Yves Christen (biologiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yves Christen.
Yves Christen
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse

Yves Christen, né en 1948 à Marseille est un biologiste et journaliste scientifique français.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a étudié la génétique moléculaire à la faculté des sciences d'Orsay et au Centre de génétique moléculaire CNRS, situé à Gif-sur-Yvette. En 1974, il soutient une thèse de doctorat en biochimie[1].

Spécialiste de la maladie d'Alzheimer, il a mené des recherches en immunogénétique dans le laboratoire de Jean Dausset à l'hôpital Saint-Louis et en immunologie à l'Institut Pasteur, avant de se spécialiser dans le domaine des neurosciences.

Il est l'un des membres fondateurs du GRECE qualifié de Nouvelle-Droite, a été nommé rédacteur en chef de la revue La Recherche en 1977 dont il a été exclu et directeur de la rubrique scientifique du Figaro magazine[2]. Il a prononcé plusieurs conférences au « Cercle Ernest Renan » et il collabore régulièrement à la revue Éléments. Yves Christen est l'auteur de nombreuses études spécialisées, et est l'un des principaux introducteurs en France de la sociobiologie.

Par ailleurs, il fait partie de la Fondation Ipsen.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'Heure de la sociobiologie, Paris, Albin Michel, 1979.
  • Marx et Darwin. Le grand affrontement, Paris, Albin Michel, « Sciences d'aujourd'hui », 1981.
  • (dir.), Le Dossier Darwin. La sélection naturelle, l'eugénisme, la sociobiologie, la darwinisme social, textes choisis et présentés par Yves Christen, Paris, Éditions Copernic, 1982.
  • Biologie de l'idéologie, Paris, Éditions 13, 1985.
  • (dir.), Alexis Carrel. L'ouverture de l'homme, Paris, Éditions du Félin, « Les Hommes de connaissance », 1986.
  • L'Homme bioculturel. De la molécule à la civilisation, Monaco-Paris, Éditions du Rocher, « L'Esprit et la matière », 1986.
  • L'Égalité des sexes. L'un n'est pas l'autre, Monaco-Paris, Éditions du Rocher, « L'Esprit et la matière », 1987.
  • Griffures et Morsures, 1988
  • (dir.) avec Kenneth Klivington, Les Énigmes du cerveau, Paris, Bordas et Neuilly-sur-Seine, Hologramme, 1989.
  • Les Années Faust ou La science face au vieillissement, Paris, Sand, « Recherches », 1991.
  • (en) Neurophilosophy and Alzheimer's Disease, Hardcover, 1992
  • Rétine, apoptose et cytokines, Irvin, 1997.
  • Le Peuple léopard. Tugwaan et les siens, Paris, Michalon, 2000.
  • L'Animal est-il une personne ?, Flammarion, Paris, 2009.
  • Les Surdoués du monde animal, Éditions du Rocher, Paris 2009.
  • L'Animal est-il un philosophe ? Poussins kantiens et bonobos aristotéliciens, Odile Jacob, Paris, 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cytotoxicité à médiation cellulaire et système majeur d'histocompatibilité chez l'homme, thèse de doctorat en biochimie sous la dir. de Jean Dausset, Université Paris VII-Denis-Diderot, 1974.
  2. Sébastien Lemerle : "Le singe, le gène et le neurone. Du retour du biologisme en France", PUF, 2014, (ISBN 2130621597)