Yves Quentel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yves Quentel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Yves Quentel, dit Pop’s, né en 1948 à Argentan dans l'Orne, est un reporter, photographe et journaliste, connu pour avoir fondé en 1992, le mouvement de peinture de Pop art Le Hangar't à Nizon, sur la commune de Pont-Aven, en 1992. Il est également l'instigateur de la fête des cabanes, qui se tient chaqsue année en juin sur Nizon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vivant en Bretagne depuis 1959, Yves Quentel débute comme reporter photographe d’agence en 1972, après avoir été l’assistant de Michel Thersiquel à Pont-Aven de 1969 à 1972.

Puis, il devient journaliste à Ouest-France, France 3 Bretagne et Radio France. Il contribue également à la revue Oxygène.

En 1999, il est Grand reporter à Radio France Armorique.

En 2012, il est responsable du département du Morbihan.

Le Hangar’t[modifier | modifier le code]

Yves Quentel est surtout connu, sous le pseudonyme de Pop’s, pour avoir, en , organisé dans la salle du restaurant-café-boucherie-charcuterie Le Noc, au bourg de Nizon, la première réunion du groupe qui devient, par la suite, « Les peintres du Hangar’t », dont l‘objectif affiché est la mise en peinture de la mémoire rurale de Nizon[1].

Citation[modifier | modifier le code]

Yves Quentel fait sienne la parole de Raymond Daniélou : « Faut pas être artiste pour faire de l’art, mais faut être paysan pour faire le cochon » [2].

Expositions[modifier | modifier le code]

Pour fêter, en , les 20 ans du Hangar’t, Yves Quentel organise avec l’Atelier d’Estienne de l’Espace d’Art contemporain de Pont-Scorff une exposition des œuvres de lÉcole de Nizon, qui revisitent la Bretagne à la façon d’Andy Warhol. Pour rester fidèle à l’esprit du mouvement, les œuvres sont réparties dans le centre d’art et dans différents lieux de vie de la commune. L’Atelier d’Estienne accueille aussi une petite installation où se croisent les photos prises par Yves Quentel pour l‘ouvrage Nos années de Breiz. Dans un décor type bistrot à l’ancienne, les plateaux des tables comportent des photos de personnalités bretonnes contemporaines (Nono, Xavier Grall, Patrick Ewen…)[3].

En 2012, les peintres du Hangar’t exposent à Manhattan, en octobre, et à Paris, en novembre, trente-cinq toiles[4]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Bretagne 73, avec Nono
  • Nos années de Breizh, la Bretagne des années 70, avec Nono et Daniel Yonnet, éditions Apogée, 1998
  • Yves Quentel, Hangar’t, la belle aventure des peintres de nizon, Spézet, Coop Breizh, , 92 p. (ISBN 2-84346-095-6)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Hangar’t » [archive du ], sur le site de la mairie de Pont-Aven (consulté le )
  2. Yves Quentel, Hangar’t : la belle aventure des peintres de nizon, Spézet, Coop Breizh, , 92 p. (ISBN 2-84346-095-6), p. 9
  3. « Un café au Hangar't, exposition par Yves Quentel et les peintres du Hangar't », sur le site de la Région Bretagne, (consulté le )
  4. Ouest-France : Hangar’t de Nizon : les barbouilleurs vont à New-York, Quimper, , 28 p. (lire en ligne), p. 8

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]