Yves Hersant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yves Hersant
Defaut 2.svg
Informations générales
Nationalité
Formation
Activité
A travaillé pour

Yves Hersant est un historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé des lettres, Yves Hersant a travaillé dans les Services culturels du Ministère des Affaires étrangères (à Ottawa, à Rome, puis à Paris en qualité de conseiller technique au cabinet du ministre) avant d'entrer en 1981 à l'EHESS[1]. Devenu en 1989 l'un des directeurs d'études de cet établissement, il a fondé dans le Centre de recherche sur les arts et le langage un Groupe de recherches sur l'Europe. Spécialiste de la pensée et des arts de la Renaissance européenne, il a consacré ses séminaires à l'histoire et à la critique de l'humanisme. Auteur d'un grand nombre d'ouvrages, d'articles et de traductions[2], il est aussi directeur de collections aux éditions des Belles-Lettres et membre du comité de rédaction de la revue Critique. Parallèlement, il a enseigné dans diverses universités étrangères, notamment à New York (NYU) et à Genève (Institut d'études européennes).

Il a donné plusieurs traductions depuis l'italien (Giacomo Leopardi, Italo Calvino, Ferdinando Camon, Tullia d'Aragona), le latin (Leon Battista Alberti, Pic de La Mirandole), le grec ancien (pseudo Hippocrate) ; avec Nuccio Ordine, il dirige l'édition critique en France des œuvres de Giordano Bruno. En 2003, il a été l'auteur du livret de l'opéra Le Moine noir, composé par son frère Philippe Hersant. En 2013, il a été l'un des commissaires de l'exposition « La Renaissance et le rêve » (Paris, Musée du Luxembourg).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Mélancolies : de l’Antiquité au XXe siècle, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2005, 990 p.
  • La Métaphore baroque : d’Aristote à Tesauro, Paris, Le Seuil, 2001, 206 p.
  • Europes : anthologie critique et commentée, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2000, 1050 p.
  • Italies : les voyageurs français aux XVIIe siècle et XVIIIe siècle, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 1988, 1140 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brève biographie sur le site du Department of french and romance philology de l’université Columbia.
  2. Voir notamment les ouvrages liés à sa Notice d'autorité, dans le catalogue général de la BnF.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]