Yves Lessard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lessard.
Yves Lessard
Defaut 2.svg
Naissance
Nationalité
Activité
homme politique souverainiste
Parti politique
Bloc Québécois
Fonction
député de la chambre des communes du Canada (d)

Yves Lessard ( - ) est un homme politique québécois.

Né en Abitibi mais résident de Saint-Basile-le-Grand depuis 35 ans, il a exercé le métier de conseiller en relation de travail. De 2001 à 2004, il était conseiller municipal de Saint-Basile-le-Grand. À l'élection fédérale canadienne de 2004, il est élu à la Chambre des communes du Canada en tant que candidat du Bloc québécois dans la circonscription Chambly—Borduas. Il a été réélu en 2006 et 2008. Il est le critique du Bloc québécois en matière de Ressources humaines et de développement social.

Défait en 2011, il a continué à s'impliquer dans différentes causes, notamment celle du rapatriement de l'assurance-emploi canadien vers le Québec, pour que la province puisse se donner son propre régime. Les tenants de ce mouvement estiment que le gouvernement fédéral ne respecte pas les cotisants (travailleurs et employeurs) en s'appropriant des sommes importantes à partir de la caisse du régime d'assurance emploi. Il a participé à une tournée organisée par le Conseil national des Chômeurs et Chômeuses et la CSN (Confédération des syndicats nationaux). Ce mouvement n'a toujours pas eu de suite à ce jour.

Citoyen engagé, Yves Lessard a été l’un des leaders les plus tenaces de la Montérégie pour obtenir la décontamination du site et des environs du désastre environnemental majeur causé par l’incendie des BPC, survenu le 23 août 1988, à Saint-Basile-le-Grand. Le comité de vigilance, dont Yves Lessard était le porte-parole, a finalement permis aux citoyens de retrouver un milieu de vie sain et sécuritaire.

Il est candidat du Bloc Québécois dans la circonscription de Beloeil-Chambly en 2015 aux élections du 19 octobre. Son principal enjeu est de combattre les projets des pétrolières qui veulent faire du Québec «l'autoroute du pétrole» de l'Ouest, vers l'Est et vers l'exportation.

Lien externe[modifier | modifier le code]