus de l'équipe rédactionnelle de "La Nation bretonne".

Il est président de l’Institut culturel de Bretagne de 1998 jusqu'à son décès et conseiller municipal de Lorient UDF. Il fut président des éditions Coop Breizh de 1982 jusqu'en 2003. Historien, spécialiste de l'histoire bretonne, il était titulaire du collier de l'ordre de l'Hermine. La médiathèque de Josselin porte son nom.

Il a été membre, pendant vingt ans, du conseil d'administration du Festival interceltique de Lorient[2].

Sa tombe est visible dans le cimetière Sainte-Croix à Josselin.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Comité Consultatif de Bretagne, un essai de décentralisation au milieu du XXe siècle. Rennes, Imp. Simon - 1961. Il enverra une lettre présentant son ouvrage à Camille Le Mercier d'Herm : « Monsieur et Cher compatriote… J'ai eu l'occasion de lire, à plusieurs reprises, quelques-unes de vos œuvres qui ont contribué à enrichir le patrimoine breton… »
  • La fonction de direction d'un Secrétaire Général de CCI, Association des secrétaires généraux de CCI, Paris, 1975, diffusion interne.
  • Le mouvement culturel breton, Kendalc'h, 1977, 32 p.
  • Olivier de Clisson, (1336-1407) : Connétable de France ou chef de parti breton? (Bibliothèque celtique). éd. Jean Picollec, 1981, 330 page. Prix de la monographie bretonne (prix Pascal Pondaven) 1982.
  • Du VIe au XVIe siècle, l'espace d'histoire du premier millénaire breton. Contribution à La Bretagne, sous la direction de Yann Brekilien, Les éditions d'Organisation, Paris, 1982.
  • Lorient, de la porte des Indes à la porte océane bretonne, brochure avec illustrations, 33 p., CCI du Morbihan, Lorient, 1982.
  • Économie, Espace, le Morbihan bouge, Diffusion de la culture économique, direction en collaboration avec d'autres auteurs, CCI du Morbihan, Lorient, 1984.
  • Un Cercle celtique (1948-1983) : réflexion sur le mouvement des cercles en Bretagne, Lorient, Institut culturel de Bretagne et cercle Brizeux, 1984, 205 p.
  • Oser accoupler culture et économie, contribution à "Bretagne 2000", Tud ha Bro, Plabennec, 1986.
  • Alain IX de Rohan, un grand seigneur de l'Âge d'Or de la Bretagne, éd. Jean Picollec, Paris, 1986, 530 p.
  • Réalisation de plusieurs documents de promotion économique y compris audiovisuels, ex. Le Pays de Ploërmel bouge, 1985.
  • De grandes mutations économiques réussies au cours des quatre dernières décennies, p. 471 à 497. Contributions à Le Morbihan, de la Préhistoire à nos jours, 1994, éditions Bordessoules, sous la direction de Gérard Le Bouedec.
  • Jean II de Rohan (1452-1516) ou l'indépendance brisée de la Bretagne, éd. Jean Picollec, Coop Breizh, 1994, 608 p.
  • Le canton de Josselin, contribution à l'ouvrage Le Patrimoine des communes du Morbihan, Flohic, Paris, 1996.
  • Contribution à l'ouvrage collectif, dirigé par Emmanuel Salmon-Legagneur, Les noms qui ont fait l'histoire de la Bretagne, 1000 noms pour les rues de Bretagne, Institut culturel de Bretagne et Coop Breizh, 1997.
  • Bretagne Morbihan, l'espace Morbihannais des origines à nos jours, illustré, Gal'Art, Angers, 1998, 216 p. sur deux colonnes.
  • Contribution pour le premier chapitre, à l'ouvrage collectif, dirigé par Georges Letellier, L'Espoir Breton, Coop Breizh, Spézet, 1998, 259 p.
  • Contribution à l'Encyclopédie Bonneton Morbihan, 2000.
  • Le Combat des Trente, Épopée au cœur de la mémoire bretonne, illustré, Coop Breizh, 2004, 224 p. sur deux colonnes. Grand prix des écrivains bretons, Fondation Yves Rocher.
  • Nombreux articles dans des revues, dont Breizh (Kendalc'h), La Bretagne Économique (chambre de commerce), Armor Magazine, La Vie Bretonne (CELIB), Sterenn (Institut culturel de Bretagne), Dalc'homp Soñj (histoire), Bulletin de l'association Bretonne, etc.
  • Participations à plusieurs guides ou ouvrages sur le patrimoine dont Larousse, Gallimard, Les Guides Bleus (préface La Bretagne d'aujourd'hui en 1991)...
  • Préfaces pour des ouvrages (dont actes de l'Institut Culturel de Bretagne).
  • La chambre de commerce et deux siècles d'économie du Morbihan (1807-2007), CCIM, Coop Breizh, (les sources citées font notamment référence à de solides mémoires de maîtrise d'histoire consacrés à l'histoire de la chambre de commerce de Lorient pour les périodes allant de 1807 à 1939), 2008, 544 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yvonig Gicquel, défenseur de l'âme bretonne, est mort ouest-france.fr, 26 octobre 2008
  2. « La passion de la Bretagne jusqu'au bout », Ouest-France, 27 octobre 2008, consulté sur www.ouest-france.fr le 2 aout 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]