Yves Renouard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un historien
Cet article est une ébauche concernant un historien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Yves Renouard, né à Paris, le et mort le , est un historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Normalien, agrégé d'histoire et de géographie, docteur ès lettres, membre de l'École française de Rome[1].

Il entre à l'École normale supérieure (Ulm) en 1929 et en sort major de l'agrégation d'histoire en 1932. Après cinq années en Italie, dont deux à l'École française de Rome (1933-1934) et trois à l'Institut français de Florence (1935-1937), il arrive en 1937 à la Faculté de lettres de Bordeaux où il enseignera jusqu'en 1955 - sauf deux courtes interruptions, en 1939-40, pour s'engager et, en 1943-44, pour une suppléance à la Sorbonne - et dont il sera doyen à partir de 1945.

En 1948, il refonde avec Joseph Calmette (université de Toulouse) la revue archéologique, historique et philologique, les Annales du Midi.

De 1955 à sa mort prématurée le 15 janvier 1965, il est professeur à la Sorbonne.

À partir de 1955, il est également directeur de la Maison du Maroc à la Cité internationale universitaire de Paris. En 1961, il est co-directeur de la revue Le Moyen Âge et, en 1963-64, dirige le jury d'agrégation masculine d'histoire[2].

Citations[modifier | modifier le code]

« La ville médiévale commence avec la construction de la première muraille et cesse avec la destruction de la dernière muraille.» Cours d'Yves Renouard, coll. Regards sur l'histoire, dirigée par Victor L. Tapié, 1969

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les relations des papes d'Avignon et des compagies bancaires de 1316 à 1378, Paris, E. de Boccard, 1941 (thèse de doctorat)
  • Recherches sur les compagnies commerciales et bancaires utilisées par les papes avant le Grand schisme, Paris, PUF, 1942 (thèse de doctorat)
  • Les Hommes d'affaires italiens du Moyen-Âge, avec Bernard Guillemain, Paris, Colin, 1949
  • Histoire éclésiastique du Moyen-Âge, Paris, PUF, 1954
  • Paris, fonctions d'une capitale sous la dir. de Yves Renouard, Paris, Hachette, 1962
  • La banque dans Florence au temps de Laurent le Magnifique, Paris, Hachette, 1965
  • Histoire de Bordeaux et du Sud-Ouest, tome III : Bordeaux sous les rois d'Angleterre, sous la direction de Ch. Higounet, Bordeaux, Delmas, 1965
  • Études d'histoire médiévale, Paris, SEPVEN, 1968, 2 vol. (Publication posthume d'un recueil d'articles d'Yves Renouard)[3]
  • Les villes d'Italie de la fin du Xème siècle au début du XIVème siècle, Paris, SEDES, rééd. 1969[4]
  • « Information et transmission des nouvelles » dans L'histoire et ses méthodes, la Pléiade, Gallimard, 1969
  • Memento d'histoire des civilisations du Néolithique à la fin du Moyen-Âge, Paris, Éditions Jean-Paul Gisserot, 2003
  • La papauté à Avignon, Paris, coll. QSJ, PUF, 1954, rééd. Éditions Jean-Paul Gisserot, 2003 (ISBN 2-87747-748-7)
  • Histoire médiévale d'Aquitaine, tome 1 : Institutions et relations franco-anglaises, Pau, PyréMonde-Princi, 2005
  • Histoire médiévale d'Aquitaine, tome 2 : Vin et commerce du vin de Bordeaux, Pau, PyréMonde-Princi, 2005
  • Histoire de Florence, Paris, coll. QSJ, PUF, 1962, rééd. Éditions Jean-Paul Gisserot, 2006
  • Leçons sur l'unité française et les caractères généraux de la civilisation française, Bordeaux, François Renouard, 2003, (cours donnés à Pau en 1948), 114 p.
  • Leçons sur l'unité et la civilisation française, Bordeaux, Confluences Sciences Po, 2008 (cours donnés à Bordeaux en 1936 et 1948)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ses papiers personnels sont conservés aux Archives nationales sous les cotes AB/XIX/4300 à 4347 (Voir la notice dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales)
  2. P. Tucoo-Chala, « Yves Renouard », Cahiers de civilisation médiévale, no 31,‎ (lire en ligne) p. 448-451
  3. Philippe Braunstein, « Yves Renouard, Études d'histoire médiévale, compte rendu », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, no 5,‎ (lire en ligne) p. 1183-1186
  4. Armando Sapori, « Les villes d'Italie de la fin du Xème au début du XIVème siècle, nouvelle éd. par Ph. Braunstein, compte rendu », Cahiers de civilisation médiévale, no 59,‎ (lire en ligne) p. 243

Liens externes[modifier | modifier le code]