Yves Laloy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yves Laloy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
CancaleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Œuvres principales

Yves Laloy, né le à Rennes (Ille-et-Vilaine) et mort le à Cancale, est un architecte et un peintre surréaliste français.

Il est le fils de l'architecte Pierre-Jack Laloy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Architecte de formation, Yves Laloy peint, dans les années 1950, des toiles géométriques.

Après 1955, il quitte Rennes et traverse l'Afrique du Nord à bicyclette jusqu'en Égypte où il sera arrêté, soupçonné d'espionnage et incarcéré.

Libéré, Yves Laloy s'embarque comme marin à destination de Terre-Neuve. Il aura ce mot : « Rester à terre : jamais ! Mieux vaut avoir la tête en l'air et passer pour un artiste[réf. nécessaire]. »

Une de ses œuvres est reproduite sur la couverture du livre d'André Breton Le Surréalisme et la peinture dans son édition de 1965. Cette peinture figurative représente deux poissons se faisant face avec un jeu de mot pour légende : « Les petits pois sont verts… Les petits poissons rouges… »

Réalisations architecturales[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Adam Biro et René Passeron (dir.), Dictionnaire général du surréalisme et de ses environs, Genève, Office du livre ; Paris, Presses universitaires de France, 1982, p. 237. Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Suzanne Duco-Nouhaud, L'Apport du surréalisme chez Yves Laloy. Symbolisme et magie picturale, Mémoire de DEA, Histoire de l'art contemporain, Paris, Université Paris IV.
  • Emmanuelle Lequeux, article biographique dans Beaux Arts magazine, no 449, , p. 60. — Avec la reproduction d'un tableau sans titre et une photographie, en vignette, de l'artiste. Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]