Yves Chataigneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yves Chataigneau
Yves Chatigneau.png
Fonctions
Ambassadeur de France en Union soviétique (d)
Ambassadeur de France en Afghanistan
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Yves Jean Joseph ChataigneauVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction

Yves Chataigneau, né à Vouillé (Vienne) le et mort à Paris le , est un diplomate français.

Agrégé d'histoire et géographie en 1919 après avoir été lieutenant pendant la Première Guerre mondiale, il fait sa carrière dans la diplomatie. Il est notamment délégué de la France au Levant de 1943 à 1944, gouverneur général d'Algérie du 8 septembre 1944 au 11 février 1948, ambassadeur de France à Moscou, puis conseiller diplomatique auprès du gouvernement de 1949 à 1954. Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1967.

Dans les Mémoires de Guerre du général de Gaulle, le général Chataigneau est désigné comme l'homme de la répression de Sétif, or, il n'était même pas en Algérie au moment des faits. De plus, il était si apprécié des Algériens que ceux-ce l'avaient surnommé Mohammed. Selon Jean Lacouture, il dut porter la responsabilité d'une répression décidée par ses subordonnés dans un tout autre esprit que le sien[1]. Madame Madeleine Chataigneau est décédée le 9 janvier 1983 à 87 ans.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul-Dominique Crevaux, Yves Chataigneau, fossoyeur général de l'Algérie, Les Éditions nationales, Alger, 1948
  • Alexandre Parodi, Notice sur la vie et les travaux d'Yves Chataigneau, 1891-1969, Institut de France, Académie des sciences morales et politiques, Firmin-Didot, Paris, 1972
  • Hugues Peurey, Gaston Gravier (1886-1915) et Yves Chataigneau (1891-1969), Les Balkans comme identité professionnelle ?, in Pascal Clerc (dir.), Marie-Claire Robic (dir.), Des géographes hors-les-murs ? Itinéraires dans un Monde en mouvement (1900-1940), L'Harmattan, 2015, p. 301-321. (ISBN 978-2-343-07227-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]