Yves Salesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yves Salesse
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Yves Salesse est un haut fonctionnaire français né en 1945, qui fut dirigeant national de la LCR et militant syndical à la gare du Nord pendant une dizaine d'années, il fit des études d'économie avant d'intègrer l'ENA[1]. Il en sort en 1988 pour intégrer le conseil d'État[2] puis devient professeur de droit constitutionnel européen à l'Institut d'études politiques de Paris. Il est membre du Conseil d'État et ancien responsable de la politique européenne du cabinet du ministre des transports et de l'équipement[3] Jean-Claude Gayssot de 1997 à 1999. Il est l'initiateur de l'appel des 200[4].

Membre de la Ligue communiste révolutionnaire dans les années 1970, il participe à la création de la fondation Copernic en 1998, avec notamment Jacques Kergoat et Clémentine Autain. Il en devient coprésident jusqu'en 2006, date où il décide de se libérer de ses responsabilités pour participer à la campagne présidentielle de 2007.

Il s'est investi dans les Collectifs du 29 mai, puis dans le collectif national d’initiative pour un rassemblement antilibéral de gauche et des candidatures communes, coordonnant par exemple pour ce collectif le travail d'élaboration du programme commun.

À la suite d'un article de Raoul Marc Jennar[5], il était pressenti comme un des possibles candidats à l'élection présidentielle pouvant unifier le « non de gauche » du 29 mai, et donc la gauche antilibérale.

Le , après la confirmation de la candidature de José Bové, il a affiché son soutien à cette candidature[6]. Il a depuis rejoint la FASE (Fédération pour une alternative sociale et écologique)

Publications[modifier | modifier le code]

  • Manifeste pour une autre Europe aux éditions Félin (2004)
  • Pour sortir du libéralisme aux éditions Syllepse avec Christine Delphy (2002)
  • Réformes et révolution : propositions pour une gauche de gauche aux éditions Agone (2001)
  • L'Europe que nous voulons aux éditions Fayard (1999)
  • Propositions pour une autre Europe : construire Babel aux éditions du Félin (1997)
  • Mayotte, l'illusion de la France, propositions pour une décolonisation aux éditions l'Harmattan (1995)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]