Yves Daoudal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour le résistant, voir Yves Daoudal.
Yves Daoudal
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
Nom de naissance
Hervé Kerbourc'hVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Hervé Pennven
Yves DaoudalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Membre de
Blog officiel

Yves Daoudal, né le sous le nom d'Hervé Kerbourc'h[1], est un journaliste et blogueur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a fait ses débuts au sein de la rédaction de Sav Breizh[2]. Il a participé au quotidien catholique et nationaliste Présent jusqu'en décembre 1998, époque à laquelle, à la suite de la crise au sein du Front national, entre les partisans de Jean-Marie Le Pen et ceux de Bruno Mégret, il est devenu éditorialiste de l'hebdomadaire National-Hebdo (disparu en juillet 2008).

Fidèle de Jean-Marie Le Pen, il a été candidat dans le canton de Saint-Cyr-l'École lors des élections cantonales de 2001[3], et a été élu membre du Comité central du Front national (FN) lors du congrès de novembre 2007 ; son mandat s'est achevé avec le congrès de Tours le 16 janvier 2011. Il s'est depuis éloigné du Front national[4].

En septembre 2008, il a lancé une lettre hebdomadaire confidentielle intitulée Daoudal Hebdo, en collaboration avec les Éditions d'Héligoland[5], association qui édite notamment Roger Holeindre, Jean Mabire, Didier Patte et un grand nombre de revues des mouvances régionalistes, royalistes ou du Front national. La publication de Daoudal Hebdo s'est terminée à son numéro 153, en première semaine de janvier 2012, faute de moyens[6].

Il a été rédacteur en chef de la revue catholique traditionaliste La Pensée catholique[7].

Il est[Depuis quand ?] le rédacteur en chef de Reconquête, et le vice-président du Centre Henri et André Charlier et de Chrétienté-Solidarité[8].

Il est aussi critique musical sous le nom de plume d'Hervé Pennven[9].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche sur le site du Front national », sur Front national.com.
  2. « Revue des revues Présence du personnalisme - Fin de l'histoire et contre-société Antimédecine - Le judaïsme par alphabet », sur lemonde.fr, .
  3. « Yvelines », sur lemonde.fr, .
  4. « Me considérant comme délié de mon allégeance à un mouvement qui a subitement pris le contrepied de ce que je crois en matière politique, je ne m’interdis pas de répercuter des communiqués de diverse provenance. », commentaire du 26 janvier 2011.
  5. Site internet
  6. Yves Daoudal, « Daoudal Hebdo no 153 : Avis de décès », sur Le Blog d'Yves Daoudal, (consulté le 16 août 2014).
  7. José Lenzini, « Présent », quotidien proche du Front national, participera à la Fête du livre de Toulon », sur lemonde.fr, .
  8. Sur l'association Chrétienté-Solidarité, voir les pages qui lui sont consacrées sur le site de Reconquête.
  9. notice BnF no FRBNF11516003.

Liens externes[modifier | modifier le code]